samedi 14 avril 2018

La disparition de Saint-Exupéry : la découverte de la gourmette

Résultat de recherche d'images pour "images saint exupéry"

https://www.1jour1actu.com/wp-content/uploads/SAINT-EX-ECRIVAIN.jpg

oOo

Antoine de Saint-Exupéry s'est éteint brutalement le 31 juillet 1944, mais le mystère entourant sa disparition aura perduré pendant plus de cinquante ans, jusqu'à ce que Jean-Claude Bianco, un pêcheur marseillais, retrouve sa gourmette. Une découverte inouïe faite au large des calanques.

Mais à peine un an après la naissance du Petit Prince, l'histoire prend un tournant tragique. Saint-Exupéry, alors pilote dans l'armée de l'air, disparaît subitement au cours d'un vol de reconnaissance effectué dans le sud de la France. Il semble n'avoir laissé aucune trace...

La découverte de la gourmette relance l'enquête

Par un jour de tempête, le 7 septembre 1998, un heureux hasard conduit Jean-Claude Bianco, patron pêcheur, à remonter dans ses filets un petit bijou en argent perdu en mer au large de Marseille. Ternie et abîmée, la gourmette s'avère bien plus précieuse qu'elle n'en a l'air puisqu'elle appartient à Saint-Exupéry !

La découverte semble littéralement incroyable, au point que Jean-Claude Bianco sera d'abord accusé de tromperie avant de connaître la célébrité. Pourtant, les inscriptions gravées sur la gourmette — les noms de Saint-Exupéry et de sa femme ainsi que l'adresse de son éditeur — ne mentent pas. Les recherches de l'épave menées par la Comex de Henri-Germain Delauze (que Jean-Claude Bianco avait contacté tout de suite) restent d'abord sans succès. Le bijou mènera finalement le plongeur Luc Vanrell jusqu'aux débris de l'avion de Saint-Exupéry, qui reposaient dans les profondeurs sous-marines, attendant d'être retrouvés.

Une exposition au Musée

archéologique de Saint-Raphaël

Grâce à la découverte de la gourmette, le mystère de la disparition de l'aviateur semble avoir trouvé un dénouement, mais son histoire continue de nous captiver. L'authentique gourmette est au cœur d'une exposition consacrée à Antoine de Saint-Exupéry, « Des nuages aux profondeurs », au Musée archéologique de Saint-Raphaël, du 2 février au 13 avril 2018.

© Vigilant Corp, Photonico, Pierre Salaun, Immo Sud Annonces, Mathieu Serra

oOo

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/videos/disparition-saint-exupery-decouverte-gourmette-5385/

 

signature_2

 

 

oOo

Posté par evynou35 à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 20 février 2018

Scandale à la cour de Louis XIV : l'affaire des poisons

  

La marquise de Brinvilliers a été torturée et a subi le supplice de l’eau pour avouer ses crimes. © Wikimedia Commons, Domaine Public

oOo

L'affaire des poisons secoue le royaume de France, et en particulier la Cour, entre 1679 et 1682.

Plusieurs personnalités sont impliquées dans ce scandale, qui provoque une véritable chasse aux sorcières.

Le danger des poisons est partout au XVIIe siècle.

L'affaire éclate en 1672, lorsqu'on retrouve dans les affaires personnelles de l'officier et aventurier Godin de Sainte-Croix neuf lettres de sa maîtresse, la marquise de Brinvilliers — née Marie-Madeleine Dreux d'Aubray—, accompagnées de plusieurs fioles ayant contenu du poison.

Dans ses lettres, cette dernière reconnaît avoir empoisonné son père et ses deux frères.

Après avoir fui à Londres, Valenciennes et en Hollande, elle rejoint la Belgique.

Réfugiée dans un couvent à Liège, elle est arrêtée le 25 mars 1676, puis exécutée.

Les poisons à la Cour de France

Quelques années plus tard, en 1679, l'affaire des poisons rebondit.

Ayant entendu quelques rumeurs d'empoisonnement, un petit avocat, maître Perrin, se confie à la police.

Une femme est alors arrêtée : Marie Bosse. Elle aurait fourni des poisons à des épouses de parlementaires voulant se débarrasser de leur mari.

En parallèle, elle dénonce une autre empoisonneuse. Des affaires de messes noires et de meurtres d'enfants sont révélées.
Catherine Deshayes, que l'on connaît sous le nom de « La Voisin », est mise en cause. Elle affirme avoir fourni poisons et sortilèges à des personnes de la Cour.
Un tribunal dédié, la Chambre ardente, est alors créé. Madame de Vivonne (la belle-sœur de Madame de Montespan, un temps favorite du roi), la comtesse de Soissons et le maréchal de Luxembourg font notamment partie des personnes impliquées.
La Cour vit au rythme des rumeurs : on raconte notamment que Madame de Montespan aurait fait empoisonner Marie-Angélique de Fontanges, l'une de ses rivales.

Au total, la Chambre ardente auditionna 442 accusés et prononça 36 condamnations à mort. 

Louis XIV ordonna que l'on brûlât les registres le 13 juillet 1709. 

Auteur : La rédaction de Futura

 .../....

 Pour poursuivre la lecture de cet article,

je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous : 

 Sourcehttps://www.futura-sciences.com/sciences/questions-reponses/histoire-scandale-cour-louis-xiv-affaire-poisons-5641/

 

EVY,

 

 Letter-E3-1024x1024

 

oOo

 

 

 

Posté par evynou35 à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 9 juillet 2017

Qu'appelle-t-on les guerres puniques ?

Résultat de recherche d'images pour "images guerres puniques"

http://slideplayer.fr/4/1541181/big_thumb.jpg

oOo

Les guerres puniques, au nombre de trois, sont le nom donné aux affrontements sanglants ayant opposé Rome et Carthage pendant plus d'un siècle. De 264 à 146 av. J.-C., ces deux cités florissantes bataillèrent impitoyablement en Méditerranée pour conquérir des territoires toujours plus vastes.

Les guerres puniques débutèrent en 264 av. J.-C., en Sicile, et se terminèrent en 146 av. J.-C. par la chute de Carthage.

Guerres puniques : de la Sicile à la chute de Carthage

  • La première guerre punique débute en 264 av. J.-C. avec l'irruption de soldats romains en Sicile, terre carthaginoise. Malgré de nombreuses déroutes, Rome l'emporte en 241 av. J.-C. et condamne les forces affaiblies de Carthage à quitter l'île.

  • La deuxième guerre punique éclate en 219 av. J.-C. sous l'impulsion des troupes vaincues (les Carthaginois). Envahies d'un désir de revanche, elles conquièrent avec brio des terres espagnoles et gauloises, parfois alliées de Rome, s'attirant les foudres de leur vieille ennemie. Cependant, les Carthaginois essuient un échec cuisant en 202 av. J.-C. lors de la bataille de Zama (non loin de Carthage). Forcés de laisser aux mains romaines leurs possessions ibériques, ils s'en retournent à Carthage.

  • La troisième guerre punique ne dure que trois ans, de 149 à 146 av. J.-C. Les Romains, voyant d'un mauvais œil l'essor économique de leur cité rivale, votent pour son siège, puis rayent Carthage de la carte, avant de la reconstruire à leur image en 29 av. J.-C.
Territoires romain, syracusain et carthaginois en 264 av. J.-C., à la veille de la première guerre punique. © Ursus, Wikipédia, CC by-sa 3.0

Marcus Atilius Regulus, Hannibal et Scipion Émilien

De chaque guerre punique s'extrait un personnage illustre :

  • Lors de la première guerre punique, Marcus Atilius Regulus, consul romain, est fait prisonnier par les soldats carthaginois. Sommé par l'ennemi de négocier la paix à son profit, puis renvoyé à Rome, il choisit de défier l'autorité de ses geôliers et refuse d'exécuter leurs ordres. De retour à Carthage, il sera exécuté.

  • Lors de la deuxième guerre punique, Hannibal, chef carthaginois et fin stratège militaire, se distingue à la fois par ses campagnes victorieuses mais aussi par son recours historique aux éléphants. Réquisitionnés dans le but d'effrayer les troupes rivales, les éléphants d'Hannibal ne survivront cependant pas aux conditions climatiques des montagnes alpines.

  • Lors de la troisième guerre punique, Scipion Émilien, général romain adulé par l'armée, assiège Carthage et vient à bout de son héroïque résistance. Sous ses ordres, Rome détruit la seule cité capable de lui faire de l'ombre et assoit sa suprématie sur le bassin méditerranéen.

À savoir : Gustave Flaubert, romancier français du XIXe siècle, s'est inspiré d'un épisode de la première guerre punique pour écrire Salammbô en 1862.

Par la rédaction de Futura

Source http://www.futura-sciences.com/sciences/questions-reponses/antiquite-quappelle-t-on-guerres-puniques-5652/

 

Letter-E3-1024x1024

 

oOo

Posté par evynou35 à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 8 mars 2017

8 mars - Journée mondiale de la femme

Résultat de recherche d'images pour "images femmes".

https://www.google.fr/search?q=images+femmes&newwindow=1&espv=2&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwi1o5q63cbSAhVMXBoKHQZtDFwQsAQIGw&biw=1366&bih=638#imgrc=via0FNj9WsuJBM:

1. Lucy Stone (1818-1893), abolitionniste et suffragette américaine

en.wikipedia.org / Creative Commons

«Lucy Stone était une militante féministe et une abolitionniste. Elle est la première femme à avoir obtenu un diplôme universitaire dans le Massachusetts, et après l’université, elle aida les mouvements féministe et abolitionniste à faire de grandes avancées. Elle était aussi journaliste et auteure, ainsi qu’une brillante oratrice. En plus, elle portait des pantalons au XIXe siècle.»

Envoyé par gwood98

2. Zénobie, impératrice de l’empire de Palmyre, en Syrie, au IIIe siècle

Zénobie, impératrice de l'empire de Palmyre, en Syrie, au IIIe siècle
en.wikipedia.org / Creative Commons

«La reine Zénobie —COMMENT LES GENS PEUVENT-ILS NE PAS LA CONNAÎTRE?— était la reine de ce qui est aujourd’hui la Syrie. C’était une guerrière, une féministe et une diplomate. Elle parlait au moins quatre langues, elle a écrit un livre rapportant en détails un millier d’années d’histoire asiatique, et elle chassait les ours à la lance en montant à cheval. Elle et son mari, tous les deux en armure, ont mené des armées à travers la Perse et vaincu une invasion goth (pas ceux qui ne portent que du noir, hein). Et elle déchirait tellement que le pape fit l’éloge de sa bravoure. Lorsque son mari fut assassiné, elle arrêta les meurtriers et les offrit en sacrifice au temple de Baal, juste pour montrer qu’elle pouvait le faire.

Mais Zénobie n’en était qu’à ses débuts. Elle s’autoproclama reine de l’Est, envahit l’Égypte, et dirigea un énorme empire. Elle rétablit l’économie, établit des alliances avec l’Arabie, et renvoya l’armée romaine chez elle lorsqu’ils osèrent venir l’emmerder.»

Envoyé par Anne McClintock via Facebook

3. Mary McLeod Bethune (1875-1955), militante pour les droits civiques et éducatrice américaine

Hulton Archive / Getty Images

en.wikipedia.org / Creative Commons

Elle travailla comme une dingue pour enseigner en bonne et due forme, aux noirs comme aux blancs, les accomplissements du peuple noir à une époque où un large pourcentage des citoyens américains pensaient que les noirs étaient biologiquement sous-humains. Elle était pote avec W.E.B. Du Bois, et elle était la seule femme noire présente lors de la création des Nations unies.»

Envoyé par Dawn Sardella-Ayres via Facebook

4. Laskarina Bouboulina (1771-1825), commandante de la marine grecque

commons.wikimedia.org / Creative Commons

«Je suis grecque et j’ai grandi en admirant énormément Laskarina Bouboulina. C’était une riche mère de neuf enfants, deux fois veuve, qui vécut de 1771 à 1825. Après que ses deux maris ont été tués par des pirates algériens, elle hérita de leurs fortunes et les fit fructifier. Plus tard, elle devint la seule femme à rejoindre une organisation clandestine qui préparait les Grecs à se révolter contre l’Empire ottoman.

Elle participa également à la guerre d’indépendance grecque. Elle commanda une flotte de huit navires, dont cinq lui appartenaient. Elle participa à des blocus maritimes dans trois villes. Pendant le massacre de Chios, elle maîtrisa des soldats turcs qui détruisaient l’île et sauva la vie des femmes et des enfants du harem du dirigeant de la ville. Elle finit par être considérée comme étant dangereuse par l’État grec, et elle fut arrêtée et exilée sur son île. Après sa mort, la Russie l’honora du titre d’amirale. Elle est la seule femme à avoir reçu ce titre. La Grèce émit une pièce à son effigie de 1978 à 1997, et nomma plusieurs rues en son honneur.»

Envoyé par Maria Kokora via Facebook

5. Margaret Hamilton (1936-), informaticienne dont le travail nous a emmené sur la Lune

en.wikipedia.org(scientist) / Creative Commons

«Margaret Hamilton était à la tête de l’équipe qui développa le logiciel de vol pour les missions Apollo. Sans son travail, l’homme n’aurait pas mis le pied sur la Lune.»

Envoyé par megant44c30fe88 et Kate Burkhart via Facebook

6. Artémise Ire de Carie (Ve siècle av. J.-C.), reine et commandante navale durant les guerres médiques

en.wikipedia.org / Creative Commons

«Artémise Ire de Carie était une reine célibataire très prospère aux alentours de 400 av. J.-C. Comme si ça ne suffisait pas, elle devint l’un des meilleurs généraux militaires de l’Empire perse, où on la connaissait comme étant très intelligente et stratège. L’empereur envoya même ses enfants pour qu’ils soient élevés auprès d’elle, espérant qu’ils la prendraient en exemple.

(Oui, c’est la femme dans 300, mais elle était TELLEMENT PLUS COOL DANS LA VRAIE VIE.)»

Envoyé par tessjane77

7. Hürrem Sultan (1526-1558), une des femmes les plus influentes de l’histoire de l’Empire ottoman

Hürrem Sultan (1526-1558), une des femmes les plus influentes de l'histoire de l'Empire ottoman
en.wikipedia.org / Creative Commons

«Hürrem Sultan, aussi connue sous le nom de Roxelane, était une esclave ukrainienne qui intégra le harem de Soliman le Magnifique à l’âge de 15 ans. Elle devint politiquement influente, allant jusqu’à pousser Soliman à congédier le reste de son harem, à la libérer, et à l’épouser officiellement. Elle joua un rôle important en politique et fut à l’origine du sultanat des femmes (une période d’environ 130 ans au cours de laquelle les femmes avaient une énorme influence politique sur le sultan ottoman).»

Envoyé par Haylie Roberts via Facebook

8. Noor Inayat Khan (1914-1944), agente secrète indienne-américaine pour le compte du Royaume-Uni durant la Seconde Guerre mondiale

Noor Inayat Khan (1914-1944), agente secrète indienne-américaine pour le compte du Royaume-Uni durant la Seconde Guerre mondiale
commons.wikimedia.org / Creative Commons

«Noor Inayat Khan était une agente secrète britannique au cours de la Seconde Guerre mondiale, et elle travaillait en tant que radiotélégraphiste à Paris, alors sous contrôle nazi. L’espérance de vie moyenne à ce poste était de six semaines, mais elle y resta cinq mois. Elle fut trahie par un pilote français, et interrogée pendant plus d’un mois au camp de concentration de Dachau. Pendant son interrogatoire, elle affronta les nazis si ardemment qu’ils commencèrent à avoir peur d’elle et la qualifièrent de “prisonnière dangereuse”. Pendant tout son temps à Dachau, elle ne livra pas la moindre information aux nazis… On raconte que son dernier mot avant d’être exécutée aurait été “liberté”.»

Envoyé par sophiea4c13044d2 et anniec4a6ed333a

9. Veronica Franco (1546-1591), poétesse et courtisane italienne

Veronica Franco (1546-1591), poétesse et courtisane italienne
en.wikipedia.org / Creative Commons

«Veronica Franco était une courtisane, une poétesse et une éditrice du XVIe siècle. Elle était une femme instruite, fait rare à cette époque, et faisait partie de la classe intellectuelle des courtisanes. Elle publia au moins deux livres de poésie et elle en édita d’autres. Elle faisait partie du cercle littéraire le plus prestigieux de Venise, et elle défendait les femmes et les enfants pauvres. Elle fut jugée pour sorcellerie, mais les charges furent abandonnées. On pense qu’elle aurait eu une liaison avec le roi Henry III de France. Veronica Franco était une femme qui se frayait son propre chemin à une époque où les femmes n’étaient guère plus que des propriétés.»

Envoyé par minerva9544

10. Madge Syers (1881-1917), pionnière britannique dans le domaine du patinage artistique

Madge Syers (1881-1917), pionnière britannique dans le domaine du patinage artistique
en.wikipedia.org / Creative Commons

«Madge Syers était une patineuse artistique britannique qui changea complètement ce sport. En 1902, elle participa au championnat du monde, qui était alors un événement exclusivement masculin. Elle parvint à remporter l’argent. Après les championnats du monde, l’Union internationale de patinage (UIP) vota pour empêcher les femmes de pratiquer ce sport. Malgré cette décision, Madge participa à d’autres compétitions. L’année suivante, elle participa au championnat britannique et décrocha la première place, battant tous les autres participants, dont son mari. Finalement, en 1905, l’UIP céda et permit officiellement aux femmes de participer.»

Envoyé par jmc289

11. La reine Hatchepsout, pharaonne d’Égypte entre 1478 et 1458 av. J.-C.

La reine Hatchepsout, pharaonne d'Égypte entre 1478 et 1458 av. J.-C.
Rob Koopman / en.wikipedia.org(RMO_Leiden).jpg / Creative Commons

«Selon l’égyptologue James Breasted, Hatchepsout fut légitimement l’un des plus grands pharaons ayant régné et “la première grande femme de l’Histoire dont nous ayons connaissance”. Elle organisa des expéditions à l’étranger, développa le commerce, initia une renaissance architecturale en Égypte, accumula beaucoup de richesses, et conduisit à une longue période de paix pour l’Égypte.»

Envoyé par imafreakokay

12. Nettie Stevens (1861-1912), généticienne américaine

commons.wikimedia.org / Creative Commons
 

«Nettie Stevens découvrit que le sexe d’un organisme était déterminé par ses chromosomes X et Y —réfutant les centaines d’années au cours desquelles les hommes avaient accusé les femmes de ne pas leur donner “d’héritier mâle”.»

Envoyé par Ariel Melissa via Facebook

13. La reine Nzinga du Ndongo et du Matamba (1583-1663), qui combattit le colonialisme portugais en Angola

Fotosearch / Getty Images

en.wikipedia.org / Creative Commons

 

«La reine Nzinga d’Angola combattit la colonisation portugaise de son royaume. Pendant une rencontre avec des représentants portugais, ceux-ci cherchèrent à l’humilier. Elle entra dans la salle, et la seule chaise était occupée par l’un des représentants portugais. Ils pensaient qu’elle serait forcée de s’asseoir par terre. Mais elle parcourut la pièce des yeux, puis elle fit signe à l’un de ses serviteurs qui se mit immédiatement à quatre pattes pour lui servir de chaise.»

Envoyé par Meagan Stewart via Facebook

14. Maya Deren (1917-1961), cinéaste américaine révolutionnaire

en.wikipedia.org / Creative Commons

Envoyé par Natalya Lobanova

15. Joséphine Baker (1906-1975), artiste et militante française, née américaine

General Photographic Agency / Getty Images

en.wikipedia.org / Creative Commons

Oh, et il y a une anecdote incroyable sur elle: sa bonne serait entrée dans son boudoir en disant: “Miss Baker, douze hommes sont là pour vous voir.” Joséphine répondit: “Oh, je suis tellement fatiguée. Renvoyez-en un.”»

Hannah Jewell - BuzzFeed Staff, UK

Envoyé par Susan Clare et Vanessa Heine via Facebook

Sourcehttps://www.buzzfeed.com/hannahjewell/15-femmes-ayant-marque-lhistoire-que-tout-le-monde-devrait-c?utm_term=.po3oyvm5a

oOo

 

Posté par evynou35 à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,