lundi 12 mars 2018

Chasser le stress avec les automassages

Résultat de recherche d'images pour "images massage des tempes"

http://cdn3-doctissimo.ladmedia.fr/var/doctissimo/storage/images/media/images/

 

oOo

Ces gestes simples, à la portée de toutes, réduisent les tensions musculaires, agissent de manière positive sur le système nerveux parasympathique, le rythme cardiaque et la pression artérielle. Autre avantage, on peut les pratiquer facilement n'importe où. 

Première manœuvre

• Doigts écartés, bien souples et tendus (mais pas raides), travaillez avec la pulpe des doigts.

• Faites un massage circulaire sur toute la surface de votre crâne.

• Positionnez vos doigts sur le cuir chevelu, déplacez- les comme si vous vous faisiez un shampooing.

• N'oubliez pas de frotter également derrière vos oreilles avec vos pouces.

Deuxième manœuvre

• Placez les deux mains en «râteau» sur le haut du front et laissez-les glisser vers l'arrière sur toute la chevelure, comme si vous vous passiez un peigne dans les cheveux.

• Terminez en tapotant le crâne du bout des doigts pour favoriser la circulation sanguine.

Le conseil de l'expert

Profitez de ce moment pour vous entraîner à laisser aller votre intuition et votre créativité.

• Posez les paumes à plat sur votre front et faites-les glisser vers les tempes en suivant la ligne des sourcils.

• Lissez le «point des soucis» (situé entre les sourcils) de bas en haut, avec un index, puis avec l'autre, comme pour vous dégager de vos problèmes.

• Pincez délicatement la ligne de vos sourcils entre le pouce et l'index en partant de leur extrémité interne en direction des tempes.

• Faites des petits cercles au niveau des tempes, dans le sens des aiguilles d'une montre, avec l'index et le majeur.

• Avec les pouces, sentez les creux de l'arcade sourcilière et appuyez sans forcer: l'énergie se situe justement dans ces creux, si cette zone est douloureuse, c'est que l'énergie est bloquée.

• Répétez de 3 à 5 fois ces petits mouvements.

Le conseil de l'expert

Le massage du front doit toujours être effectué avec douceur.

• À pleine main, saisissez le muscle de l'épaule et pressez-le avec votre paume plusieurs fois, en déplaçant les pressions de la base du cou jusqu'à ­l'articulation de l'épaule.

• Puis, main en coquille, frappez l'épaule de façon tonique, trois fois.

• Saisissez à nouveau le muscle de l'épaule à pleine main, et pétrissez-le comme s'il s'agissait d'une pâte à pain.

• Répétez la même manipulation sur l'autre épaule.

• Puis, passez à la nuque. Saisissez- la à pleine main et malaxez-la profondément avec votre paume en alternant main droite et main gauche.

• Enfin, croisez les mains derrière votre nuque et faites un mouvement de va-et-vient de gauche à droite, comme si vous vous frictionniez avec une serviette.

Le conseil de l'expert

Commencez par travailler le côté qui semble être le plus tendu

• Mobilisez d'abord la cheville en ­faisant des petites rotations dans un sens puis dans l'autre. Puis chauffez la voûte plantaire avec la paume de vos mains avec un petit mou­vement énergique qui rappelle celui du «rabot».
• Avec un pouce, massez profondément au creux du pied (zone qui correspond au plexus solaire), en décrivant des petits cercles dans le sens des aiguilles d'une montre.
• Saisissez le gros orteil entre trois doigts puis effectuez de petites ­rotations en remontant le long de l'orteil, et finissez en pinçant légè­rement l'extrémité.
• Faites la même chose sur les quatre autres orteils.
• Ensuite, poignets souples, tapotez sur toute la surface du pied, puis, la main en coquille, frappez trois fois et laissez vos mains contre votre pied, comme un petit chausson.
• Répétez tous ces mouvements sur l'autre pied.

Le conseil de l'expert
Pratiquez cet automassage avant de vous coucher, pour vous déconnecter du stress de la journée, en écoutant de la musique douce, par exemple.

Notre expert :

Carole Serrat, coach de vie, sophrologue à la maternité des Lilas et à la clinique de la Muette (Paris), sur caroleserrat.com et facebook.com/CaroleSerratofficiel

 

Auteure : Soazick Delanoë

Source : https://www.topsante.com/medecine/psycho/stress/chasser-le-stressavec-les-automassages

 

   Evy

5

 

(Smiley bravo)

 

oOo

 

 

Posté par evynou35 à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 12 avril 2015

Quand le stress devient chronique…

Quand le stress devient chronique…

Le stress est une réaction naturelle devant une situation

ou un événement pouvant nous mettre en danger.

Il s’agit donc d’une alerte efficace pour nous inciter à réagir et à nous adapter.

En cela, le stress est une bonne chose. Mais quand il devient chronique, tout change.

Pourquoi le stress chronique ?

Le stress normal est utile

Le stress est naturel et son rôle est de déclencher chez nous une réaction permettant de faire diminuer ce stress. Nous revenons ensuite à l’état normal. Par exemple, un enfant traverse la route devant vous, vous éprouvez un pic de stress, votre corps réagit, vous freinez à fond avant même d’avoir eu le temps de réfléchir. Le stress a accéléré vos réactions et peut-être, permis d’éviter un accident. Vous restez stressé quelques minutes, puis ce stress redescend.

Qu’est-ce que le stress chronique ?

En cas de situation où le stress est présent, mais où vous ne pouvez réagir, ce stress perdure. Il peut même devenir chronique sur des mois. Alain est salarié dans une très grosse entreprise pharmaceutique. On annonce depuis 18 mois des licenciements, mais personne ne sait qui sera concerné. Alors, Alain est stressé depuis plus d’un an, ne sachant pas s’il fera ou non partie d’une charrette de licenciements. Il s’angoisse, rumine, dort mal. Le problème, c’est que devant ce stress, Alain ne peut rien faire. Ce n’est pas lui qui décide de la politique de son entreprise, et même s’il occupe un poste où il est très compétent, cela ne veut pas dire qu’il gardera son emploi. Le fait de ne rien pouvoir faire face à un événement stressant augmente considérablement la portée et la durée du stress qui peut ainsi devenir chronique.

Le danger du stress chronique

Le problème d’un stress chronique, c’est qu’il stimule une zone du cerveau, l’amygdale, faite pour être stimulée de manière ponctuelle. Si elle est activée en continu, elle s’épuise parce que vous êtes en état d’alerte permanent. Si vous êtes dans cette situation de stress chronique, vous êtes vous-même épuisé par le stress et cela conduit, progressivement, vers la dépression.

Stress chronique, il faut agir sur la situation

« Parfois, devant une situation entraînant du stress, on ne peut rien faire… » En réalité, cette affirmation est fausse ! On peut toujours faire quelque chose. Alain a peur d’être licencié. Oui, mais son collègue, José, se trouvant dans la même situation, ne réagit pas de la même manière. José a prévu une reconversion, et depuis deux ans, il suit une formation. Il a donc un plan B, et même s’il se sent dans une situation inconfortable, il ne souffre pas des mêmes angoisses ni d’un début de dépression comme Alain. Il est donc toujours possible de faire quelque chose devant un sujet de stress chronique, même si parfois, cela peut relever de l’effet placebo. Agir diminue l’anxiété. Une personne souffrant de maladie grave subira moins de stress si elle s’aide par les médecines complémentaires. Allons plus loin : même si ce qu’elle fait n’a médicalement aucune efficacité, le fait de diminuer le stress l’aidera à aller mieux ou même à guérir.

Stress chronique : agir sur le mental

Contre le stress chronique, il faut déjà agir, autant que possible sur la situation. Il faut aussi agir sur votre mental. Apprendre la méditation, le yoga, la relaxation, la sophrologie, l’autohypnose, la pensée positive… Tout aussi bénéfique, se faire entourer, soutenir par ses proches. Et pour ceux qui en ressentent le besoin, commencer une psychothérapie, en consultant un psychothérapeute, qu’il s’agisse d’un médecin ou d’un psychologue.

Agir sur le corps en parallèle

Notre corps aussi a souvent besoin d’un coup de pouce pour mieux lutter contre le stress chronique. L’exercice physique est, en ce domaine, capital. Il est plus efficace que les médicaments anxiolytiques ou les antidépresseurs. Mieux encore, y ajouter des cures de vitamines, de magnésium. Quand on a du mal à dormir, que l’on ressent une angoisse en permanence, s’aider par des plantes dont certaines possèdent un effet apaisant peut se révéler une aide précieuse. Ces plantes ne présentent pas les inconvénients des médicaments anxiolytiques à l’origine d’accoutumance.

Les solutions naturelles

La solution phytothérapie

Tensions ou surmenage, les situations de stress sont très fréquentes. Apaisantes et relaxantes, certaines plantes favorisent le sommeil et aident à lutter contre le stress.

Cliquez ici pour découvrir la fiche :

Comment retrouver le sommeil avec l'aide des plantes ?

http://www.e-sante.fr/comment-retrouver-sommeil-avec-aide-plantes/actualite/1185

La solution aromathérapie

De nombreuses huiles essentielles favorisent le retour au calme. Utilisées en massage, elles éloignent les tensions, améliorent la qualité du sommeil et atténuent le stress.

Cliquez ici pour découvrir la fiche :

Sommeil : pensez à la phytothérapie et à l'aromathérapie !

http://www.e-sante.fr/sommeil-pensez-phytotherapie-aromatherapie/actualite/1185

Article publié par le 31/03/2015

Sources : Stress basics. Mayo Clinic. Mayo Clinic Guide to Stress-Free Living, http://www.mayoclinic.org/healthy-living/stress-management/basics/stress-basics/hlv-20049495.

------------

Ma source : http://www.e-sante.fr/quand-stress-devient-chronique/actualite/1458

Posté par evynou35 à 18:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,