mardi 3 juin 2014

L'UMP vers un nouveau psychodrame ?

Alain Juppé, en mars à Bordeaux.

La mise en cause, par les sarkozystes, de la direction transitoire de l'UMP agace fortement. Alain Juppé s'est fendu d'une mise au point, Bernard Debré a sorti l'artillerie

L'UMP est-elle à l'aube d'un nouveau psychodrame ?

Alors que les ténors du parti pensaient avoir circonscrit l'incendie né de l'affaire Bygmalion en forçant Jean-François Copé à démissionner de sa présidence, le feu couve encore.

Avec à la manœuvre, pour ne pas dire au tisonnier, deux sarkozystes historiques : Nadine Morano et Claude Guéant. Lesquels contestent ouvertement aujourd'hui la nomination à la tête du parti - et à titre transitoire - des trois anciens Premiers ministres : Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon.

Un triumvirat chargé d'assurer l'intérim et surtout d'organiser, à l'automne, un congrès anticipé de l'UMP. Congrès qui devra élire un nouveau président.

Toutefois, si comme l'a rappelé Jean-Pierre Raffarin dans un entretien à Sud Ouest Dimanche, il ne s'agit en aucun cas "d'une mission de direction", pour Nadine Morano, ce triumvirat n'a aucune légitimité. Selon la toute nouvelle eurodéputée, cette mission aurait dû revenir au vice-président Luc Chatel.

Reste que ces critiques agacent.

A commencer par Alain Juppé. Sur son blog, ce lundi, le maire de Bordeaux s'est fendu d'une mise au point : "Pour ma part, écrit-il, je ne participerai au groupe des trois qu'à deux conditions : que la décision ne soit pas source de division mais soit prise de manière consensuelle; que ce groupe ait les moyens d'organiser le fonctionnement de l'UMP sur des bases administratives et financières totalement clarifiées."

En clair, si ce triumvirat devait continuer à être contesté en interne, il n'en sera pas. Une manière polie de montrer son irritation. Et de rappeler à ses amis que ce n'est pas en se tirant ainsi dans les pattes que l'UMP se sauvera du naufrage qui la guette.

Publié le 03/06/2014 par

-------------

Source : SUD OUEST

http://www.sudouest.fr/2014/06/02/l-ump-vers-un-nouveau-psychodrame-1573438-625.php#xtor=EPR-260-[Newsletter]-20140603-[zone_info]

Posté par evynou35 à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Roland Garros : Monfils dernier rescapé, et des retrouvailles espagnoles

 
photo le français, vainqueur, salue les nombreux spectateurs qui l'ont encouragé © afp

Le français, vainqueur, salue les nombreux spectateurs qui l'ont encouragé© AFP

Gaël Monfils, tombeur de Gabriel Garcia Lopez, reste le dernier Français en lice. Nadal et Ferrer, qualifiés, se retrouveront en quarts pour le remake de la finale 2013.

Gaël Monfils a, comme souvent, sauvé la mise des Français à Roland-Garros, en accédant lundi aux quarts de finale de Roland-Garros. Le Français, tête de série n°23, s'est qualifié pour la quatrième fois de sa carrière pour les quarts de son tournoi de cœur. 

Contre un autre joueur usé comme lui par la répétition des efforts, l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez (41e), le Parisien, demi-finaliste en 2008, s'est montré le plus frais (6-0, 6-2, 7-5). Pour un joueur ordinaire, le retrouver en quarts en Grand Chelem alors qu'il n'a pas joué dans le mois qui a précédé - en raison d'une blessure à une cheville - relèverait de l'impossible. Pas pour Monfils.

L'homme élastique a toujours eu une préparation chaotique pour Roland-Garros. En 2009, il n'avait joué avant qu'un match, à Monte-Carlo. Cette année, son total se montait à cinq matches joués, le dernier en avril. "À chaque fois que j'arrive ici, je me sens bien. J'arrive à développer un super tennis", a-t-il simplement constaté. Il lui faudra bien cela pour résister en quart à Andy Murray (N.7), un joueur qu'il connaît depuis très longtemps.

Le Britannique, demi-finaliste en 2011, s'est défait en trois sets (6-4,7-5, 7-6 (7/3)) de l'Espagnol Fernando Verdasco (N.24), un adversaire qui lui réussit bien puisqu'il l'a battu dix fois en onze rencontres.

"Des retrouvailles inéluctables" 

Il est difficile de dégager un favori car Murray, qui a subi une petite opération au dos à l'automne dernier, ne semble pas avoir encore complètement retrouvé son niveau de vainqueur de l'US Open en 2012 et de Wimbledon en 2013. 

L'Ecossais attend en tout cas avec impatience ce match. "C'est un fantastique athlète et un mec très sympa, a-t-il souligné. Il devrait y avoir quelques points amusants, à cause de la manière dont nous jouons l'un et l'autre."

L'autre quart prévu mercredi, pour peu que la pluie ne s'en mêle pas trop, ne devrait pas non plus manquer d'intérêt. Il opposera Nadal et Ferrer, les deux finalistes de l'an passé. Leurs retrouvailles paraissaient depuis quelques jours déjà inéluctables, tant les deux Espagnols ont survolé leurs quatre premiers matches.

Nadal, N.1 mondial et huit fois vainqueur à Paris, s'est promené lundi (6-1, 6-2, 6-1), comme lors de ses rencontres précédentes, face au Serbe Dusan Lajovic, 83e mondial. Alors qu'on s'inquiétait pour lui après un printemps récompensé par un seul titre, à Madrid, il n'a lâché que 23 jeux jusque-là et n'a pas concédé le moindre set. Mais ce chiffre est à relativiser, car il n'a encore rencontré aucun joueur du Top 50.

"Ce sera différent de l'an dernier"

Ferrer a connu une première semaine presque aussi paisible. La tête de série N.5 a concédé son premier set (6-3, 6-3, 6-7 (5/7), 6-1) face au Sud-Africain Kevin Anderson (N.19). Le Valencien a longtemps nourri un fort complexe d'infériorité face à Nadal. L'an passé, pour la première finale de sa carrière en Grand Chelem, il avait été inhibé par l'enjeu, et Nadal s'était montré implacable (6-3, 6-2, 6-3). 

Mais, même si ses statistiques contre le Majorquin sur terre battue (2 victoires, 17 défaites) ne portent guère à l'optimisme, Ferrer espère que les circonstances, différentes, mèneront cette fois-ci à un autre résultat.

"Ce sera différent de la finale de l'an dernier, pense-t-il. Le contexte, les conditions de jeu, le temps ne sont pas les mêmes. L'an passé, j'étais très nerveux. Je vais entrer sur le court en essayant de ne pas y repenser."

Ferrer a tiré des enseignements et sûrement de la confiance de leur dernier affrontement en quarts à Monte-Carlo en avril, où il s'était imposé en deux sets (7-6, 6-4).

Dans le tableau féminin, la journée a été marquée par le retour en grâce de l'Allemande Andrea Petkovic (N.28), qui n'avait plus joué de quart en Grand Chelem depuis 2011.

 

--------------------------

Source : Ouest-France

http://www.rennes.maville.com/sport/detail_-roland-garros-monfils-dernier-rescape-et-des-retrouvailles-espagnoles_fil-2561278_actu.Htm?abo=1758898&serv=36&utm_source=newsletter&utm_medium=email_interne&utm_campaign=lettre_information_maville&utm_content=sport&xtor=EPR-300-[lettre_information_maville]-20140603-[sport]-1758898@2

 

Posté par evynou35 à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 2 juin 2014

"Tous les mêmes" - Stromae

 

Posté par evynou35 à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

70ème anniversaire du débarquement le 06 juin 1944.

POUR NE PAS OUBLIER ...

Le 6 juin la plage de Ouistreham accueille le monde

Vendredi prochain, dix-neuf chefs d’État et un millier de vétérans fouleront la plage calvadosienne (Sword Beach). On y célébrera le 70e anniversaire du Jour J.

Dix-neuf chefs d’État

Tous les dix ans, les commémorations du 6-Juin placent la Normandie au centre du monde. Vendredi, dix-neuf chefs d’État ou de gouvernement sont attendus pour ce 70e anniversaire. Six têtes couronnées participeront aux cérémonies.

Au premier rang desquelles la reine Elizabeth II, une habituée de ces anniversaires décennaux. Elle ne sera pas seule. Le prince Charles, Kate et William seront aussi aux côtés des vétérans britanniques.

Déjà présent en 2009 pour le 65e, Barack Obama est de retour en Normandie. Invitée pour la première fois en 2004, l’Allemagne sera représentée par sa chancelière, Angela Merkel. Déjà présent il y a dix ans, le Russe, Vladimir Poutine sera encore en Normandie cette année. Croisera-t-il le nouveau président de l’Ukraine, invité de dernière minute de ce 70e ?

Près de 1 800 vétérans

Selon le ministre de l’Intérieur, jeudi, près de 1 800 vétérans, dont une centaine d’anciens combattants français,  sont attendus pour ces commémorations. Un moment tout à fait particulier. Le 70e anniversaire sera certainement la dernière commémoration décennale à laquelle ils pourront participer. La majeure partie des vétérans ont dépassé les 90 ans. Parmi les vétérans étrangers, la moitié doit venir de Grande-Bretagne et un quart des États-Unis.

Plus de vingt cérémonies

Du 5 au 7 juin, une vingtaine de cérémonies officielles sont organisées en Basse-Normandie, principalement dans le Calvados et la Manche. Pour la journée du 6 juin, tous les chefs d’État se retrouveront à 14 h 15 à la cérémonie internationale à Ouistreham, devant 9 000 invités et un milliard de téléspectateurs

François Hollande aura commencé dès 9 h par une cérémonie nationale d’hommage aux victimes civiles au Mémorial de Caen. Le président de la République participera aussi à deux cérémonies bi-nationales, franco-américaine et franco-polonaise. Le Premier ministre, Manuel Valls, représentera la France aux cérémonies franco-britannique et franco-canadienne.

Sécurité : 12 000 hommes

Pour accueillir dix-neuf chefs d’État et plus de 200 000 visiteurs, la mobilisation des forces de l’ordre est à la hauteur. Bernard Cazeneuve annonce 12 000 hommes mobilisés dont plus de 5 000 gendarmes, 2 000 policiers et 800 pompiers.

Les unités d’élite de la gendarmerie et de la police, GIGN et Raid seront sur le terrain. L’armée fait également partie du dispositif. La Marine sera présente avec des embarcations allant du patrouilleur au jet-ski. Le dispositif santé pour accueillir aux mieux les vétérans figure aussi au rang des priorités. Un exemple de la mobilisation : les élèves infirmiers de Basse-Normandie ont tous été recrutés pour accompagner les vétérans.

 

 --------------------------------

Posté par evynou35 à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jean-Jacques Goldman - Puisque tu pars (en concert)

 

Posté par evynou35 à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 1 juin 2014

Serge Reggiani 'Votre fille a 20 ans'

 

Posté par evynou35 à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les nouvelles régions

Posté par evynou35 à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bygmalion: la police a découvert un "véritable système de double facturation"

Bygmalion: la police a découvert un "véritable système de double facturation"
L'UMP dans la tourmente avec l'affaire Bygmalion...
Les perquisitions menées en début de semaine ont permis aux policiers de mettre la main sur des factures de Bygmalion et de sa filiale Event & Cie. Le système était simple: "une facture officielle et une facture pour l'UMP", résume un cadre au JDD. 

Les policiers ont mis la main sur des factures litigieuses confirmant la double comptabilité de la société Bygmalion et de sa filiale Event & Cie, lors d'une perquisition menée dans la nuit de lundi à mardi, d'après le Journal du Dimanche. Un cadre de Bygmalion confirme par ailleurs à l'hebdomadaire ce "système" de "double facturation liée à l'élection présidentielle de 2012": établir "une facture officielle et une facture pour l'UMP", voilà quelle était la consigne.  

Ces documents montrent que le coût réel des meetings de campagne de Nicolas Sarkozy a été de 19 millions d'euros. Le montant total autorisé pour l'ensemble de la campagne est de 22,5 millions d'euros. Aussi une partie de cette facture a-t-elle été imputée à l'UMP, via des factures fictives, selon ce cadre de Bygmalion. Comme l'avocat de la société à l'origine de révélations en début de semaine, il évalue à 11 millions d'euros le dépassement des comptes de campagne ainsi couvert.  

"L'UMP a très vraisemblablement réglé des factures qu'elle n'aurait pas dû honorer", a reconnu Jean-François Copé mercredi, en annonçant son retrait de la présidence de l'UMP. Il faisait ainsi allusion aux déclarations de Jérôme Lavrilleux, bras droit du patron de l'UMP et ex-directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, selon lesquelles certaines factures de Bygmalion présentées à l'UMP correspondaient en réalité à "des dépenses faites pour la campagne" du chef de l'Etat sortant. 

 

Par , publié le 01/06/2014 à 11:52

Source :
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ump/bygmalion-la-police-a-decouvert-un-veritable-systeme-de-double-facturation

Posté par evynou35 à 15:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 8 février 2014

Bordeaux jugée ville la plus dynamique de France

Trip AdvisorUn sondage réalisé par l’institut Think démontre que 31% des individus interrogés espèrent un jour être à la tête d’une entreprise.

 

L’image des entrepreneurs rayonne aux yeux de tous car elle représente une forme d’ascension sociale générant « du respect et de la considération ».

Certaines villes sont plus appréciées que d’autres pour se lancer dans cette formidable aventure. Seriez-vous étonné d’apprendre le classement des territoires où il fait bon d’entreprendre ?

La capitale est bien évidemment classée en premier selon 40% de l’opinion, suivie de Lyon avec 36%, Bordeaux avec 36% et enfin Toulouse avec 34%.

Mais le plus étonnant est lorsque l’on interroge les sondés sur les villes les plus dynamiques économiquement parlant. Le classement devient alors inversé et c’est avec surprise que l’on constate que Bordeaux prend la première place sur le podium, suivie de Toulouse, Paris et enfin, de Lyon.

Bordeaux est ainsi jugée ville la plus dynamique de France, sans doute grâce à une bonne santé économique.

Elle a également été sacrée deuxième ville préférée des français après Paris (enquête BVA). En 2012,  Bordeaux et Paris ont été les seules villes à avoir un nombre de touristes en progression. Entre beauté patrimoniale, qualité de vie, la belle endormie n’a dit son dernier mot ….

Par Charlotte BATUT Sources : Bordeaux-tourisme.com – bxeco.fr – Lesechos.fr

Posté par evynou35 à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 30 janvier 2014

Nos ancêtres utilisaient déjà le feu il y a 300.000 ans !

La flèche bleue désigne l'emplacement du foyer qui suggère une utilisation du feu il y a 300 000 ansLa découverte d’un foyer dans une grotte israélienne suggère que les homininés utilisaient déjà le feu de manière régulière il y a 300.000 ans et qu’ils étaient dotés de grandes capacités cognitives et sociales. La plupart des études s’accordent à dire que l’homme a découvert le feu il y a environ un million d’années.

Toutefois, la période à laquelle il a commencé à le contrôler et l’utiliser au quotidien reste encore débattue. Une récente découverte réalisée par une équipe d’archéologues de l’Institut des sciences Weizmann, en Israël pourrait apporter un nouvel éclairage sur la question. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur FacebookPartager sur Twitter Facebook Twitter

Les scientifiques ont mis en évidence un foyer rempli de cendres et d’os calcinés au centre de la grotte Qesem, à une dizaine de kilomètre à l’est de Tel Aviv. Le vestige a été daté à 300.000 ans, une époque antérieure à l’arrivée d’Homo sapiens en Afrique. La nouvelle trouvaille sous-entend que les homininés de l’époque avaient déjà des facultés intellectuelles très avancées. Afin de confirmer la nature du vestige, les archéologues ont analysé des échantillons de cendres par spectrométrie infrarouge.

Les résultats, publiés dans la revue Journal of Archaeological Science, indiquent que celles-ci ont été obtenues en chauffant à très haute température du bois, de la terre et des os. Les hommes préhistoriques utilisaient  le foyer pour y faire cuire de la viande.

Différentes strates de cendres mises en évidence par une analyse micromorphologique, indiquent par ailleurs que le foyer a été utilisé à plusieurs reprises au fil du temps.Des outils pour découper la viandeLa structure se distingue par sa taille relativement grande. D’une surface de 4 mètres carrés, elle semble avoir profité à un grand groupe d’hommes préhistoriques. De nombreux outils en silex destinés à la découpe de la viande ont été retrouvés autour du foyer.

Ces instruments se distinguent très clairement de ceux retrouvés quelques mètres plus loin conçus, de par leur forme, pour une activité différente. Cette découverte rend compte de l’existence d’une certaine organisation de l’espace de vie au sein de la grotte. L’espace, considéré comme une sorte de camp de base aurait, avec son grand foyer, probablement favoriser les interactions sociales.
"Ces résultats nous permettent de distinguer un tournant important dans le développement de la culture humaine", explique dans un communiqué Ruth Shahack, co-auteur de l’étude.  "Celui au cours duquel les hommes préhistoriques ont commencé à utiliser régulièrement le feu, à la fois pour la cuisson de la viande et pour des rassemblements sociaux", poursuit-elle.Une espèce indéterminée  "Les résultats rendent compte des impressionnantes facultés cognitives et niveaux de développement social développés par les hommes ayant vécu il y a environ 300.000 ans".

Toutefois, pour l'heure, les chercheurs ignorent encore l'identité de ces homininés. Une étude publiée il y a 3 ans et publiée dans la revue American Journal of Physical Anthropology faisait état de la découverte d'une dent âgée de 200.000 à 400.000 ans.Malgré une analyse poussée, les spécialistes n'ont pu déterminer à quelle espèce elle appartenait. Selon eux, il pourrait s'agir d'une dent d'Homo sapiens, de Neandertal ou peut-être d'une autre espèce.

Des dents similaires trouvées dans d'autres grottes du nord de l'Israël  Skhul et Qafzeh et âgées de 80.000 à 120.000 ans apportent toutefois davantage de crédit à l'hypothèse de l'homme moderne

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/feu/nos-ancetres-utilisaient-deja-le-feu-il-y-a-300-000-ans_art31888.html

----------

Article collecté sur le site :

http://www.maxisciences.com/feu/nos-ancetres-utilisaient-deja-le-feu-il-y-a-300-000-ans_art31888.html

Edité le 30 janvier 2014 par votre blogueuse.

 

Posté par evynou35 à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]