jeudi 6 octobre 2016

Le plus grand miroir d'eau au monde est à Bordeaux

 

VIDEO - Le plus grand miroir d'eau au monde est à Bordeaux

 

Extrait de l'émission "Des Racines et Des Ailes : de l'Atlantique à la Méditerranée". 

En 2006, le miroir d'eau a vu le jour à Bordeaux, devenant rapidement un emblème de la ville.

Un fontainier qui a participé au projet nous explique comment a été conçu et pensé cette inhabituelle pièce d'eau.


Des Racines et des Ailes miroir d'eau Bordeaux

BORDEAUX OU LA VILLE QU'ENVIE LE RESTE DU MONDE...


En 2006, la ville s'est doté du plus grand miroir d'eau du monde. Une étendue de granit de 2730 mètres carrés comportant 71 caniveaux qui font déborder l'eau pour remplir l'esplanade en seulement 3 minutes. Un fois l'esplanade mise en eau, les promeneurs peuvent profiter d'une apparition magnifique : le reflet complet du Palais Gabriel (Place de la Bourse).

UN SPECTACLE SANS CESSE RENOUVELÉ

Lorsque les nuages bougent, les couleurs changent et la féerie opère à tous les coups. L'eau de la Garonne semble se mêler à l'eau du miroir, les perspectives se créent jusqu'au Pont de Pierre...
Le miroir d'eau est devenu un lieu de vie très apprécié où chacun y donne libre court à son imagination. Marcher sur l'eau devient possible...

Stéphane Llorca, le fontainier créateur du miroir d'eau de Bordeaux, est sollicité dans le monde entier pour recréer un tel exploit architectural. Mais selon lui, difficile de croire qu'une telle réussite puisse un jour être égalée...
 Accueil Aquitaine - Par Christophe Roux

Posté par evynou35 à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


lundi 25 janvier 2016

Mollat, fleuron de la librairie indépendante, fête ses 120 ans

 

© FTV

© FTV

C'est une institution en plein coeur historique de Bordeaux: Mollat, première librairie indépendante de France, fête cette année ses 120 ans, un succès porté par le souci permanent de "créer l'envie" de lire.

Les chiffres feraient pâlir d'envie n'importe quel libraire: 1,9 million d'ouvrages vendus chaque année, 180.000        
références, 310.000 livres en magasin, 190.000 abonnés à la lettre de la librairie, 15.000 fans sur Facebook... La centenaire affiche une santé éclatante.

Classée au premier rang des indépendantes (24,9 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014) par la revue professionnelle Livres Hebdo. Car, depuis 1896, date de la reprise par Albert Mollat d'une librairie tenue par son cousin, à quelques encablures du magasin actuel, l'entreprise est restée une
affaire de famille, passant de Jean et Albert à William, Francine et aujourd'hui Denis.

Ce dernier, après des études de médecine, ne se destinait pourtant pas à reprendre l'affaire installée depuis 1928 rue Porte-Dijeaux, à l'emplacement d'une maison où vécut le philosophe Montesquieu (1689-1755). Mais, seul héritier, il finit en 1989 par prendre les rênes de la librairie, qu'il n'a jamais cessé depuis d'agrandir (2.700 m2) et de moderniser.

Fluidité de la circulation des clients parmi la quinzaine de rayons, tous en rez-de-chaussée; valorisation de la vingtaine de vitrines; service dédié aux expéditions: tout est minutieusement calculé. Mais, au final, chez Mollat, ce sont les 55 libraires spécialisés, sur 110 salariés, qui restent au coeur de l'activité.

Incontournable à Bordeaux, la librairie fait même partie du "tour touristique bordelais". "Les Bordelais se la sont appropriée", se réjouit Denis Mollat qui annonce pour l'automne l'ouverture, à proximité, d'un lieu culturel. Un nouveau défi pour un homme qui dit avoir "toujours peur de s'ennuyer".
KJ avec AFP

Posté par evynou35 à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 28 juillet 2015

Bordeaux : une appli pour les curieux du patrimoine

 

http://images.sudouest.fr/images/2015/07/24/un-clic-pour-tout-savoir-du-grand-theatre-un-autre-pour_3040007_800x400.jpg?v=1

Un clic pour tout savoir du Grand Théâtre, un autre pour découvrir les autres personnes qui ont aimé le site ©

archives julien rousset

GMT Éditions développe une application qui permet de découvrir les monuments d'une ville à partir d'une simple photo. Bordeaux, Sarlat, Périgueux et Pau sont villes-tests. Et on peut devenir testeur.

Oh, c'est beau, ah, c'est quoi, et je checke... C'est un peu la genèse de ce drôle de nom pour l'appli qui est actuellement en test. Et qui a vocation, selon Pierre Croizet, directeur de GMT Editions, de constituer un vrai réseau d'amoureux du patrimoine.

La société bordelaise GMT éditions, spécialiste de l'e-tourisme, a donc développé une application smartphone, Oh ah check, pour découvrir le patrimoine paysager, monumental ou historique d'un site ou d'une ville d'un simple clic et interagir. 

Le projet est porté par l'Association nationale des villes et pays d'art et d'histoire et des villes  et Villes à secteurs sauvegardés et protégés (ANVPAH&VSSP), dont le siège est à Bordeaux. GMT avait répondu à un appel à projet de la Région en 2013, et bénéficie donc du soutien des instances régionales.

Quatre villes tests tout l'été

Oh ah check est en béta-test depuis quinze jours et durant tout l'été (sur IOSpour le moment et sur Android au cours de l'été). Et devrait être officiellement lancée en septembre, au moment des Journées européennes du patrimoine. Près de 150 testeurs utilisent actuellement l'application, à la fois pour l'expérimenter et l'enrichir, sur quatre territoires-tests : Bordeaux, Pau, Sarlat et Périgueux. Une trentaine de collectivités sont impliquées, directement ou via des organismes missionnés, ce sont elles qui finaliseront les fiches pour chaque lieu, site, paysage, monument... 

Pour l'utilisateur, c'est simple. On visite une ville, on photographie un bâtiment, un petit texte de présentation se déroule. Si on aime, on peut aussi interagir avec d'autres utilisateurs, échanger des infos, des impressions. Et savoir s'il y a d'autres endroits qui méritent visite dans les environs. L'idée est d'entrer le maximum de sites, connus ou moins connus, toujours sous le contrôle des collectivités partenaires. Lesquelles financeront le fonctionnement de Oh ah check, qui restera gratuit dans un premier temps pour l'utilisateur lambda.

Source : http://www.sudouest.fr/2015/07/24/bordeaux-une-appli-pour-les-curieux-du-patrimoine-2078152-1980.php

Posté par evynou35 à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 12 février 2015

Bordeaux remporte le trophée de meilleure destination touristique européenne 2015

© Bordeaux Tourisme
© Bordeaux Tourisme

Après une forte mobilisation sur internet et les réseaux sociaux, les résultats des votes ont été proclamés. La capitale de l'Aquitaine remporte le titre envié "Best European Destination" face à de sérieuses concurrentes. Premières réactions.

Un véritable exploit face à 15 capitales européennes et 5 autres villes européennes majeures. Avec 42 396 votes en ligne en faveur de Bordeaux, soit 17% des votes enregistrés (sur un total de 244 696) Bordeaux décroche la première marche du podium devant Lisbonne (37 621 votes) et Athènes. La

Le palmarès final dévoilé par European Best Destination étant :

  1. BORDEAUX
  2. LISBONNE
  3. ATHENES
  4. LA VALLETTE (MALTE)
  5. RIGA
  6. ZAGREB
  7. LJUBLJANA
  8. INNSBRUCK
  9. MILAN
  10. BRUXELLES

L'an passé Porto avait remporté le titre et avait profité d'une campagne de promotion équivalente à 10 millions d’euros pour promouvoir le tourisme de la ville. Sa fréquentation touristique avait augmenter de 16%. Du coup, Bordeaux peut légitimement espérer poursuivre son attractivité touristique avec les bénéfices de cette opération de communication.

Par Christophe Roux

Source :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/2015/02/11/bordeaux-remporte-le-trophee-de-meilleure-destination-touristique-europeenne-2015-653025.html#xtor=EPR-521-%5Bfrance3regions%5D-20150211-%5Binfo-titre3%5D

Posté par evynou35 à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 24 janvier 2015

Un sanglier abattu en plein Bordeaux après une course poursuite dans la ville

© DR Photo amateur
Un sanglier abattu en plein centre ville de Bordeaux le 23 janvier 2015.

Repéré près de la gare peu avant minuit, le sanglier va traverser plusieurs axes de Bordeaux, poursuivi par la police. Il endommage deux voiture de la BAC et bouscule une piétonne. Il est abattu une heure et demie plus tard, en plein centre ville. Récit de cette incroyable course poursuite. 

Peu avant minuit, la police reçoit un appel : on lui signale un sanglier en plein Bordeaux. L'animal a été aperçu près de la gare de Saint-Jean de Bordeaux. Les effectifs de nuit, une dizaine d'hommes le prennent alors en chasse. 

Cours de la Marne, cours Aristide Briand. Les policiers finissent par coincer le sanglier dans une ruelle, rue Tastet, fermée par deux voitures de la BAC. Mais l'animal de 80 kilos charge et passe par dessous l'un des véhicules. Il reprend la fuite. 
Dans sa course, il bouscule une piétonne, sans gravité. Il finit par se réfugier dans un buisson place de la République.

C'est là qu'il est abattu par un lieutenant de louveterie, seul chasseur habilité par la Préfecture à abattre les animaux en ville. 

C'est la première fois qu'un sanglier est ainsi tué dans Bordeaux. Mais depuis plusieurs mois, ces animaux considérés comme nuisibles se rapprochent des zones urbaines et des battues sont régulièrement organisées

Plus de 50 sangliers ont été tués en quatre mois dans l'agglomération bordelaise.

Par Hélène Chauwin

-----------------------------

Source :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/2015/01/23/un-sanglier-abattu-en-plein-bordeaux-apres-une-course-poursuite-dans-la-ville-638611.html#xtor=EPR-521-%5Bfrance3regions%5D-20150123-%5Binfo-titre1%5D

Posté par evynou35 à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,