vendredi 26 juin 2015

Le rappeur Orelsan

Le rappeur Orelsan va être jugé une troisième fois pour provocation à la violence envers les femmes.

Pour avoir chanté «renseigne-toi sur les pansements et les poussettes, j'peux t'faire un enfant et t'casser le nez sur un coup de tête», et «ferme ta gueule ou tu vas te faire marie-trintigner», le rappeur Orelsan va être jugé une troisième fois pour provocation à la violence envers les femmes.

Poursuivi par des associations féministes, le chanteur avait dans un premier temps été condamné à 1 000 euros d'amende avec sursis pour ces mêmes faits. En 2013, le tribunal correctionnel de Paris avait considéré en outre la phrase «les féministes me persécutent [...], comme si c'était d'ma faute si les meufs c'est des putes», comme une injure sexiste.

Orelsan, (de son vrai nom Aurélien Cotentin),32 ans, avait alors interjeté appel. Un an plus tard, la cour d'appel de Paris a jugé que les poursuites étaient prescrites et ne s'était pas prononcé sur le fond du dossier. Dans une récente décision, la cour de cassation a finalement cassé l'arrêt au motif que la cour d'appel n'avait pas permis aux parties de débattre, puis renvoyé le dossier à la cour d'appel de Versailles.

Dans une précédente affaire, poursuivi par l'association «Ni putes ni soumises» pour les textes de sa chanson «Sale pute», Orelsan avait été relaxé.

Libération

Source : http://www.liberation.fr/direct/element/la-rappeur-orelsan-va-etre-juge-une-troisieme-fois-pour-provocation-a-la-violence-envers-les-femmes

Posté par evynou35 à 11:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 24 juin 2015

Coupe du monde de foot féminin

La footballeuse française Wendie Renard lève les bras lors du 8e de finale victorieux contre la Corée du Sud (3-0), le 21 juin 2015 à Montréal (Canada).

La footballeuse française Wendie Renard lève les bras lors du 8e de finale victorieux contre la Corée du Sud (3-0), le 21 juin 2015 à Montréal (Canada). (FRANCOIS LAPLANTE/FREESTYLEPHOTO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

La France se qualifie pour les quarts de finale après sa victoire sur la Corée du Sud (3-0)

Leur prochain adversaire sera l'Allemagne, favori de la compétition.

L'équipe de France s'est qualifiée en quarts de finale de la Coupe du monde de foot féminin en battant sans difficulté la Corée du Sud (3-0), dimanche 21 juin à Montréal (Canada). Les Françaises se sont simplifié la tâche en marquant d'entrée par Marie-Laure Delie. Les Bleues ont corsé l'addition par Elodie Thomis et à nouvea Marie-Laure Delie, servie par sa comparse en attaque, Eugénie Le Sommer, meilleure joueuse de la rencontre. En quarts de finale, les Bleues retrouveront les Allemandes, épouvantail de la compétition, et auteures de 19 buts en 4 matchs. 

"Pour le quart de finale contre l'Allemagne, la pression n'est pas sur la France", fait remarquer Philippe Bergeroo, le sélectionneur des Bleues, sur W9. Les Allemandes, sextuples championnes d'Europe, partent favorites. Mais sur les trois derniers France-Allemagne, deux se sont finis par des matches nuls et le dernier par un succès français 2-0, en octobre dernier à Offenbach. Ce n'était qu'un match amical, mais ni les Bleues ni les Allemandes ne l'ont oublié.

Par Francetv info

Source : http://www.francetvinfo.fr/sports/foot/coupe-du-monde-de-foot-feminin/coupe-du-monde-de-foot-feminin-la-france-se-qualifie-pour-les-quarts-de-finale-apres-sa-victoire-sur-la-coree-du-sud-3-0

Posté par evynou35 à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Sept idées reçues sur le don d'organes

Sept idées reçues sur le don d'organes

En 2014, plus de 20.000 Français étaient en attente de greffe (Image d'illustration)

Ce 22 juin a lieu la Journée nationale pour inciter au don d'organes, organisée par l'Agence de la biomédecine. L'occasion de revenir sur sept idées reçues, qui peuvent dissuader à tort de donner ses organes.

Que ce soit "oui" ou "non", il faut le dire. Chaque année, plus de 20.000 Français sont en attente d'une greffe, selon l'Agence de la biomédecine, qui incite tout un chacun à parler de son choix à ses proches, à l'occasion de la 15ème Journée nationale de réflexion sur le don d'organes. Le don ne concerne pas que les organes les plus demandés comme le cœur, le foie ou le rein, mais également des tissus, comme la peau ou encore les veines ou les tendons. Si le nombre de patients greffés est en constante augmentation, bon nombre d'idées reçues circulent encore, freinant le don.

"Je ne peux pas donner si je suis trop âgé"

Il n'y a aucune limitation d'âge pour donner ses organes, même après 80 ans ! D'ailleurs, la moyenne d'âge d'un donneur en France est de 57 ans. Et près de la moitié des donneurs ont plus de 65 ans. Les personnes âgées peuvent également recevoir des organes jusqu'à plus de 70 ans.

"Je ne peux pas donner si je suis malade"

Tout comme les personnes âgées, les personnes malades ou sous traitement peuvent être éligibles au don d'organes. C'est en réalité au médecin de juger si les bénéfices de la greffe sont supérieurs aux risques pour le receveur. Par exemple, une personne atteinte d'une hépatite peut donner son foie à un receveur, si le receveur en a le besoin vital. Une fois le foie transplanté et hors de danger, il sera traité pour l'hépatite.

"Le don d'organes concerne seulement les personnes mortes subitement"

Les profils des donneurs sont variés. Ils peuvent effectivement être décédés subitement, comme en cas d'infarctus ou de mort cérébrale suite à un accident vasculaire cérébral et à un traumatisme crânien, mais pas seulement... Le  don d'organes peut également concerner les personnes en fin de vie, en limitation ou arrêt de soins. Pour finir, le donneur peut aussi être vivant, principalement pour le don de rein ou d'un lobe hépatique.

"Je ne peux pas choisir les organes que je donne"

Il est possible de choisir les organes que l'on souhaite donner. Pour cela il suffit d'en discuter avec ses proches, qui en témoigneront en temps voulu au corps médical.

"Si je donne, mon corps pourra être utilisé par la science"

Le don d'organes et le don de corps à la science sont des procédures qui n'ont rien à voir. Donner son corps à des étudiants de médecine est totalement différent d'un don d'organes pour sauver des vies. Pour offrir son corps à la science, il faut s'inscrire dans une faculté de médecine.

"Pour donner, je suis obligé d'avoir une carte de donneur"

La carte de donneur, ou un petit mot dans le portefeuille, peuvent permettre de rassurer le donneur dans sa démarche, mais ne constituent pas une condition sine qua non au don d'organes. Carte ou pas, le médecin s'entretient obligatoirement avec les proches pour prendre une décision. A l'inverse, ne pas avoir de carte ne signifie pas que vous êtes automatiquement exclu du don. Car si vous n'avez pas clairement exprimé votre refus, en vous inscrivant au registre national des refus, vous êtes potentiellement donneur.

"Une fois ma décision prise, je ne peux pas changer d'avis"

Il est possible de modifier son choix à tout moment. Si vous ne souhaitez plus donner, il vous suffit de vous inscrire au registre national des refus. Si vous souhaitez donner, il faut à l'inverse vous désinscrire en envoyant un courrier à ce registre.

Par Léa Galanopoulo

Source : http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/greffes-don-d-organes/sept-idees-recues-sur-le-don-d-organes_16660.html

Posté par evynou35 à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 20 juin 2015

Guyane, LA MEMOIRE BAFOUEE

Guyane, LA MEMOIRE BAFOUEE

François PUZENAT, qui fit la classe aux Indiens Wayanas de la forêt amazonienne de Guyane, s’était lié d’amitié à un proche de Nelson Mandela -évêque de son état- qu’il a accueilli et introduit auprès de ses amis indiens. On a beau être le meilleur des hommes, on n’en est pas moins clerc et prosélyte. L’évêque revint en forêt guyanaise, mais pour y mettre en œuvre une évangélisation systématique et magistralement organisée.

Ce texte –poème destiné à fournir les paroles d’une chanson-, rédigé peu après les massacres de janvier 2015 à Charlie Hebdo et au magasin juif de Vincennes, est la réaction d’un humaniste athée

François PUZENAT a écrit « Guyane, LA MEMOIRE BAFOUEE »

 Depuis que l’Homme est sur la Terre

Vous ne cessez de répéter
« Aimez, aimez votre prochain »
Et vous ne cessez de prêcher
Qu’on baise les pieds de vos saints.
« Aimez-vous fort les uns les autres »
Clamez-vous dans vos homélies
Et vous dépêchez vos apôtres
Nous infliger vos prophéties.
 
 Vos rabbins et tous vos pasteurs
Vos imams et tous vos curés
Sont de tristes prédicateurs
Qui jamais n’ont su écouter.
Voient-ils que l’autre est différent
Dans son refus ou sa piété
De l’occident à l’orient
Que l’Homme croie ou soit athée ?
 
Depuis que l’Homme est sur la terre
Depuis que l’Homme s’est mis debout
On a jeté l’homme en prière
On a mis les hommes à genoux.
 
Quel dieu voudrait que sur la terre
On assassine les enfants
Qu’on viole et tue filles et mères
Qu’on égorge les mécréants ?
Quel dieu, quand claquent vos bannières,
Ordonne de mettre à genoux
Les Indiens, tous les pauvres hères
Qui s’acharnent à vivre debout ?
 
Au Moyen-Age c’était la guerre
Sainte disiez-vous en priant,
Une épée contre un cimeterre
Un chrétien contre un musulman
Une sourate contre un pater
Une bible contre un coran
Tout ça conduit au cimetière
Les infidèles et les croyants.
 
Depuis que l’Homme est sur la terre
Depuis que l’homme s’est mis debout
On a jeté l’homme en prière
On a mis les hommes à genoux.
 
On brûlait les livres naguère
Pour ne garder qu’une opinion
Les bûchers brûlaient les sorcières
Le sabre armait le goupillon.
Aujourd’hui vos ministères
Ne sav’ plus à qui se vouer
Pour conquérir tout l’univers
Et imposer vos vérités.
 
On refuse vos muselières
On veut vivre tout simplement.
Jetez aux orties vos œillères,
Vos robes, vos déguisements.
Vos églises et vos cathédrales,
Vos synagogues, vos mosquées,
Vos temples sont tristes escales
Où se noient tous les naufragés.
 
Depuis que l’Homme est sur la terre
Depuis que l’Homme s’est mis debout
On a jeté l’homme en prière
On a mis les hommes à genoux.
 
Vous avez toujours fait la guerre
Vous n’avez jamais su rêver
Saurez-vous donc un jour vous taire ?
Saurez-vous un jour accepter
Qu’on puisse s’aimer sans barrière
Sans votre avis, vos boniments ?
Laissez-nous accoupler la paire
Hommes ou femmes, comme on l’entend.
 
Et puis dans vos foutues boutiques
Où vous ne vendez que du vent
A la place de vos cantiques
Laissez-nous entonner nos chants
Dont les paroles hérétiques
S’élèveront joyeusement.
Nos ave si peu catholiques
Ranimeront tous les gisants.
 
François PUZENAT, instituteur, Indien wayana d’adoption.

 Publié dans POESIE, LIBRAIRIE, SOCIETE

Source : http://www.libre-penseur-adlpf.com/2015/06/guyane-la-memoire-bafouee.html

Posté par evynou35 à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 19 juin 2015

LA CRISE GRECQUE UNE FAILLITE EUROPEENNE .

Source : https://youtu.be/9whoYlM0qkU

Posté par evynou35 à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


jeudi 18 juin 2015

Les images à couper le souffle sac plastique SDO NASA

A l'occasion de ces cinq ans de son satellite Solar Dynamics Observatory (SDO),

la NASA a dévoilé du soleil exceptionnelle :

Par FS, le Vendredi 13 Février 2015 à 05:00   

Les images à couper le souffle du satellite SDO de la NASA (vidéo)

A l'occasion des 5 ans de son satellite Solar Dynamics Observatory (SDO),

la NASA a dévoilé une vidéo du soleil exceptionnelle, à voir absolument.

Solar Dynamics Observatory (SDO) est un satellite d'observation du soleil, lancé par la NASA le 11 février 2010.

Sa mission est de transmettre des informations sur Terre dans le but de mieux connaitre le Soleil

et notamment son champ magnétique.

Grâce a ses instruments, ce laboratoire spatial est capable d'enregistrer

des images d'une résolution native de 4096x4096 pixels avec différents traitements.

La vidéo publiée par la NASA a été réalisée grâce à 200 millions d'images

représentant 2600 Terra-octets de données enregistrées tout au long des 1826 jours

que le satellite observe notre étoile...

Cette vidéo, offerte au domaine publique par la NASA,

est téléchargeable dans différents formats (y compris full HD) à l'adresse :

http://svs.gsfc.nasa.gov/cgi-bin/details.cgi?aid=11742

Source : http://www.telesatellite.com/actu/45045-les-images-couper-le-souffle-du-satellite-sdo-de-la-nasa.html

A l'occasion des 5 ans de son sac plastique Solar Dynamics Observatory (SDO) la NASA a dévoilé une vidéo soleil exceptionnelle à voir absolument !!
A l'occasion des 5 ans de son sac plastique Solar Dynamics Observatory (SDO) la NASA a dévoilé une vidéo soleil exceptionnelle à voir absolument !!
A l'occasion des 5 ans de son sac plastique Solar Dynamics Observatory (SDO) la NASA a dévoilé une vidéo soleil exceptionnelle à voir absolument !!
A l'occasion des 5 ans de son sac plastique Solar Dynamics Observatory (SDO) la NASA a dévoilé une vidéo soleil exceptionnelle à voir absolument !!

Posté par evynou35 à 12:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La traque du moustique tigre dans le Sud de la France

Le moustique tigre est aussi gros qu’une pièce d’un centime d’euro ©JB Ferré, EID Méditerranée

Aedes albopictus, plus connu sous le nom de moustique tigre ne cesse de progresser dans le Sud de la France. Vecteur de la dengue et du chikungunya, il inquiète de plus en plus les autorités sanitaires du pays. 

« Depuis 2004, le moustique vecteur Aedes albopictus s’est progressivement implanté dans plusieurs départements méditerranéens, puis il a étendu son implantation», explique l’Agence régionale de Santé (ARS) du Languedoc-Roussillon. « En mai 2015, il est implanté dans 20 départements : Alpes-Maritimes, Alpes-de-Haute-Provence, Var, Haute-Corse, Corse-du-Sud, Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Gard, Hérault, Aude, Pyrénées Orientales, Haute-Garonne, Lot et Garonne, Drôme, Ardèche, Isère, Savoie, Rhône, Saône et Loire et Gironde. » Fort heureusement la France n’a pas encore déclaré d’épidémies dans ces départements.

Rappelons cependant qu’en 2010 dans les Alpes-Maritimes et le Var, deux cas autochtones de dengue et deux autres de chikungunya ont été identifiés. En 2013 et en 2014, dans les Bouches-du-Rhône, un cas autochtone de dengue a été recensé. En 2014, la ville de Montpellier a enregistré 11 cas de chikungunya.

Autant de données épidémiologiques qui ont amené les autorités à réagir et à mettre en place un système de surveillance. « Ce dernier vise à détecter l’activité du moustique afin d’agir le plus précocement possible pour ralentir sa progression géographique », précise l’ARS du Languedoc-Roussillon. Ainsi, l’Entente Interdépartementale pour la Démoustication (EID), missionnée par les Conseils généraux, surveille et cartographie l’implantation du moustique et son évolution. Lors d’un cas avéré de dengue ou de chikungunya validé par l’ARS, l’EID réalise un traitement anti-larvaire et/ou anti-adulte autour des zones habitées concernées. Par ailleurs, un site de signalement de la présence de moustiques tigres a été mis en œuvre pour les particuliers à l’adresse suivante : www.signalement-moustique.fr.

ARS Languedoc-Roussillon, 15 juin 2015

Source : https://destinationsante.com/la-traque-du-moustique-tigre-dans-le-sud-de-la-france

Posté par evynou35 à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 17 juin 2015

Népal : le séisme a déplacé le mont Everest de plusieurs centimètres

Népal : le séisme a déplacé le mont Everest de plusieurs centimètres


Les premiers relevés ont indiqué que le puissant séisme survenu le 25 avril dernier au Népal avait déplacé le plus haut sommet du monde de trois centimètres vers le sud-ouest.

Qui a dit qu’on ne pouvait pas déplacer des montagnes ? Selon les relevés de l’Administration nationale chinoise d’études, de cartographie et d’information géologique, le mont Everest a été décalé de trois centimètres vers le sud-ouest après que le double séisme de magnitude 7,8 a frappé le Népal en avril dernier.

Selon une étude de cette administration relayée par 20 minutes, le plus haut sommet du monde (8 848 mètres) s’est élevé de trois centimètres au cours des dix dernières années, à raison de 0,3 centimètre par an. Il s’est également déplacé de 40 centimètres vers le nord-est, au rythme de quatre centimètres par an.

Un mouvement "normal"

L’Everest "se déplace constamment vers le nord-est et le séisme lui a fait faire un petit bond dans la direction opposée", a déclaré Xu Xiwei, le vice-directeur de l'Institut de géologie de l'administration chinoise chargée des séismes. Aussi, il considère que ce changement de direction est tout à fait "normal".

Publicité
En revanche, le deuxième séisme survenu au Népal le 12 mai dernier, de magnitude 7,5, n’a pas provoqué de mouvement particulier du mont Everest, a indiqué l’étude réalisée à l’aide d’instruments de mesure satellitaires.

Pas moins de 8 700 personnes ont été tuées au cours de ce double séisme. Parmi elles, 18 alpinistes morts sous des avalanches dans l’Everest.

Publié par Clémence Demay

Source : http://www.planet.fr/environnement-nepal-le-seisme-a-deplace-le-mont-everest-de-plusieurs-centimetres

Vidéo sur le même thème :

Source : https://youtu.be/4V5Fg3WrSUg

Posté par evynou35 à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 15 juin 2015

Stopper TAFTA : pourquoi ?

Les bonnes raisons de stopper TAFTA*!

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : Nos normes plus strictes que les normes américaines et que les « normes internationales » (niveaux de pesticides, contamination bactérienne, additifs toxiques, OGM, hormones, etc.), pourraient être condamnées comme « barrières commerciales illégales ».

GAZ DE SCHISTE : Les gouvernements européens ne réglementeraient plus les exportations de gaz naturel vers les nations TAFTA. La fracturation hydraulique pourrait devenir un droit pour les sociétés qui pourraient exiger des dommages et  intérêts auprès des nations qui s’y opposent.

EMPLOI : Les entreprises souhaitant délocaliser dans les états concernés par le projet TAFTA où les salaires sont inférieurs, seraient protégées. L’Inspection et le code du travail devenant illégaux, plus de préavis de licenciement. Pôle emploi devrait être privatisé ou serait attaqué en justice par les sociétés d’intérim pour concurrence déloyale. Les conséquences du TAFTA sur le taux de chômage en Europe ne seraient que néfastes.
SANTÉ & RETRAITES : Les médicaments pourraient être brevetés plus longtemps, les groupes pharmas pourraient bloquer la distribution des génériques. Les services d’urgence pourraient être privatisés. Les Assurances privées pourraient attaquer en justice les CPAM pour concurrence déloyale. Les retraites par répartition pourraient être démantelées, les compagnies d’assurances se substitueraient aux CRAM,ARRCO, AGIRC…
EAU & ÉNERGIE : Ces biens seraient privatisables. Toute municipalité s’y opposant pourrait être accusée d’entrave à la liberté de commerce, idem pour l’énergie, qu’elle soit fossile, nucléaire ou renouvelable. La sécurité nucléaire serait réduite. Le prix du gaz et du kW seraient libres.
LIBERTÉ & VIE PRIVÉE : Grâce à la révolte publique, les sociétés espérant enfermer et monopoliser l’Internet ont échoué l’année dernière à faire adopter leur ACTA répressif ; des textes plus pernicieux sont dans le TAFTA.
SERVICES PUBLICS : Le TAFTA limiterait le pouvoir des États à réglementer les services publics tels que : services à la personne, transports routiers, ferroviaires, etc. et réduiraient les principes d’accès universel et large à ces besoins essentiels.
CULTURE & PRODUCTION ARTISTIQUE : Les gros producteurs d’audiovisuel pourraient interdire les productions privées ou professionnelles à faible budget comme youtube, vimeo, dailymotion, les financements collaboratifs seraient rendus illégaux. Les musées nationaux perdraient leur droit de préemption sur les trésors artistiques nationaux au profit de collectionneurs privés.
ENSEIGNEMENT : Les universités privées pourraient attaquer en justice l’Éducation nationale pour concurrence déloyale. De la maternelle au doctorat, les sociétés privées contesteraient aux écoles, cantines scolaires et resto U, toutes subventions municipales, régionales ou nationales.

*TAFTA : Trans-Atlantic Free Trade Agreement

Posté par evynou35 à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 14 juin 2015

Une serre de tomates chauffée par une énergie renouvelable

© France 3

 

L’Ecoserre des Grands Lacs s’est implantée à Parentis-en-Born (40). Cette écoserre, dont les 10 hectares sont dédiés à la production de tomates grappes, est chauffée à partir de la vapeur d’eau émise par l’unité de valorisation des déchets du SIVOM, cantons du pays de Born.

Le principe de l’écoserre repose sur un système de culture hors-sol qui permet d’éradiquer la pollution, de cultiver des tomates qui ne connaitront jamais les pesticides ou autres répulsifs. Cette nouvelle technique de production permet aux agriculteurs de cultiver des aliments sains dans le respect de l’individu et de la planète.

Valorisation et performance

Cette valorisation a été rendue possible grâce à l’installation par TIRU (Groupe EDF) d’un réseau de chaleur en complément de la turbine électrique, qui permet de récupérer totalement la chaleur émise lors de l’incinération des déchets, et de la transformer en énergie verte. L’unité de valorisation énergétique des déchets ménagers de Pontenx-les-Forges va fournir 40 000 MWh par an de chaleur à l’Ecoserre des Grands Lacs, implantée à proximité.

Grâce à cette opération, la performance énergétique de l’unité de traitement des déchets va passer de 34% à plus de 80%. De son côté, l’écoserre va réduire considérablement son impact environnemental en n’ayant pas recours à une source combustible fossile pour sa production

L' Ecoserre

L’Ecoserre des Grands Lacs est une serre nouvelle génération, dite « fermée ». Cette innovation technologique, encore peu répandue (seulement 15 hectares de serres fermées en France et 100 hectares dans le monde), répond à une démarche qualité et un engagement environnemental, avec un processus de protection biologique intégrée qui permet de tendre vers une production zéro pesticide.

Un projet territorial et créateur d’emplois

Ce projet contribue au dynamisme de l’économie et de l’emploi du département des Landes, en effet l’Ecoserre des Grands Lacs va créer 90 à 120 emplois directs, locaux et pérennes d’ici 5 ans. L’Ecoserre contribuera également à un meilleur bilan carbone : moins d’importation et moins de pollution liée aux transports.

A propos des acteurs du projet :

Tiru {JPEG} Spécialiste de la valorisation des déchets, TIRU conçoit, construit et exploite des unités de traitement thermique, biologique et matière en France, en Grande-Bretagne et au Canada. TIRU est notamment l’exploitant de l’unité de valorisation énergétique des déchets du SIVOM des cantons du pays de Born.
SIVOM {JPEG} Le SIVOM des cantons du pays de Born est le syndicat mixte en charge de la gestion, de la collecte et du traitement des déchets ménagers du nord des Landes. Il gère un territoire de 16 communes qui regroupent près de 53 000 habitants.


L’ECOSERRE DES GRANDS LACS DE PARENTIS-EN-BORN

CHAUFFÉE À PARTIR DE L’UNITÉ DE VALORISATION DES DÉCHETS VOISINE

Posté par evynou35 à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,