dimanche 9 septembre 2018

Stonehenge a-t-il été construit par des Gallois ?

stonehenge-pixabay2-n

http://www.escapadesalondres.com/medias/images/stonehenge-pixabay2-n.jpg?fx=r_1200_800

Stonehenge est encore loin d'avoir livré tous ses secrets. Les ossements de plusieurs individus ensevelis dans les trous tout autour des mégalithes montrent qu'ils étaient au Pays de Galles avant leur mort. Tout près de l'endroit d'où proviennent les fameuses pierres bleues.

Dernier rebondissement : une équipe européenne a découvert que les restes qui reposaient au fond des trous d'Aubrey, datant d'environ 5.000 ans, appartenaient à des individus qui n'avaient pas toujours vécu dans la région de Stonehenge. En effet, pour au moins 10 des 25 personnes analysées, elles ont passé les dernières années de leur vie dans l'ouest du Pays de Galles, à plus de 160 kilomètres de là.

Surprise : les chercheurs ont pu déterminer que ces personnes ont habité tout près du site d'origine des fameuses pierres bleuesprésentes à Stonehenge. Ont-elles fait partie du convoi qui a acheminé ces blocs de roche que l'on ne trouve qu'en ce lieu unique des collines de Preseli et de ses alentours ? Les archéologues n'en ont pas la certitude mais ils ont tout de même été frappés par le rapprochement des dates de ces ossements avec celles de l'érection des pierres. C'est la même période : « [...] bien que nous ne puissions pas prouver que ce sont les os des gens qui les ont amenés, il doit au moins y avoir une relation, a expliqué au Guardian John Pouncett, l'un des auteurs de l'étude publiée dans Nature Scientific ReportsLa plage de dates augmente la possibilité que des siècles durant, des personnes aient pu être amenées à Stonehenge pour y être enterrées avec les pierres ».

Le strontium a fait parler les restes des personnes enterrées à Stonehenge

Les 56 trous d'Aubrey doivent leurs noms à John Aubrey qui, le premier, mit au jour ce cercle extérieur à ceux des pierres debout (l'homme voyait en Stonehenge un lieu de culte celtique). Les ossements furent découverts au fond de ces trous quelque trois siècles plus tard, en 1920, par le colonel William Hawley lequel, après les avoir prélevés les réenterra grossièrement dans un seul et même trou. Jusqu'à récemment, ces cavités disposées à des intervalles réguliers étaient supposées avoir accueilli de grands piliers de bois, 3.000 ans avant notre ère, mais de minuscules morceaux de pierres bleues y furent retrouvés suggérant désormais qu'elles y furent disposées dans un premier temps, avant d'être déménagées vers un autre cercle (ce qui est arrivé plusieurs fois à l'intérieur de la structure). Était-ce l'œuvre de Gallois ?

C'est grâce à des analyses des isotopes de strontium que l'équipe a pu faire parler les restes de ces corps qui ont été brûlés sur un bûcher. C'est une technique inédite qui fut d'abord expérimentée par Christophe Snoeck, alors en doctorat à l'université d'Oxford, sur des os de cochons brûlés. Se décrivant comme « ingénieur chimiste amoureux d'archéologie », le jeune chercheur s'est donc concentré sur les atomes les plus lourds, ceux du strontium, les rares qui aient pu résister à des températures élevées. « La crémation détruit toute lamatière organique, y compris l'ADN, mais la matière inorganique survit », a-t-il déclaré. « [...] aucune altération n'a été observée », a-t-il ajouté.

Alors, qui étaient les défunts ? Des personnalités importantes ? Visiblement, elles ont passé leurs dernières années près de l'endroit où furent exploitées les pierres bleues mais en étaient-elles natives ? Combien de temps ont-elles vécu là-bas ? Pourquoi ont-elles été inhumées sur le site de Stonehenge ? Cela fait encore beaucoup de questions sans réponses. L'histoire de ce site classé au Patrimoine mondial de l'Unesco et affublé de nombreuses légendes est loin d'être terminée.

  • Les premiers aménagements à Stonehenge dateraient de 5.000 ans.
  • Les ossements brûlés retrouvés dans certains trous d’Aubrey qui composent le cercle extérieur appartenaient à 25 individus.
  • Au moins 10 d’entre eux avaient vécu leurs dernières années au Pays de Galles, près du site où ont été prélevées les pierres bleues de Stonehenge.

Auteur : Xavier Demeersman, journaliste

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/archeologie-stonehenge-t-il-ete-construit-gallois-72325/

1) Evy - signature animée Titi

oOo

ATTENTION - « J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension. »

 

Posté par evynou35 à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 15 mars 2017

La Guerre de Cent Ans

Fichier:Bataille Crécy.jpg

Bataille_Crécy.jpg ‎(440 × 438 pixels, taille du fichier : 119 Kio, type MIME : image/jpeg)
 

Bataille de Crécy 1346, chroniques de Jean Froissard.

A gauche les Anglais regroupés autour de l'étendard rouge avec les léopards dorés.

A droite les Français autour du roi avec son écu bleu parsemé les fleurs de lys. L'étendard royal français est à terre et brisé, il indique le résultat de la bataille perdue par le roi de France

La guerre de Cent Ans est un conflit qui opposa le royaume de France au royaume d'Angleterre à la fin du Moyen Âge. Elle commença en 1337 lorsque le roi d'Angleterre réclama la couronne de France et se termina en 1453 par la victoire française.

Elle s'étala donc sur plus d'un siècle mais fut entrecoupée de périodes de paix.

Les causes de la guerre de Cent Ans

La crise de succession au début du XIVe siècle

Au début du xive siècle, le royaume de France connaît une crise de succession : les trois fils du roi Philippe IV Le Bel sont morts sans héritier masculin. Philippe de Valois (Philippe VI), neveu de Philippe IV et cousin des derniers rois est désigné par les grands seigneurs français et monte sur le trône. Il fonde la dynastie des Capétiens Valois.

Isabelle, fille de Philippe IV, est écartée de la succession à la mort de ses frères au nom de la loi salique qui interdit à une femme de régner. Elle a épousé le roi d'Angleterre et a un fils nommé Édouard III. Ce dernier est donc le petit-fils de Philippe IV le Bel et neveu des derniers rois. Il estime à ce titre avoir le droit de devenir roi de France et conteste l'autorité des Capétiens Valois. À la veille de la guerre, le roi d'Angleterre est aussi le vassal du roi de France pour ses fiefs de Guyenne (région du sud-ouest de la France) où les agents du roi de France ne cessent de lui causer des ennuis. En 1337, le roi de France, Philippe VI s'empare du duché de Guyenne à la suite du défi d'Édouard III.

C'est le début de la guerre de Cent Ans.

Un conflit d'influence a également lieu entre la France et l'Angleterre: les deux royaumes se disputent les droits de navigation et de pêche entre Calais et Douvres. De plus, les anglais ont des intérêts économiques en Flandre (alors fief français), ils y vendent beaucoup de laine. Le Comte de Flandre est soutenu par le roi de France alors que les classes entreprenantes (qui travaillent la laine) sont soutenues par l'Angleterre. Ce qui a pour conséquence une interdiction donnée par la France d'utiliser la laine anglaise en Flandre et un envoi massif de laine anglaise au Brabant avec interdiction de vendre en Flandre.  Ce conflit du "mouton", est une des causes ayant mené à la Guerre de Cent Ans.

Les principales phases de la guerre

Souverains et opérations militaires de la Guerre de Cent Ans

1340–1360 : les défaites françaises

Début de la guerre de 100 ans
                                                                                                       
                                                                                                         
Traité de Brétigny. En rose le territoire cédé au roi d'Angleterre

Pendant la première période de la guerre de Cent Ans, les Français subissent une série de défaites entre plusieurs trêves : ils perdent la bataille navale de l'Écluse (1340) laissant ainsi les Anglais libres de leurs mouvements entre leur île et le continent. En 1346, le roi Édouard III fait une chevauchée dévastatrice depuis la Normandie vers le nord du royaume. Lancé tardivement à sa poursuite, Philippe VI perd la bataille de Crécy (1346) et Calais (1347) devient un port anglais. En 1355, le Prince Noir, fils d'Édouard III, à partir de Bordeaux, fait une chevauchée dévastatrice en Aquitaine puis en 1356, en direction de Paris. Venant à sa rencontre, le roi Jean le Bon est fait prisonnier à la bataille de Poitiers. Il est emmené à Londres. Il est contraint d'accepter la signature du traité de Brétigny en 1360. La France cède à l'Angleterre en toute souveraineté le duché de Guyenne agrandi ; en échange, Édouard III renonce à la couronne de France.

1360–1386 : la reconquête sous Charles V

La deuxième période de la guerre est marquée par des succès français. Bertrand Du Guesclin, chef de l'armée française (connétable) refuse les batailles rangées mais harcèle sans trêve les Anglais (guérilla). Les Anglais perdent une grande partie de leurs possessions d'Aquitaine. La guerre semble terminée.

1386–1428 : les troubles et l'éclatement du royaume de France

Traité de Troyes

Sous le règne de Charles VI, le royaume de France tombe à nouveau dans le désordre. Le roi de France est en effet frappé de crises de folie intermittentes et son entourage se déchire pour exercer le pouvoir : le pays sombre dans une guerre civile qui oppose deux clans : les Armagnacs (partisans du dauphin Charles, fils de Charles VI) et les Bourguignons (partisans du duc de Bourgogne, cousin du roi, soutenu par la reine Isabeau de Bavière). Ces derniers finissent par s'allier aux Anglais en 1414.

Après le désastre pour la chevalerie française de la bataille d'Azincourt en 1415, le roi d'Angleterre Henri V conquiert tout le nord de la France et prend Paris. Le traité de Troyes, signé en 1420, déshérite le dauphin Charles. Le roi de France marie sa fille à Henri V qui est désormais reconnu comme régent de France et héritier du trône. Le nord-est du pays est sous domination bourguignonne et seules les régions du sud obéissent au dauphin Charles qui à la mort de son père, en 1422, prend le titre de roi de France (Charles VII).

1428–1453 : le renforcement et la victoire du roi de France

En 1428, les Anglais font le siège de la ville d'Orléans, favorable au roi Charles VII et qui tient le passage de la Loire. Jeanne d'Arc, une jeune fille de Lorraine, va trouver le roi à Chinon. Elle le convainc de lui confier des troupes, qui vont délivrer Orléans. Les Anglais reculent vers le nord et le roi est sacré à Reims le 17 juillet 1429 : il devient officiellement Charles VII. Jeanne d'Arc tente de s'emparer de Paris qui la repousse, elle est capturée par les Bourguignons à Compiègne. Ces derniers la livrent aux Anglais, qui la jugent à Rouen ; elle y est brûlée vive le 29 mai 1431.

Charles VII réorganise son armée et finit par reprendre Paris (1436), la Normandie (1450) et la Guyenne (1453). Les Anglais ne conservent que Calais.

Le bilan

En France

La guerre a provoqué d'importantes destructions dans le royaume de France. Elle a aussi fait naître le sentiment national, incarné par Jeanne d'Arc. Louis XI fils de Charles VII va créer une armée professionnelle. Pour maintenir cette armée, il lève des impôts permanents (gabelle: sel; taille: récoltes). Les rois et Louis XI et ses successeurs ont par la suite unifié et pacifié le royaume de France.

En Angleterre

Vaincu le roi d'Angleterre renonce à ses terres continentales. La royauté anglaise va entrer en crise. Des clans de la famille royale vont se déchirer pour prendre le pouvoir (guerre des Deux-Roses). La famille Tudor à la fin du XVe siècle remplace la dynastie des Plantagenets.

Jeanne d'Arc

Jeanne d'Arc a sauvé les Français des Anglais. Mais, elle se fait brûler en 1431.

Jeanne d’Arc au sacre du roi Charles VII, dans la cathédrale de Reims. Tableau du peintre Ingres, 1851

                                                                                                                  
La signature de Jeanne d'Arc

 

Sourcehttps://fr.vikidia.org/wiki/Guerre_de_Cent_Ans

 

 

 

Posté par evynou35 à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,