mardi 8 janvier 2019

L'argot

 

Trois hommes attablés au Lapin agile,

agence Rol, 1909 - source : Gallica-BnF

-=oOo=-

Langue orale typiquement populaire, l'argot a suscité dès le XIXe siècle la curiosité des journaux, qui se sont plu à en reproduire les meilleures expressions et à en décortiquer les mécanismes.

« L'argot, c'est le verbe devenu forçat », disait Victor Hugo. Comme l'auteur des Misérables, les journaux français affichent dès le XIXe siècle une véritable fascination pour l'argot, ce langage populaire aux expressions riches et imagées, souvent associé aux criminels, mais dont l'usage dépasse en réalité largement le simple milieu des gouapes, des marlous, des arsouilles et autres fleurs de bagne.

En 1856, le dramaturge Albert Monnier se risque dans Le Figaro à une « excursion dans l'argot ». De cette virée en zone louche, il ramène quelques perles :

  • Une table, c'est une carrante, parce qu'on s'y carre.
  •  
  • Le soleil s'y nomme le luisant, ou le bourguignon.
  •  
  • Une perruque – une réchauffante, ou un gazon.
  •  
  • Une porte – une lourde ; – l'ouvrir, déboucler une lourde.
  •  
  • Une sonnette – une branlante.
  •  
  • Un pantalon – un montant.
  •  
  • Un habit, une pelure, absolument comme pour une pomme qu'on épluche.
  •  
  • S'habiller, c'est se piausser, se mettre une autre peau. Déshabiller quelqu'un de force, c'est le dépiausser. On croirait qu'il s'agit d'un lapin.
  •  
  • La chemise devient une limace.
  •  
  • Le cœur – le palpitant.
  •  
  • L'estomac – la place d'armes, le stom, l'atout.
  •  
  • Le ventre — la bauge (retraite du porc).
  •  
  • La gorge — la rue au pain.
  • Le sang — le raisiné.
  •  
  • Les ongles — les arpions (harpon, croc pour la pêche).
  •  
  • La langue — le chiffon rouge.
  •  
  • La tête, c'est la sorbonne s'il s'agit de penser ; — la tronche s'il est question de la risquer ; — la coloquinte pour désigner une mauvaise tête ; — la boule pour indiquer un homme qui la perd ; — le melon s'il s'agit du chef d'un imbécile, et la trombine s'il faut peindre une trompeuse binette. 

Barre-8

Auteur : Pierre Ancery

Source : https://www.retronews.fr/societe/echo-de-presse/2018/05/30/largot-vie-et-mort-dune-langue-du-peuple?utm_source=NLhebdo301218&utm_medium=article-a-la-une&utm_campaign=largot-vie-et-mort-dune-langue-du-peuple

 

1) Evy - signature animée Titi

 

 

ATTENTION - « J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension ».

 

Posté par evynou35 à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,