Nos connaissances évoluent en matière de nutrition. David Chan, professeur adjoint de médecine à Stanford (Californie, États-Unis), est l’auteur d’une étude dans laquelle il revient sur nombre de recommandations en matière d’alimentation et de santé, qui ont longtemps été considérées comme des vérités. En fait, à la lumière des recherches médicales les plus récentes, certaines s’avèrent complètement fausses ou inexactes.

Il ne faut pas donner de lait entier aux enfants

 

(Photo : Thierry Creux/Ouest-France)

On a tendance à croire que le lait demi-écrémé est préférable au lait entier pour la santé, en particulier chez les enfants. En réalité, les études montrent que les consommateurs de lait entier (qui contient environ 36 g de matières grasses par litre) seraient moins finalement sujets aux risques de diabète et d’obésité. En particulier les plus jeunes. L’explication ? Les enfants seraient moins susceptibles de prendre du poids avec du lait plus riche, car les « bonnes graisses » du lait favorisent la satiété.

Les compléments vitaminés sont bons pour la santé

(Photo : Fotolia)

La prise de multivitamines n’améliore pas la santé. Aux États-Unis, l’industrie des compléments vitaminés représente 30 milliards de dollars par an. Le groupe Cochrane, organisation indépendante à but non-lucratif qui publie des critiques médicales, a enquêté sur ce marché et a conclu que la prise de vitamines n’augmentait pas la durée de vie. Au contraire, de fortes doses de vitamines A et E sont susceptibles d’augmenter le risque de décès. Il faut aussi se défaire de l’idée (fausse) que prendre des vitamines peut aider à compenser une mauvaise alimentation.

Il faut proscrire le sel de son alimentation

 

(Photo : Fotolia)

Il est bien évidemment à consommer avec modération, mais le sel est un élément essentiel pour notre corps, il ne faut pas le bannir de son alimentation. Ces dernières années, des régimes totalement sans sel étaient préconisés chez certains patients, mais David Chan et de nombreux autres médecins se sont rendu compte que ce type de régime pouvait être dangereux, notamment pour les reins. Il n’y a donc pas lieu de diaboliser le sel, il faut simplement ne pas en abuser.

Légumes et fruits surgelés ne valent pas les produits frais

 

(Photo : DR)

Encore une idée fausse. La quantité de vitamines et de minéraux contenus dans les légumes surgelés est semblable, voire supérieure, à celle des légumes et fruits frais. En effet, laisser les vitamines à l’air libre trop longtemps peut à terme les fragiliser. N’hésitez donc pas à surgeler vos fruits et légumes plutôt que de les laisser un peu trop longtemps dans une corbeille ou un bac.

Les œufs font augmenter le cholestérol.

(Photo : Fotolia)

Là aussi, c’était une erreur d’appréciation. Le cholestérol que l’on trouve dans les œufs n’est pas le facteur principal de l’augmentation du cholestérol dans notre corps. Le professeur David Chan indique qu’aucune différence significative n’a été observée sur ce plan, entre une alimentation avec deux œufs par jour pendant une semaine et avec deux œufs seulement dans la semaine. L’œuf, au contraire, présente plusieurs avantages : il est rassasiant, possède des protéines de bonne qualité, du fer, de la vitamine A et D.

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationalel'édition du soir - NUTRITION