dimanche 29 avril 2018

Les moustiques tigre de retour dans 42 départements

 

 Vigilance moustique-moustique tigre 2018

Appel à la vigilance citoyenne

  

oOo

La vague de chaleur de la semaine dernière a déclenché le lancement de la saison des moustiques tigres en métropole. 9 nouveaux départements sont en vigilance rouge soit 42 département au total.

Vigilance-moustiques publie chaque année, depuis 2013, sa carte de France du moustique tigre. La vague de chaleur de la semaine dernière ayant été particulièrement appréciée des moustiques, c'est une carte très largement teintée de rouge que ce site d'information spécialisé vient de publier. Pour ce début de saison 2018,  la carte montre que la progression du moustique tigre est particulièrement spectaculaire avec 9 nouveaux départements placés en vigilance rouge.

Il s'agit des :

  • Hauts de Seine
  • Aisne
  • Hautes-Alpes
  • Hautes-Pyrénées
  • Ariège
  • Lozère
  • Indre
  • Maine et Loire
  • Corrèze

Ils viennent rejoindre les 33 départements dans lesquels le moustique tigre était déjà implanté et actif en 2017, ce qui porte à 42 le nombre de départements où il faut dès aujourd'hui songer à se procurer des produits anti-moustiques.

Par ailleurs, 20 départements sont désormais en vigilance orange, c'est à dire que le moustique y a été intercepté ponctuellement au cours des 5 dernières années.

PRENEZ VOS MOUSTIQUES TIGRE EN PHOTO

Selon une étude Ifop réalisée pour Vigilance-Moustiques, 43% des Français résidant dans un département en vigilance rouge ne savent pas reconnaître un moustique tigre et seulement 4% connaissent toutes les maladies qu'il peut transmettre. C'est pourquoi Stéphane Robert président de Vigilance-Moustiques, lance sur sa page Facebook un appel à la vigilance citoyenne. "Si vous voyez un moustique tigre, prenez-le en photo avant de l'écraser si possible. C'est très important pour la veille sanitaire de savoir partout où il est présent". Les photos peuvent ensuite être envoyées au site spécialisé, qui actualisera ainsi ses cartes.

 

Auteure : Catherine Cordonnier

Source : https://www.topsante.com/medecine/accidents/piqures-morsures/les-moustiques-tigre-de-retour-dans-42-departements-625638

signature_1

 

Posté par evynou35 à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mardi 13 mars 2018

Infarctus au féminin (témoignage)

 

Infarctus féminin

 

oOo

"Un infarctus féminin ne débute pas de la même façon que pour un homme. D'abord, les premiers "symptômes ne sont pas aussi dramatiques. La douleur intense tel un coup de couteau à la poitrine; les "sueurs froides, l'impression de serrement puis la chute au sol sont habituellement absents.

"Voici l'histoire vécue d'une femme.

"Vers 22h30 , sans aucun avertissement préalable, sans activité exténuante ou stressante, j'ai subi un "infarctus du myocarde.

"J'étais assise bien confortablement avec mon chat lors d'une soirée froide d'hiver. Une bonne lecture "m'occupait et me faisait penser : ça c'est la vie... les pieds surélevés bien assise dans ma chaise.

"Quelques instants plus tard, j'ai eu l'impression d'une mauvaise indigestion. Je me sentais comme si j'avais "avalé en toute hâte un sandwich puis un verre d'eau pour faire descendre le tout.. J'avais la sensation "d'avoir avalé une balle de golf et qu'elle parcourait lentement mon easophage en me laissant une grande "sensation d'inconfort.

"J'ai donc eu comme réflexe d'aller boire un verre d'eau pour faire descendre le tout mais je n'avais rien "mangé depuis au moins 5 heures. Ces premiers symptômes se sont dissipés puis j'ai senti une drôle de "sensation de serrement et de mouvement tout le long de ma colonne vertébrale  que j'ai attribué plus tard "à un spasme de l'aorte.

"Puis cette sensation s'est transmise au niveau du sternum puis est montée jusqu'à mon cou puis s'est logée "aux deux mâchoires.

"C'est alors que j'ai réalisé que je subissais sans doute un infarctus car j'avais en mémoire les informations "quant aux raisons des douleurs des mâchoires.

"Mon premier réflexe fut de repousser le chat et de me lever mais mes jambes ne me supportèrent pas.

"Je me retrouvai donc au sol et réalisai alors que je ne devais pas me déplacer mais puisque j'étais seule, je "devais me rendre au téléphone dans la pièce voisine avant de perdre tous mes moyens.

"Je me suis donc relevée en m'appuyant sur une chaise et j'ai marché lentement vers le téléphone pour "appeler à l'aide. La préposée m'envoya immédiatement les secouristes suite à l'écoute des mes "symptômes. Elle me conseilla de déverrouiller la porte d'entrée puis de m'étendre tout près afin que les "ambulanciers me trouvent rapidement.Je me suis alors étendue sur le sol puis je suis devenue "inconsciente.

"Je n'ai aucun souvenir de leur intervention ni de mon voyage en ambulance. Arrivée à l'urgence, je me "rappelle à peine le cardiologue dans ses vêtements bleus de salle d'opération qui tentait de m'interroger "mais sans succès. Je repris conscience un peu plus tard alors que les médecins avaient inséré le minuscule "ballon sonde dans l'artère fémorale pour se rendre jusqu'à l'aorte. On dut installer deux appareils pour "maintenir l'aorte coronarienne dégagée.

"En réalité, toute cette démarche s'est faite très rapidement, l'espace de quelques minutes car les services "d'urgence se trouvent assez près de mon domicile. 

"Voici donc quelques conseils  :

" 1)Soyez consciente que quelque chose de très inhabituel se passe en vous, rien qui ne ressemble à quoique "ce soit que vous avez déjà senti. La douleur très caractéristique au niveau du sternum puis des mâchoires ""m'a convaincue de l'infarctus.   Plus de femmes que d'hommes succombent à leur première attaque car "elles ne savent évaluer la gravité des symptômes. Leur premier réflexe étant de prendre un médicament "pour une indigestion tel du Malox ou un anti-acide, elles se couchent ensuite et se disent que demain elles "iront mieux mais pour elles, ce lendemain n'arrive pas...

"Vos symptômes ne seront peut-être pas identiques mais un appel, même s'il s'avère une fausse alarme "vaut mieux que de risquer votre vie.

"2)Ne perdez pas de précieuses minutes en conjoncture de toutes sortes. Ne pensez pas conduire ou même "de vous faire conduire par un être aimé. Les ambulanciers sont équipés pour vous donner rapidement les "soins essentiels à votre survie.   Ne tentez pas de rejoindre votre médecin, il ne peut rien pour vous, le "temps est trop précieux. Les ambulanciers vous donneront le précieux oxygène dont votre corps ne peut "se passer.

"3)Même si votre taux de cholestérol est normal, cet accident cardio-vasculaire est possible. Des recherches "ont indiqué que l'infarctus n'arrive que si un taux exagérément élevé de cholestérol est aussi accompagné "d'une tension artérielle très élevée.   

"Le cholestérol seul ne cause habituellement pas l'infarctus. Ce sont surtout le stress à long terme et des "dérangements causés par un cocktail hormonal qui intoxiquent notre système. La douleur aux mâchoires "peux être tellement intense qu'elle peux nous éveiller.  Donc soyez vigilantes. Une femme bien informée "peut avoir la vie sauve."

Posté par : SASHAH 

Son blog : http://www.rentrer.fr/archives/2016/04/14/33651325.html

Evy

images (1)4 - Copie

(smiley Ca fait peur)

 

oOo

 

 

Posté par evynou35 à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 12 mars 2018

Chasser le stress avec les automassages

Résultat de recherche d'images pour "images massage des tempes"

http://cdn3-doctissimo.ladmedia.fr/var/doctissimo/storage/images/media/images/

 

oOo

Ces gestes simples, à la portée de toutes, réduisent les tensions musculaires, agissent de manière positive sur le système nerveux parasympathique, le rythme cardiaque et la pression artérielle. Autre avantage, on peut les pratiquer facilement n'importe où. 

Première manœuvre

• Doigts écartés, bien souples et tendus (mais pas raides), travaillez avec la pulpe des doigts.

• Faites un massage circulaire sur toute la surface de votre crâne.

• Positionnez vos doigts sur le cuir chevelu, déplacez- les comme si vous vous faisiez un shampooing.

• N'oubliez pas de frotter également derrière vos oreilles avec vos pouces.

Deuxième manœuvre

• Placez les deux mains en «râteau» sur le haut du front et laissez-les glisser vers l'arrière sur toute la chevelure, comme si vous vous passiez un peigne dans les cheveux.

• Terminez en tapotant le crâne du bout des doigts pour favoriser la circulation sanguine.

Le conseil de l'expert

Profitez de ce moment pour vous entraîner à laisser aller votre intuition et votre créativité.

• Posez les paumes à plat sur votre front et faites-les glisser vers les tempes en suivant la ligne des sourcils.

• Lissez le «point des soucis» (situé entre les sourcils) de bas en haut, avec un index, puis avec l'autre, comme pour vous dégager de vos problèmes.

• Pincez délicatement la ligne de vos sourcils entre le pouce et l'index en partant de leur extrémité interne en direction des tempes.

• Faites des petits cercles au niveau des tempes, dans le sens des aiguilles d'une montre, avec l'index et le majeur.

• Avec les pouces, sentez les creux de l'arcade sourcilière et appuyez sans forcer: l'énergie se situe justement dans ces creux, si cette zone est douloureuse, c'est que l'énergie est bloquée.

• Répétez de 3 à 5 fois ces petits mouvements.

Le conseil de l'expert

Le massage du front doit toujours être effectué avec douceur.

• À pleine main, saisissez le muscle de l'épaule et pressez-le avec votre paume plusieurs fois, en déplaçant les pressions de la base du cou jusqu'à ­l'articulation de l'épaule.

• Puis, main en coquille, frappez l'épaule de façon tonique, trois fois.

• Saisissez à nouveau le muscle de l'épaule à pleine main, et pétrissez-le comme s'il s'agissait d'une pâte à pain.

• Répétez la même manipulation sur l'autre épaule.

• Puis, passez à la nuque. Saisissez- la à pleine main et malaxez-la profondément avec votre paume en alternant main droite et main gauche.

• Enfin, croisez les mains derrière votre nuque et faites un mouvement de va-et-vient de gauche à droite, comme si vous vous frictionniez avec une serviette.

Le conseil de l'expert

Commencez par travailler le côté qui semble être le plus tendu

• Mobilisez d'abord la cheville en ­faisant des petites rotations dans un sens puis dans l'autre. Puis chauffez la voûte plantaire avec la paume de vos mains avec un petit mou­vement énergique qui rappelle celui du «rabot».
• Avec un pouce, massez profondément au creux du pied (zone qui correspond au plexus solaire), en décrivant des petits cercles dans le sens des aiguilles d'une montre.
• Saisissez le gros orteil entre trois doigts puis effectuez de petites ­rotations en remontant le long de l'orteil, et finissez en pinçant légè­rement l'extrémité.
• Faites la même chose sur les quatre autres orteils.
• Ensuite, poignets souples, tapotez sur toute la surface du pied, puis, la main en coquille, frappez trois fois et laissez vos mains contre votre pied, comme un petit chausson.
• Répétez tous ces mouvements sur l'autre pied.

Le conseil de l'expert
Pratiquez cet automassage avant de vous coucher, pour vous déconnecter du stress de la journée, en écoutant de la musique douce, par exemple.

Notre expert :

Carole Serrat, coach de vie, sophrologue à la maternité des Lilas et à la clinique de la Muette (Paris), sur caroleserrat.com et facebook.com/CaroleSerratofficiel

 

Auteure : Soazick Delanoë

Source : https://www.topsante.com/medecine/psycho/stress/chasser-le-stressavec-les-automassages

 

   Evy

5

 

(Smiley bravo)

 

oOo

 

 

Posté par evynou35 à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 11 mars 2018

Les questions que vous vous posez sur le glaucome

Résultat de recherche d'images pour "petites images oeil"

http://cache.cosmopolitan.fr/data/fichiers/4a/yeux-enfonces.jpg

 

oOo

Guérir d'un glaucome, est-ce possible?
Comment est-il aujourd'hui soigné et quels sont les traitements disponibles?
Les réponses du spécialiste.
oOo
Le Dr Alexandre Pedinielli est ophtalmologue au centre intercommunal de Créteil et à l’hôpital Henri Mondor. Il a répondu à vos questions lors d’un tchat sur les troubles de la vue.

À savoir: Faites-vous dépister!

À l'occasion de la semaine mondiale de la prévention au glaucome se tient du 12 au 16 mars 2018, l'association UNADEV (Union Nationale des aveugles et déficients visuels) lance la 7ème édition de sa campagne de sensibilisation et de prévention au glaucome, dont le thème est celui de l’Art. Des artistes déficients visuels et aveugles sont mis à l’honneur à l’occasion de cette semaine rythmée par le passage du bus du glaucome installé Place de la République à Paris du 12 au 16 mars puis en tournée dans 8 villes du 27 mars au 8 juin: Grenoble, Lyon, Clermont-Ferrand, Perpignan, Chinon, Loches, Tours et Bordeaux. Il propose des dépistages gratuits au grand public et de l’information.

Plus d'informations sur les dates et les lieux de la tournée sur le site de l'UNADEV.

Le Dr Alexandre Pedinielli est ophtalmologue au centre intercommunal de Créteil et à l’hôpital Henri Mondor. Il a répondu à vos questions lors d’un tchat sur les troubles de la vue.

definlo:Quels sont les symptômes du glaucome? Existe-il un traitement au glaucome? Une rééducation ophtalmique est-elle possible?

Dr A. Pedinielli: Le glaucome est une maladie du nerf optique qui entraîne une diminution progressive du champ visuel périphérique. Cette diminution est totalement asymptomatique jusqu'aux stades évolués de la maladie et le dépistage se fait par la réalisation d'un champ visuel automatisé. Le traitement consiste le plus souvent par la mise de collyre 1 à 2 fois par jour dans les yeux. Un traitement par laser ou une chirurgie peuvent être parfois nécessaires selon les cas. La rééducation n'a pas d'intérêt particulier dans cette pathologie.

Gisou 41: Le glaucome est-il héréditaire?

Dr A. Pedinielli: Le risque d'avoir un jour un glaucome lorsque quelqu'un de sa famille proche (parent, grand oncle...) en est atteint est effectivement augmenté. Il faut en tout cas en informer l'ophtalmologiste et penser à des visites régulières tous les ans ou tous les deux ans.

MadidiDeb: j'ai un glaucome a l'oeil droit, au-dela des antihypertenseurs et larmes artificielles, comment peut-on traiter efficacement?

Dr A. Pedinielli: Chaque cas est particulier. Un laser peut parfois être proposé ou une chirurgie. Une consultation spécialisée est nécessaire pour répondre à ces questions.

Ziegelein: Est-ce possible qu'un glaucome disparaisse après dix ans de soins?

Dr A. Pedinielli: Le glaucome est habituellement une maladie chronique dont le traitement est souvent "à vie". Cependant il existe certains cas dans lesquels le traitement peut être interrompu si l'ensemble des examens sont satisfaisants et stables. Une surveillance régulière reste recommandée.

linou26: Est-il possible de guérir d'un glaucome? Une opération est-elle envisageable pour un glaucome sans tension à angle ouvert?

Dr A. Pedinielli: Le glaucome est une affection chronique qui se soigne mais dont on ne guérit à priori pas. La chirurgie est parfois possible dans le glaucome à pression normale.

dumé: Le glaucome peut-t-il déboucher sur la DMLA?

Dr A. Pedinielli: Il n'y a pas de lien établi entre le glaucome et la DMLA.

Yveline: Un glaucome a été diagnostiqué, un ophtalmo m'a prescrit un traitement par monothérapie... un autre par bithérapie... et un autre par trithérapie... Comment expliquer cette différence d'appréciation? 

Dr A. Pedinielli: En règle générale, on débute toujours le traitement par une monothérapie. Si on constate que la tension oculaire reste élevée ou que le glaucome progresse sous un seul traitement, on en rajoute un 2e puis un 3e si nécessaire. Ce que vous me décrivez me paraît donc logique. Je vous conseille de choisir l'ophtalmologue de votre choix mais par contre d'éviter un changement régulier de médecin pour un suivi beaucoup plus fiable: les examens sont réalisés sur les même appareils et chez des praticiens ayant l'ensemble de votre suivi.

eclair: Peut-on utiliser les ultrasons pour soigner le glaucome?

Dr A. Pedinielli: Le premier traitement passe par des médicaments sous forme de gouttes, différents type d'interventions chirurgicales peuvent ensuite être proposés, dont une technique par ultrasons proposée dans certains centres experts.

La semaine mondiale de la prévention au glaucome

a lieu le 12 au 16 mars 2018.

L'association UNADEV (Union Nationale des aveugles et déficients visuels) lance la 7ème édition de sa campagne de sensibilisation et de prévention au glaucome, dont le thème est celui de l’Art. Des artistes déficients visuels et aveugles seront mis à l’honneur à l’occasion de cette semaine rythmée par le bus du glaucome installé Place de la République à Paris du 12 au 16 mars. Il proposer des dépistages gratuits au grand public et de l’information. Le bus du glaucome partira ensuite en tournée, du 27 mars au 8 juin dans 8 villes: Grenoble, Lyon, Clermont-Ferrand, Perpignan, Chinon, Loches, Tours et Bordeaux.
Plus d'informations sur les dates et les lieux de la tournée sur le site de l'UNADEV.

Auteure :  Isabelle Duranton

 

6

(smiley interrogateur)

 

oOo

Posté par evynou35 à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 27 février 2018

Assemblée nationale - Fibromyalgie

Résultat de recherche d'images pour "images assemblée nationale"

15ème législature


Question N° 5923
de M. Joël Giraud (La République en Marche - Hautes-Alpes )
Question écrite
Ministère interrogé > Solidarités et santé
Ministère attributaire > Solidarités et santé
Rubrique > maladies
Titre > Situation des patients souffrant de fibromyalgie
Question publiée au JO le : 27/02/2018 page : 1594

Texte de la question

M. Joël Giraud attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la situation des patients souffrant de fibromyalgie.

Il la remercie tout d'abord pour la réponse qu'elle a apportée à sa précédente question n° 633 publiée au Journal officiel du 17 octobre 2017.

Cependant il l'alerte à nouveau sur ce dossier qui avance trop lentement alors que les patients sont en grande souffrance

En effet, un rapport d'enquête remis le 12 octobre 2016 fait état de 20 propositions. Les réponses à apporter semblent conditionnées à la publication d'une étude commandée à l'INSERM.

Il y a urgence à agir car, au chapitre des mesures immédiates figurent la mise en place de parcours de soins et de prise en charge des personnes atteintes de douleurs chroniques, dont ceux souffrant de fibromyalgie, financée par le fonds d'intervention régional (FIR).

Aussi, il lui demande de bien vouloir lui faire savoir où en est l'étude commandée à l'INSERM et quelles suites elle envisage de donner afin d'apporter un nouvel espoir aux malades.

oOo

Source : http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-5923QE.htm

Evy

7

 

oOo

Posté par evynou35 à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Allergique aux poils d'animaux domestiques ???

 

EXPOSER LES BÉBÉS AUX POILS D'ANIMAUX DOMESTIQUES

LES PROTÈGE DES ALLERGIES

oOo

Dormir sur de la fourrure animale avant l'âge de 3 mois diminue de 80% le risque d'avoir de l'asthme à l'âge de 6 ans : c'est la conclusion étonnante d'une étude allemande qui vient de sortir, et qui va à l'encontre des idées reçues sur le sujet.

Un bébé mis en contact avec des animaux domestiques durant les 3 premiers mois de sa vie sera plus résistant aux allergies et à l'asthme : c'est ce qu'ont démontré des chercheurs qui ont suivi plus de 2000 bébés pendant 10 ans, remettant ainsi en question les à-priori tenaces concernant la supposée fragilité des nouveaux-nés.

En effet, ce avec quoi nous sommes en contact dès notre naissance détermine une grande partie de notre vie future, et notamment de notre santé : un environnement familial avec des animaux domestiques, riche en bactéries, moisissures, ... stimule notre immunité dans les premiers mois de notre vie et a donc un effet protecteur durable sur notre santé. En matière de santé, la surprotection est souvent contre-productive.

Prudence cependant : il ne faut évidemment pas que l'animal de compagnie, chien ou chat, dorme dans le lit du bébé car le risque d'étouffement est très important.

Les scientifiques proposent d'utiliser une peau de mouton soit comme tapis de jeu, soit au fond du berceau sous le matelas.

Cette étude, pour étonnantes que soient ses conclusions, rappelle une réalité que connaissent beaucoup d'agriculteurs : rares sont les enfants vivant à la campagne, dans une ferme ou une exploitation agricole, qui sont allergiques au foin ou aux poils d'animaux.

Crédit photo : Baby with dog - Baby mit Hund - © DoraZett - Fotolia.com

 

Source : https://www.vulgaris-medical.com/actualite-sante/exposer-les-bebes-aux-poils-d-animaux-domestiques-les-protege-des-allergies?

 

Evy

7

 

oOo

 

 

Posté par evynou35 à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 26 février 2018

Quels sont les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides ?

 Dans un rapport, Générations futures pointe la présence de résidus de pesticides dans de nombreux fruits et légumes en France.

Dans un rapport, Générations futures pointe la présence de résidus de pesticides dans de nombreux fruits et légumes en France.
(GETTY IMAGES / LAURENCE MOUTON / CANOPY)
oOo

Le raisin, la clémentine, le céleri-branche...

Quels sont les fruits et légumes les plus contaminés

par les pesticides ?

Selon cette étude, révélée mardi par franceinfo, plus de 70% des échantillons de fruits et 41% des échantillons de légumes analysés contiennent des pesticides.

Avant l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris, Générations futures pointe la présence de résidus de pesticides dans de nombreux fruits et légumes du quotidien en France. Dans son rapport, publié mardi 20 février, que France Info s'est procuré, l'association a analysé 19 fruits et 33 légumes non bio. 

L'association appelle le gouvernement "à prendre des dispositions rapides et efficaces pour la promotion de l'agriculture biologique" et à "réduire fortement l'usage des pesticides" dans l'agriculture traditionnelle.

Un classement de 19 fruits et 33 légumes

Habituellement, pour mener ses enquêtes, Générations futures achète les produits à analyser dans les magasins. Cette fois, elle s'appuie sur des données officielles, celles contenues dans les "plans de surveillance", menés par la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) entre 2012 et 2016 et mesurant, notamment, la présence de pesticides dans les fruits et légumes.

Voir la vidéo en cliquant sur ce lien :

https://www.dailymotion.com/video/x6f0irs

En compilant ces chiffres, Générations futures a réalisé un classement de 19 fruits et de 33 légumes en fonction de leur probable toxicité. Car, selon des études récentes, ces pesticides pourraient avoir des conséquences sur notre santé. Le lien est d'ailleurs déjà prouvé chez les agriculteurs qui manipulent ces produits : ils sont davantage atteints que la population générale par des cancers de la prostate, du sang et par la maladie de Parkinson. 

Côté fruits, le raisin détient la palme des pesticides

Sur les 19 fruits étudiés, le plus touché est le raisin : 89% des échantillons de raisin, examinés par la répression des fraudes entre 2012 et 2016, contenaient des résidus de pesticides. Ce n'est pas étonnant quand on sait qu'en 2013 les viticulteurs ont appliqué, en moyenne, 19 traitements de pesticides pour lutter contre les champignons, les herbes et les insectes.

Les raisins pires que les clémentines et les cerises 

(Voir le tableau en cliquant sur le lien suivant)

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-ma-sante/de-nombreux-fruits-et-legumes-contiennent-des-residus-de-pesticides-selon-l-association-generations-futures_2595948.html

Viennent ensuite la clémentine-mandarine, la cerise, le pamplemousse, la fraise, la nectarine-pêche et l'orange, avec plus de 80% des échantillons renfermant des résidus de pesticides. À l'inverse, les fruits les moins pollués sont l'avocat (23%), le kiwi (27%) et la prune-mirabelle (35%).

L'étude montre aussi que certains fruits dépassent les limites maximales autorisées en Europe concernant les pesticides. C'est le cas de près de 7% des échantillons de cerises examinés et de près de 5% pour les mangues et les papayes).

Le céleri-branche, le plus contaminé des légumes

En ce qui concerne les 33 légumes passés au crible dans cette étude de Générations futures, le plus contaminé est le céleri-branche : 84 % des échantillons testés contiennent des résidus de pesticides. Toujours dans le haut du tableau, on trouve les herbes fraîches (74,5%), l'endive (73%), le céleri-rave (71%) et la laitue.

Le céleri branche plus contaminé que les céleris raves

 (Voir le tableau en cliquant sur le lien ci-dessous)

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-ma-sante/de-nombreux-fruits-et-legumes-contiennent-des-residus-de-pesticides-selon-l-association-generations-futures_2595948.html

Près d'un tiers des herbes fraîches, du céleri-branche, des blettes et des navets dépassent le seuil légal de résidus de pesticides fixé par l'Union européenne. À l'opposé, l'asperge (3%) et le maïs (1,9%) sont les légumes les moins pollués. 

"L'effet cocktail"

L'association Générations futures alerte également, dans cette étude, sur la présence de plusieurs pesticides dans un même aliment. En 2016, près de 40% des échantillons de fruits et légumes examinés contenaient plus de deux pesticides. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) travaille sur cette question de "l'effet cocktail", selon lequel la toxicité des pesticides augmente lorsqu'ils sont mélangés.

Auteur : Bruno Rougier - Franceinfo/Radio France

Source : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-ma-sante/de-nombreux-fruits-et-legumes-contiennent-des-residus-de-pesticides-selon-l-association-generations-futures_2595948.html

 

Evy

7

 

oOo

Posté par evynou35 à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 26 septembre 2017

Vaccins: des accusations peu solides contre l’aluminium

 

Résultat de recherche d'images pour "petites images vaccins"

http://cache.magicmaman.com/data/photo/w600_c18/vaccinbebedos.jpg

 

oOo

Entre 2014 et 2016, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a financé un projet de recherche visant à explorer les effets potentiels des adjuvants à base d’aluminium dans les vaccins. Ces composés, ajoutés aux vaccins dans le but de déclencher une réaction immunitaire, sont suspectés depuis 1998 d’être neurotoxiques. Dans son édition du vendredi 22 septembre, Le Parisien a révélé un «rapport sérieux et inédit, bouclé en mars mais jamais rendu public (par l’ANSM)». Selon le quotidien, ce rapport «pointe des risques à cause de l’aluminium dans les vaccins.» 

En réalité, ce «rapport» est un avis rendu en juin 2017 par le conseil scientifique de l’Agence au sujet des études réalisées dans le cadre de ce projet. Contactée par Le Figaro, l’Agence sanitaire a rappelé que «les avis du conseil scientifique sont consultatifs et à destination de la direction générale de l’ANSM. Ils ne sont pas publiés sur le site de l’Agence». Quelques heures plus tard, les documents ont finalement été mis en ligne par l’ANSM, qui assure dans un communiqué : «les vaccins contenant de l’aluminium sont sûrs». Que nous apprennent les documents rendus publics?

Les 9 membres du Conseil scientifique ainsi que 3 experts extérieurs indépendants ont examiné les résultats de quatre études menées sous la direction du Pr Romain Gherardi, chef du service de pathologies neuromusculaires à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil. Parmi ces études, trois consistaient à évaluer la persistance et la toxicité de l’adjuvant aluminique chez des souris. Les chercheurs ont injecté différentes doses d’aluminium à des rongeurs par voie intramusculaire, mode d’injection privilégié de la grande majorité des vaccins inactivés.

Ils ont alors constaté que seules les doses les plus faibles (200 microgrammes par kilo) avaient des effets neurotoxiques (augmentation de la quantité d’aluminium dans le cerveau, diminution de la locomotion). Autre résultat: le déplacement tardif de l’aluminium du muscle vers d’autres organes. En effet, 9 mois après l’avoir injecté, les chercheurs ont découvert que l’aluminium se trouvait dans les ganglions et la rate des rongeurs.

Des doses 12 fois supérieures à celles injectées chez l’homme

La lecture de l’avis du comité scientifique nous apprend que les résultats de ces études ont été aprement débattus et qu’ils sont loin de faire l’unanimité parmi les experts. Certains ont d’ailleurs relevé des biais méthodologiques, telle que l’utilisation d’un nombre insuffisant de souris (5 par groupes soit 40 au total). Un choix justifié par la volonté de «ne pas sacrifier un trop grand nombre d’animaux», selon l’équipe du Pr Gherardi. Autre point soulevé: l’utilisation d’espèces de souris différentes d’une étude à l’autre alors que «le fond génétique d’une espèce peut déterminer des cinétiques extrêmement différentes».

L’un des experts rappelle la difficulté à extrapoler des résultats obtenus chez la souris, en notant que «les différences entre les modèles murins et la pathologie humaine rendent hasardeuse la transposition de l’un à l’autre lorsque les résultats ne sont pas démontrés de façon indiscutable (...)». Enfin, l’un des experts soutient que: «le complexe injecté aux souris ne présente pas les mêmes propriétés pharmacocinétiques que celles de l’aluminium vaccinal». En effet, les chercheurs ont associé aux particules d’aluminium des nanodiamants fluorescents qui permettent de suivre leur trajectoire dans l’organisme.

Les grandes quantités de sel d’aluminium injectées aux souris sont aussi surprenantes. En effet, les rongeurs ont reçu une dose minimale de 200 microgrammes d’adjuvant aluminique par kilo. Or, à titre de comparaison, un adulte qui se fait vacciner contre l’hépatite B (vaccin Engerix) reçoit 8,3 microgrammes d’aluminium par kilo. Les souris ont donc reçu des quantités d’aluminium au moins 24 fois supérieures à celles injectées à un adulte qui reçoit une dose de vaccin contre le virus de l’hépatite B.

Pas de signal de sécurité

«Ce sont des recherches très fondamentales et isolées qui, si elles soulèvent des interrogations et invitent à continuer, ne remettent absolument pas en cause le rapport bénéfice-risque de l’usage des adjuvants aluminiques, explique au Figaro le directeur de l’ANSM Dominique Martin. Cela fait 90 ans que l’on vaccine avec ces adjuvants et il n’y a pas de signal de sécurité. Ni en France, ni en Europe, ni nulle part dans le monde».

Toutefois, selon l’un des experts consulté sur ce dossier par l’Agence, ces résultats «accroissent la plausibilité biologique d’un lien possible entre l’administration d’adjuvant aluminique et la survenue de complications postvaccinales chez certains individus». «Il est souhaitable de continuer à faire des recherches, souligne Dominique Martin. Par contre, ça ne relève pas des compétences de l’ANSM, qui n’a pas les moyens de supporter des recherches plus élargies». Le directeur de l’Agence du médicament «appelle la puissance publique à prendre ses responsabilités en la matière.»

«Aucun lien de causalité n’a pu être établi»

Ces dernières années, plusieurs rapports ont conclu à l’absence de preuve de nocivité des adjuvants aluminiques. C’est le cas d’un document de l’Académie de médecin publié en 2012, et d’un rapport du Haut Conseil de la Santé Publique daté de 2013. Celui-ci reconnaissait bien un lien entre la vaccination et la présence de lésions contenant de l’aluminium dans les muscles mais avait souligné qu’«aucune étude (...) ne permet d’affirmer le lien de causalité entre les signes cliniques rapportés et la présence de granulomes contenant de l’aluminium». En mars 2016, l’Académie nationale de pharmacie publiait à son tour un rapport, dans lequel elle concluait également à l’absence de lien de causalité entre les adujvants aluminiques et la survenue de symptômes.

Pourquoi de l’aluminium dans les vaccins?

Dès lors qu’un vaccin contient un pathogène (virus ou bactérie) tué ou atténué, un adjuvant est ajouté afin de déclencher une réaction immunitaire suffisamment importante. Il s’agit en général de sels d’aluminium sur lesquels les antigènes vaccinaux (des fragments de virus ou de bactérie contre lesquels on veut protéger l’individu) viennent se fixer. L’adjuvant couplé aux antigènes forme des agrégats au niveau du site d’injection, ce qui attire l’attention des cellules phagocytaires qui ne manquent alors pas d’alerter l’ensemble du système immunitaire. Les adjuvants aluminiques sont utilisés depuis 1926. En France, on compte 30 vaccins avec adjuvant, soit environ 10 millions de doses par an.

Auteure :Cécile Thibert,le Figaro Santé 

Pour voir la vidéo, rendez vous sur le site : http://sante.lefigaro.fr/

Evy - signature animée Titi

 

 

oOo

Posté par evynou35 à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 26 août 2017

Rennes: Le CHP Saint-Grégoire reste toujours la meilleure clinique de France

 

Illustration de la pharmacie du Centre hospitalier privé (CHP) de Saint-Grégoire, près de Rennes.

Illustration de la pharmacie du Centre hospitalier privé (CHP) de Saint-Grégoire, près de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

oOo

Pour ne pas changer, le centre hospitalier privé de Saint-Grégoire, au nord de Rennes, arrive en tête du classement des meilleures cliniques de France établi par l’hebdomadaire Le Point.

L’établissement breton, qui truste la première place pour la huitième année de suite, devance au classement l’hôpital privé Jean Mermoz à Lyon, la clinique de l’Anjou à Angers et les Nouvelles Cliniques Nantaises.

Voir l'image sur Twitter
Le CHU de Rennes classé en 10e position

Le CHP Saint-Grégoire se distingue notamment pour le traitement des cancers du côlon et de l’intestin, pour la chirurgie des varices et pour les hernies de l’abdomen.

Dans le classement des meilleurs hôpitaux également établi par l’hebdomadaire, le CHU de Rennes conserve sa 10e place.

C’est le CHU de Bordeaux qui décroche cette année la première place, devant celui de Toulouse et de Lille.

Jérôme Gicquel, Le magazine Le Point 

Source http://www.20minutes.fr/rennes/2121083-20170824-rennes-chp-saint-gregoire-reste-toujours-meilleure-clinique-france

 

oOo

 

 

mercredi 9 août 2017

Vous reprendrez bien un peu de cassis ?

 

Résultat de recherche d'images pour "image cassis fruit"

http://idata.over-blog.com/1/74/49/41/Recettes/Cassis/Panier-de-cassis.jpg

oOo


Savez-vous ce qu’il y a de commun entre le raisin, la tomate, la myrtille, l’aronia, la groseille, l’argousier, le cassis, l’églantier, le genévrier, le sureau noir ? 

Tous sont des fruits charnus, qui s’entrouvrent et contiennent des graines et pépins dispersés dans la pulpe. 

Ce sont des baies. 

Pourquoi je vous parle de ça ? 

Parce que les bourgeons de toutes ces baies rajeunissent nos tissus. 

Et après ce que je viens d'écrire sur ce que vous mangez, vous avez peut-être besoin de souffler. 

« On va revenir sur Terre », comme on dit chez moi dans les Ardennes. Et même si cette Terre est un paradis que l’on est en train de saccager, Dame Nature reste pour le moment une vaste pharmacie naturelle. 

La plupart des baies dont je vais vous parler dans mes lettres ont tout bon :

  • Energie 

  • Détente 

  • Détoxication 

  • Anti-douleur 

  • Immunité… 

Ces petits fruits agissent sur tous les fronts pour nous maintenir en bonne santé. Il n’y a rien de mieux !

Le cassis un remède connu depuis Sainte Hildegarde

Le cassis, c’est le Ribes Nigrum en latin. 

Toutes les plantes, fruits, légumes sont désignés par les deux catégories : le genre et l’espèce. Vous avez déjà consommé ce fruit lorsque vous savourez un Kir, cet apéritif composé de vin blanc et de liqueur de cassis, mis au point par le chanoine Kir, ex-maire de Dijon. Quant au kir Royal au champagne, on en reprendrait ! 

Les propriétés médicinales du cassis sont déjà connues de Sainte Hildegarde au XIIe siècle. Ses remarques sont surprenantes et confirment certaines données actuelles (notamment le fait que le cassis est considéré comme un adaptogène). 

Je place ce groseillier à baies noires en tête de cette lettre : sa première action est de stimuler le cortisol, qui correspond à la cortisone, prescrite à toutes les sauces par certains médecins, voire professeurs, surtout quand ils ne savent pas quoi donner ! 

Le cortisol est un puissant anti-inflammatoire et draineur universel capable de nettoyer tout l’organisme. À l’énoncé de cette vertu, vous devinez la litanie de pathologies qu’il peut traiter. 

On recourt essentiellement aux bourgeons frais du cassis. Cette technique thérapeutique s’appelle la gemmothérapie

Les bourgeons de cassis agissent sur tous les paramètres de l'inflammation et surtout de l'inflammation allergique. C'est la stimulation de la glande surrénale qui génère cette cortisone naturelle et explique ces actions anti-inflammatoires et anti-allergiques. 

Le bourgeon cassis a de multiples vertus :

  • Il est indiqué dans le traitement de fond de l'arthrose dont il est le pivot du traitement, il protège mais aussi régénère le cartilage et redonne de l'élasticité aux articulations ; et il nettoie tout le système articulaire des toxines accumulées surtout en cas de terrain goûteux (avec acide urique élevé). 

  • C'est un bourgeon de l'apaisement des situations difficiles. Il convient bien à tous ceux dont l'organisme a été surmené par des affections longues et traînantes. Il permet un retour à l'équilibre et à la paix des tissus. 

  • Beaucoup de malades tireront un grand bénéfice de ces bourgeons, comme les allergiques des voies respiratoires, mais il est aussi indiqué chez les enfants gavés d'antibiotiques pour des rhino-pharyngite répétées, dans tous les états allergiques, rhume des foins, coryza chronique, asthme, emphysème et aux défenses immunitaires effondrées (en association avec Rosa canina, l’églantier, une goutte par kilo de poids et par jour de chaque bourgeon en cures de trois semaines) et tous ceux qui ont subi des traitements par la cortisone de manière prolongée et ravageuse. 

  • C'est aussi un bourgeon pour convalescents car la stimulation des glandes surrénales réveille toutes les fonctions du corps. Le bourgeon de cassis remet le compteur de l'organisme à zéro, pour un nouveau départ. 

Le bourgeon de cassis est aussi adaptogène 

Le mot « adaptogène » a été créé par le professeur russe Brekkman à propos du ginseng. Une plante adaptogène répond à 3 conditions :

  • Il est dénué de tout effet toxique et peut se donner pendant une longue période 

  • Son action n’est pas spécifique : elle augmente la résistance globalede l'organisme (et non pas un organe en particulier) ; 

  • Son action est normalisante. Il harmonise toutes les fonctions. 

Grâce à son action endocrinienne sur l'activité hypophyso-cortico-surrénale, le cassis stimule le métabolisme général, joue un rôle d'immuno-régulateur, exerce une activité anti-dégénérative et possède un effet synergique sur la thérapeutique principale. Il facilite l'action des remèdes qui lui sont associés.

Le bourgeon de cassis et le système nerveux

Il améliore aussi les fonctions cognitives ! 

Pour avoir l'esprit affuté, ce fruit est souverain ! Une étude néo-zélandaise publiée dans le Journal of Functional Foods indique que ses petites baies stimulent l'attention, dopent la mémoire et diminuent la fatigue intellectuelle. 

Ces bienfaits sont dus à leur richesse en polyphénols et en anthocyanes, deux antioxydants majeurs. En effet, ceux-ci inhiberaient l'activité des enzymes monoamines oxydases, une famille responsable du mauvais fonctionnement du cerveau. 

Décidément, il se révèle miraculeux dans nombre d’affections. Serait-ce une panacée ? 

Réputée dans les hypoendocrinies (faiblesses glandulaires), son action sur l'hypophyse explique notamment le fait que le cassis influence la thermorégulation de l'organisme puisqu'il augmente la résistance au froid. 

Grand remède du manque d'ardeur, de la fatigue, il combat aussi la somnolence. Certaines migraines chroniques sont résolues par la prise de bourgeons de cassis. Il permet de lutter contre les fatigues par épuisement surrénalien (« je suis vidé »).

Le bourgeon de cassis et le système rénal

Comme diurétique, il agit dans les insuffisances rénales et présente une activité anti-œdémateuse notamment dans l’œdème de Quincke. 

Le cassis est également recommandé dans les traitements de la prostatite chronique et de la goutte.

Le bourgeon de cassis et les affections cutanées (peau)

Le bourgeon de cassis neutralise l'effet des piqûres d'insectes tant par voie interne qu'externe (quelques gouttes de macérât concentré sur la piqûre). Il agit par voie interne dans les urticaires aiguës et chroniques, l'acné, le psoriasis et les eczémas secs et infectés. 

Le bourgeon de cassis et le système circulatoire 

Bien connu pour son action anti-inflammatoire, le cassis exerce une action phlébotonique, ce qui veut dire qu’il augmente la tonicité des parois veineuses et améliore la circulation du sang.

Le bourgeon de cassis et le système respiratoire

Actif dans les états grippaux, il exerce une action dans les bronchites chroniques et l'emphysème. 

C'est également un remède important de la sphère ORL puisqu'il est donné dans les sinusites, rhino-pharyngites chroniques, les sinusites, l’emphysème et les rhinites allergiques (ex. : rhume des foins).

Le bourgeon de cassis et les articulations

Il est considéré comme anti-rhumatismal de premier ordre en raison de son activité anti-inflammatoire. Il peut remplacer efficacement la cortisone chimique puisqu’il stimule naturellement sa synthèse dans l'organisme. 

Le cassis constitue un merveilleux remède contre les arthroses (gonarthrose, coxarthrose et petites articulations). 

Il améliore la souplesse des ligaments et des tendons et lutte contre l'ostéoporose tout en contribuant à la consolidation des fractures.

Le bourgeon de cassis comme chimio-protecteur

Le cassis permet à l'organisme de lutter contre les effets secondaires de molécules présentant une certaine toxicité, tels les agents anti-mitotiques utilisés en chimiothérapie contre le cancer : citons le Taxol, le Cis-platyl, le Taxotère, l'Adriamycine, la Farmorubicine. 

Le cassis exerce une action de régulation au niveau des organes agressés par ces molécules « toxiques » dont certaines peuvent être piégées dans le sang. On retrouve d'ailleurs cette propriété mentionnée anciennement sous la dénomination « contre-poison». Ces propriétés anti-iatrogènes du cassis au niveau de la chimiothérapie peuvent se manifester pour toute molécule étrangère à l'organisme dont notamment les médicaments de synthèse et leur cortège d'effets secondaires. 

Ce bourgeon intervient directement en améliorant le rendement métabolique d'un certain nombre d'organes, ce qui contribue à améliorer leur résistance à l'agression chimique tout en potentialisant l'action de ces mêmes molécules chimiques. Cet effet chimio-protecteur s'explique entre autres par le tropisme rhéologique du cassis (effets circulatoires). Le cassis est donc indiqué pendant et après un traitement de chimiothérapie. Dans son effet chimio-protecteur, il sera utilement associé à sequoia gigantea (le fameux sequoia géant, capable de vivre plusieurs milliers d’années).

Comment l'utiliser ?

Ribes nigrum: Bourgeon Macérat glycériné 1D 

Prendre 50 gouttes le matin. C'est la période où la sécrétion de cortisol est maximale. On commence la journée et on a besoin d'être boosté pour faire face aux stress qui vont nous assaillir (effet adaptogène). 

Comment le consommer autrement ?


Idéalement frais, sinon surgelé. On trouve aussi des baies de cassis en jus, à boire à raison d'un verre (250 ml), ou sous forme de gélules en optant pour celles dosées à 300 mg. 

Selon l'étude néo-zélandaise, les bienfaits sur nos capacités intellectuelles se font sentir une heure après l'absorption. À privilégier donc avant une réunion ou un examen important. 

Vous avez compris que vous pouvez abuser du cassis : il est délicieux et merveilleux pour votre santé ! 

Et ce n’est pas tout : Dame Nature nous a livré de très nombreuses baies, qui elles aussi vont apporter beaucoup à votre santé. Je vous en parlerai dans une prochaine lettre. 

Portez-vous bien ! 



Auteur : Dr Jean-Pierre Willem 

Sourcehttps://www.lettre-medecin-sante.com/

Letter-E3-1024x1024

 

 

oOo

Posté par evynou35 à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,