mardi 27 octobre 2015

L'eau liquide, source de vie dans l’univers

La vie sur Terre a pour source l'eau liquide. © Hervé Piraux

En tant que source de toute vie sur Terre, l’eau fascine : il suffit d’entendre les annonces concernant la « découverte » d’eau sur la Lune ou sur Mars, sans cesse renouvelées dans les médias, pour s’en convaincre. Alors, l'eau est-elle abondante dans l'univers ?

En tant que source de toute vie sur Terre, l’eau fascine : il suffit d’entendre les annonces concernant la « découverte » d’eau sur la Lune ou sur Mars, sans cesse renouvelées dans les médias, pour s’en convaincre…

On se propose ici de répondre à un certain nombre de questions concernant l’eau en tant que source de vie dans l’univers :

  • Quel est le secret de l’eau et les raisons de son rapport intime à la vie ?
  • L’eau est-elle abondante dans l’univers ?
  • Une vie extraterrestre sans eau liquide est-elle envisageable ?
  • Comment l’eau est-elle répartie dans le Système solaire ?
  • L’eau liquide peut-elle exister à l’écart de toute étoile ?
  • D’où vient l’eau de la Terre ?
  • Pourquoi Vénus n’a-t-elle jamais eu d’eau liquide ?
  • Pourquoi Mars a-t-elle perdu l’eau liquide qu’elle possédait au début de son Histoire ?

La Nasa a annoncé en septembre 2015 avoir découvert la présence d’eau liquide sur Mars. Cette affirmation est appuyée par un phénomène étrange intervenant durant l’été martien. Le Cnes a interviewé Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du Système solaire, pour comprendre ce phénomène.

© Cnes

Par Vincent Boqueho, Professeur de Physique

Source : http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/dossiers/d/astronomie-eau-liquide-source-vie-univers

Posté par evynou35 à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 26 octobre 2015

Les déchets en plastique ont atteint l’Arctique

 

Des Fous de Bassan utilisent des restes de filets pour construire leur nid sur l'île de Heligoland, en mer du Nord. © Institut Alfred Wegener Institute, Helmholtz Centre for Polar and Marine Research

Des Fous de Bassan utilisent des restes de filets pour construire leur nid sur l'île de Heligoland, en mer du Nord.

© Institut Alfred Wegener Institute, Helmholtz Centre for Polar and Marine Research

31 déchets de plastique repérés par les océanographes du Polarstern dans la mer de Barents et le détroit de Fram. Le chiffre est faible mais, selon les chercheurs, il démontre la formation d’un sixième « continent de plastique » en Arctique, confirmé par la quantité de déchets présents au fond et par les matières plastiques retrouvées dans les estomacs d’oiseaux de mer et de requins.

En juillet 2012, Melanie Bergmann, de l’institut Wegener (en Allemagne), et ses collègues du Pole (Laboratory of Polar Ecology, Belgique) ont remonté la côte norvégienne puis fait route vers le nord, avec la mer de Barents à leur droite et la mer de Norvège à leur gauche, jusqu’à longer l’ouest du Spitzberg (archipel du Svalbard), dans le détroit de Fram qui mène à l’océan Arctique. À bord du navire océanographique Polarstern (de l’institut Wegener), affrété pour une étude sur les mammifères marins et les oiseaux de mer, ces chercheurs ont compté les objets de plastique flottant en surface, depuis le pont du bateau et depuis un hélicoptère.

Résultat : 23 déchets vus depuis les airs et 8 depuis le navire le long du trajet de 5.600 km. L’observation pourrait sembler anecdotique mais la faible efficacité de la méthode visuelle conduit à conclure que la quantité réelle est très supérieure. L’équipe vient de publier ces résultats dans la revue Polar Biology. Lors d’une précédente étude, Mélanie Bergmann avait rapporté des observations réalisées sur le fond dans l’océan Arctique. Ces résultats montraient une augmentation du nombre de déchets (dont 57 % de matière plastique) entre 2002 et 2011, passant de 3.635 à 7.710 par kilomètre carré, atteignant ainsi, expliquaient les auteurs, la même densité que celle mesurée dans un canyon sous-marin au large du Portugal.

Une étude de la Nasa montrant les trajectoires de bouées (en blanc, reconstituées à partir de 35 ans d'observations) et celles, simulées sur ordinateur, de petits déchets se déplaçant à 0,25 m/s (en bleu) sur une période de 2.188 jours, soit 6 ans. Les deux sources fournissent le même résultat : une accumulation dans les régions centrales du Pacifique nord et sud, de l'Atlantique nord et sud et de l'océan Indien. © Nasa, NOAA

Les morceaux de plastique sont ingérés par les oiseaux de mer

La pollution par les déchets plastiques, qui a longtemps épargné les hautes latitudes, commencerait donc à y être présente. Les conditions de circulation des courants océaniques font dire aux auteurs qu’il se forme peut-être actuellement dans ces régions une zone de concentration des déchets, comme il en existe déjà cinq dans l’océan mondial : deux dans l’Atlantique (au nord et au sud), deux dans le Pacifique et une dans l’océan Indien. Les auteurs soulignent que, contrairement à une idée répandue, le plastique ne reste pas toujours en surface : la moitié coule jusqu’au fond.

Enfin, l’article scientifique rappelle que de précédentes études ont montré que 88 % des fulmars boréaux (Fulmarus glacialis), des oiseaux passant leur vie en mer, ont du plastique dans leur estomac. Une étude australienne, publiée cette année, aboutissait à la même proportion : neuf oiseaux de mer sur dix ingéreraient des morceaux de plastique. C’est le cas aussi pour 8 % des requins du Groenland (Somniosus microcephalus), qui vivent jusqu’en Arctique, même en hiver. Des comptages plus vastes seraient sans doute une bonne idée. Dans le communiqué publié par l’institut Wegener, Melanie Bergmann estime qu’il serait « utile de faire réaliser ce genre d’observations par des navires d’opportunité, comme les bateaux commerciaux, les pêcheurs, les plaisanciers ou les garde-côtes ».

Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

Source : http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/pollution-marine-dechets-plastique-ont-atteint-arctique

Posté par evynou35 à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 25 octobre 2015

Il y aurait des milliards d'exoterres habitables dans la Voie lactée

 

On pense savoir maintenant que des exoterres, c'est-à-dire des exoplanètes avec un rayon compris entre une et deux fois celui de la Terre et où de l’eau liquide pourrait exister, se trouvent en grand nombre dans la Voie lactée. Comme il est montré ici, elles ne sont ni trop proches ni trop éloignées de leur soleil. C'est uniquement dans la zone d'habitabilité (habitable zone en anglais) représentée en vert que les températures de surface sont compatibles avec une vie telle que nous la connaissons. © Petigura and Marcy/UC Berkeley, Howard/UH-Manoa

 On pense savoir maintenant que des exoterres, c'est-à-dire des exoplanètes avec un rayon compris entre une et deux fois celui de la Terre et où de l’eau liquide pourrait exister, se trouvent en grand nombre dans la Voie lactée. Comme il est montré ici, elles ne sont ni trop proches ni trop éloignées de leur soleil. C'est uniquement dans la zone d'habitabilité (habitable zone en anglais) représentée en vert que les températures de surface sont compatibles avec une vie telle que nous la connaissons. © Petigura and Marcy/UC Berkeley, Howard/UH-Manoa

On savait que les superterres dans la zone d’habitabilité devaient se compter par milliards dans la Voie lactée. Mais si l’on en croit les dernières analyses des données de Kepler et celles fournies par les instruments du W. M. Keck Observatory, la réalité serait plus extraordinaire encore. Ce serait environ 22 % des étoiles de type solaire qui posséderaient une exoterre potentiellement habitable. La plus proche pourrait être à 12 années-lumière.

Il y a déjà quelques années, le célèbre chasseur d’exoplanètes Geoffrey W. Marcy avait conduit une étude avec ses collègues durant cinq ans à l’aide des télescopes du W.M. Keck Observatory. Les chercheurs avaient étudié 166 étoiles très similaires au Soleil, plus précisément de type G et K, situées dans un rayon inférieur à 80 années-lumière. Pour rappel, notre Soleil est de type G2 et les étoiles de type K sont légèrement plus petites, plus froides et de couleur orange-rouge. À la suite de cette étude, ils en étaient arrivés à la conclusion que notre Voie lactée, avec ses quelque 200 milliards d'étoiles, possédait au moins 46 milliards de planètes de la taille de la Terre. Mais cette estimation ne faisait pas la différence entre les exoplanètes situées à l’intérieur ou en dehors de la zone d’habitabilité.

Geoffrey W. Marcy a continué ses travaux avec l’instrument Hires (High Resolution Echelle Spectrometer) du W.M. Keck Observatory, mais aussi avec les données de Kepler. Avec deux de ses collègues, Erik Petigura et Andrew Howard, il vient de publier de nouveaux résultats dans Pnas.

Dix exoterres dans les filets de Kepler

Les trois astronomes ont commencé par sélectionner, dans les 150.000 étoiles surveillées par Kepler pendant des années, les 42.000 qui sont de type solaire. Parmi plus de 3.000 candidates au titre d’exoplanètes déjà repérées dans les données de Kepler, 603 faisaient partie de l’échantillon d’étoiles analysé. Au final, ce sont dix exoterres de rayons compris entre une et deux fois celui de la Terre, et situées dans la zone d’habitabilité, qui ont été identifiées.


Cette vidéo commence par montrer le champ d'observation de Kepler, non loin de la constellation du Cygne. Elle illustre ensuite la notion de zone d'habitabilité pour une exoplanète et enfin quelques étoiles autour desquelles se trouvent très probablement des exoterres dans cette zone. © ucberkeleycampuslife

Ces exoplanètes reçoivent entre un quart et quatre fois le rayonnement du Soleil de la part de leurs étoiles hôtes. Mais il faut bien garder à l’esprit, comme le soulignent les chercheurs, qu'il ne suffit pas qu'une planète se trouve dans la zone d’habitabilité pour qu'elle soit habitable. La composition de son atmosphère compte pour beaucoup, car elle peut conduire à un emballement de son effet de serre. Nous savons tous que Vénus n’est pas habitable précisément pour cette raison.

Une exoterre à 12 années-lumière ?

Il n’en reste pas moins que les chiffres auxquels aboutissent les chercheurs sont très encourageants pour les exobiologistes et aussi pour le programme Seti. Environ 20 % des étoiles dans la Voie lactée sont de type solaire et, selon leur nouvelle estimation, environ 22 % d’entre elles abriteraient des exoterres dans la zone d’habitabilité, ce qui représente quelques milliards de telles planètes. Statistiquement, cela signifie que l’exoterre la plus proche est peut-être située à seulement 12 années-lumière du Soleil. Donc, on pourrait même observer à l’œil nu l’étoile autour de laquelle elle tourne !

Si tel est bien le cas, les programmes d’imagerie directe et ceux destinés à fournir des analyses de la composition chimique des atmosphères des exoplanètes auraient alors des chances non négligeables de nous permettre de découvrir si la vie existe ailleurs dans l’univers au cours des prochaines décennies. Peut-être même aurons-nous la possibilité de repérer des technosignatures de civilisations E.T. au cours de ce siècle.

Laurent Sacco, Futura-Sciences

Source : http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-il-y-aurait-milliards-exoterres-habitables-voie-lactee

Posté par evynou35 à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 23 octobre 2015

La Chine face à un manque de main d'oeuvre programmé

 

La Chine doit faire face depuis quelques années à un vieillissement de sa population sans précédent… Avec pour effet secondaire, un manque de main d’œuvre programmé à partir de 2021, c’est-à-dire demain…

Le Chine est le pays de tous les excès. Un territoire gigantesque, une population qui dépasse le milliard d’habitants, une croissance économique insolente en deux décennies, etc. Tout est démesuré chez ce géant asiatique. Même le vieillissement de sa population et le manque de main d’œuvre programmé à l’horizon 2021… Ce qui en fait un géant au pied d’argile…
 
La Chine connait actuellement un vieillissement sans précédent de sa population ; résultat direct de la politique de l’enfant unique menée dans les années 70. Rappelons que selon les normes internationales, un pays est considéré comme « vieillissant » si le nombre de personnes de 60 ans ou plus atteint ou dépasse les 10% de la population totale. Or, la Chine a atteint ce niveau en 1999. Et ce n’est pas fini. Il est prévu que d'ici 2025, ce nombre dépassera les 300 millions de personnes et qu'il atteindra un pic de 487 millions de personnes en 2055 !
 
Selon de récentes statistiques, le pays devrait être confronté à un manque de main d’œuvre à partir de 2021. C’est en effet à partir de cette année que les baby-boomers chinois vont commencer à prendre leur retraite. En masse. Un vrai problème pour la Chine mais également pour l’industrie mondiale qui repose en grande partie sur la production chinoise…
 
Comme le précise un spécialiste local des problèmes démographiques : « la population active jeune, âgée de 20 à 34 ans, continuera à baisser à partir de 2021. La réduction annuelle pourra atteindre 11 millions entre 2022 et 2025. En 2030, la main d'oeuvre de cette tranche d'âge pourrait baisser pour atteindre 221 millions, soit 104 millions de moins par rapport à 2010 ».
 
Précisons que la Chine a assoupli la politique de l'enfant unique depuis janvier 2015. Mais trop tard, cela ne sera pas suffisant pour faire face à cette pénurie de main d’œuvre programmée… D'autant que de nombreux couples, avec la crise latente, ne souhaitent pas avoir deux enfants ou plus. Le pays va donc devoir trouver des ouvriers à l’étranger et/ou robotiser à outrance son outil de production… 

Publié le Jeudi 22 Octobre 2015 dans la rubrique Société

Source : http://www.senioractu.com/La-Chine-face-a-un-manque-de-main-d-oeuvre-programme_a18443.html

Posté par evynou35 à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Un chercheur rennais primé pour son étude sur l’effet placebo

 

Le Dr Florian Naudet, psychiatre et pharmacologue rennais, a travaillé sur le fameux effet placebo.

Le Dr Florian Naudet, psychiatre et pharmacologue rennais, a travaillé sur le fameux effet placebo.© FOTOLIA/DR

Le Dr Florian Naudet, psychiatre et pharmacologue rennais, a reçu le Prix Jeune chercheur de la Fondation Pierre Deniker pour son travail de comparaison des placebos.

L’effet placebo, tout le monde connaît : le fait qu’une substance sans activité pharmacologique puisse malgré tout réduire ou stopper un symptôme. 

Mais le placebo est aussi utilisé pour juger de l’efficacité d’un médicament. Dans ce cas, certains patients reçoivent le médicament testé et d’autres un placebo (souvent un ersatz de sucre), présenté dans une gélule identique. Sans que personne ne sache qui a reçu le médicament ou le placebo…

Dans ce cas, l’effet placebo, qui permettra d’évaluer l’efficacité du médicament, est-il correctement mesuré ? C’est tout l’intérêt des recherches effectuées par le Dr Florian Naudet, psychiatre et pharmacologue rennais, qui vient d’être distingué par la fondation Pierre Deniker. Cette dernière aide la recherche et la prévention en santé mentale.

« Un effet modifié »

Cet effet « est probablement modifié dans un contexte expérimental, suppose-t-il, parce que les patients inclus dans ces essais sont plus motivés et qu’on leur porte davantage d’attention ». Autrement dit, l’effet du placebo serait sans doute plus fort s’il était mesuré dans la vie de tous les jours que lors d’essais.

Conséquence : les médicaments et la réponse qu’ils apportent, telle qu’évaluée dans les études, en serait déformée…

Pour juger de l’efficacité des anti-dépresseurs, on ne peut pas compter sur des essais les comparant entre eux tant ces médicaments sont nombreux. « Ce que l’on peut analyser en revanche, c’est un grand nombre d’études portant chacune sur des antidépresseurs différents,  décrit-il. Cette méta-analyse, dite en réseau, donne des résultats précieux… à condition qu’il n’y ait pas de biais de publication, autrement dit que toutes les études soient publiées, les positives comme les négatives ». Or les chercheurs, et les éditeurs qui publient leurs travaux, ont tendance à préférer les bonnes nouvelles. A l’avenir, de tels biais devraient disparaître avec l’obligation récente de déclarer toutes les études. Un premier pas vers l’accès à toutes les données des études.

« Inciter les chercheurs à réfléchir »

L’originalité du travail du Dr Naudet, qui a fait de « la recherche sur la recherche » son cheval de bataille, est de procéder à cette analyse en réseau pour comparer non pas les médicaments, mais les placebos entre eux. Il s’agit ici moins de mettre en évidence des différences entre placebos que d’inciter les chercheurs à réfléchir. « Le principe d’une comparaison de placebos peut faire sourire, mais, à défaut de réponse absolue (impossible en médecine), plaide-t-il, elle a le mérite d’engager la discussion, notamment sur la validité de ce que l’on considère comme des preuves scientifiques. Et c’est de la discussion que naissent les idées, en science aussi ».

 

Posté par evynou35 à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


dimanche 18 octobre 2015

Stromae conclut sa tournée africaine au Rwanda en rendant hommage à son père

 

Le père du chanteur belge a été assassiné pendant le génocide de 1994...

Source : https://www.youtube.com/watch?v=oiKj0Z_Xnjc

« Je vais faire une chose que je n’ai jamais faite en deux ans de tournée, j’aimerais faire une grosse dédicace à mon papa : merci papa, merci papa, merci papa ! » C'est en écrasant une larme que Stromae a clos samedi à Kigali sa tournée africaine, rapporte le Soir. Ce concert au Rwanda était particulièrement attendu et hautement symbolique pour le chanteur, dont le père a été assassiné pendant le génocide de 1994.

L'auteur de Papaoutai, d'origine rwandaise, s'était dit «ravi» d'être à Kigali pour cette dernière date, «surtout avec les problèmes de santé que j'ai eus et l'annulation qu'on a dû faire. Mais je suis super heureux d'être là et ça me fait bizarre de voir des têtes qui me ressemblent, enfin auxquelles je ressemble», a confié avant le concert Stromae, de son vrai nom Paul Van Haver, lors d'une conférence de presse à Kigali avant son concert, provoquant quelques rires dans la salle.

 

Stromae à Kigali au Rwanda pour la dernière étape de sa tournée africaine, le 17 octobre 2015.

Stromae à Kigali au Rwanda pour la dernière étape de sa tournée africaine, le 17 octobre 2015. - TONY KARUMBA / AFP

«Mes origines, je les connais uniquement à travers le prisme européen»

A la grande déception de ses fans, le chanteur avait dû annuler en juin les deux derniers concerts de sa première tournée en Afrique, prévus à Kinshasa et Kigali, pour raisons de santé. Il avait souffert des effets secondaires d'un traitement antipaludique. «C'était assez horrible, c'était vraiment une très mauvaise période,» a-t-il admis, évoquant une tournée «vraiment épuisante». «C'est un peu le destin qui fait que l'on termine la tournée ici à Kigali et je suis vraiment ravi de ça» a-t-il précisé, tout en ajoutant: «C'était quand même important de venir dans mon pays d'origine».

En marge de sa prestation, le chanteur belge, qui n'évoque que rarement ses racines en public, devrait rencontrer des membres de sa famille paternelle vivant au Rwanda et se rendre au mémorial du génocide. «J'étais déjà venu (au Rwanda) quand j'avais 5 ans mais je ne m'en souviens plus très bien... mes origines, je les connais uniquement à travers le prisme européen» a-t-il reconnu. «C'est pour ça qu'à chaque fois, par pudeur, j'essaie de garder une espèce de distance pour ne pas faire celui qui connait super bien ses origines (...) mais en tout cas, (j'ai) hâte de redécouvrir et découvrir encore plus mes origines,» a-t-il expliqué.

M.C. avec AFP

Source : http://www.20minutes.fr/culture/1711523-20151018-stromae-conclut-tournee-africaine-rwanda-rendant-hommage-pere

Posté par evynou35 à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Retraites: Un accord impossible pour sauver les régimes complémentaires?

 

Les deux régimes complémentaires de retraite, l'Arrco et l'Agirc, pourraient bientôt être à sec.

 

Les deux régimes complémentaires de retraite, l'Arrco et l'Agirc, pourraient bientôt être à sec. - Joel Saget AFP

Les partenaires sociaux doivent se réunir vendredi

pour trouver une solution pour renflouer les caisses de l'Arrco et l'Agirc..

François Hollande a appelé les partenaires sociaux à prendre « des mesures courageuses » pour renflouer les deux régimes de retraite complémentaire, l’Arrco (pour les salariés) et l’Agirc (pour les cadres). Les négociations, qui ont débuté en février dernier, pourront-elles aboutir à un accord vendredi, lors de la sixième et peut-être ultime séance ? Rien n’est moins sûr, les cinq syndicats à la table des négociations (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC, CFTC)rejetant unanimement les propositions du patronat (Medef, UPA, CGPME).

Réformer pour éviter la faillite

L’urgence de réformer fait consensus parmi les partenaires sociaux. L’Arrco et l’Agirc affichent en effet un déficit cumulé de plus de 3 milliards d’euros en 2014. Et la situation ne devrait pas s’arranger avec le départ des papy boomers à la retraite, le chômage et l’augmentation de l’espérance de vie.

Que propose le patronat ?

Le Medef suggère un système de bonus-malus pour inciter les travailleurs à retarder leur départ à la retraite, au-delà de 64 ans, l’âge permettant de maintenir les régimes à l’équilibre.

Ainsi, les cadres et salariés qui prendraient leur retraite avant cet âge subiraient une décote de leur régime complémentaire (-25 % à 62 ans, puis -15 % à 63 ans). A contrario, partir à la retraite à 65 ans permettrait d’obtenir une pension complémentaire augmentée de 15 % pendant un an, et de 25 % pour un départ à 66 ans.

Simulation réalisée sur le site Simul-retraite.fr

Inciter les travailleurs à travailler plus pour cotiser plus, c’est la seule manière selon le patronat de pérenniser les régimes complémentaires. Le Medef a mis de l’eau dans son vin par rapport à ses premières propositions, mais ce n’est pas assez selon les syndicats.

Pourquoi les syndicats veulent-ils mettre leur veto au projet du Medef ?

Aucun des cinq syndicats ne se dit favorable à cette proposition. La CFTC n’est pas totalement opposée au dispositif bonus-malus, mais elle demande des taux plus raisonnables : 5 % d’abattement la première année, puis 4 %. La CFDT préfère mettre en place « une contribution de solidarité intergénérationnelle » soit une décote de 4 % pendant deux ans pour les nouveaux retraités. De son côté, la CGT appelle à manifester vendredi devant le siège du Medef.

Pour Pascale Coton, secrétaire générale de la CFTC, cette proposition bafoue deux « feux rouges » : l’âge de départ à 64 ans et le taux d’abattement de 25 %, « bien trop élevé ». « Un retraité de 62 ans touchant une pension de 1.300  euros par mois (la moyenne française) serait pénalisé à hauteur d’environ 100 euros par mois. A l’année, ça représente une pension mensuelle », se désole également Jean-Louis Malys, secrétaire national de la CFDT.

Les syndicats exigent le respect de l’âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 ans. Ils veulent également que les employeurs soient aussi mis à contribution avec une augmentation des cotisations patronales. « Il faut que les efforts soient partagés, dans la proposition du Medef, seuls les salariés et retraités sont sollicités », poursuit Jean-Louis Malys. Une piste rejetée par le Medef au nom de « la pression fiscale énorme en France ».

En l’absence d’accord vendredi, les négociations pourraient être reportées à 2016. Avec le risque, en cas d’échec, que les pensions complémentaires baissent de 10 %. En 2018, l’Agirc aura épuisé toutes ses réserves. En 2024, ce sera au tour de l’Arrco d’être à sec.

Laure Cometti

Source : http://www.20minutes.fr/societe/1709859-20151015-retraites-accord-impossible-sauver-regimes-complementaires

Posté par evynou35 à 16:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 17 octobre 2015

Qui a compris cette phrase de Nicolas Sarkozy en meeting ?

 

Enchaîner plusieurs métaphores dans une seule phrase peut s’avérer périlleux. Nicolas Sarkozy en a fait la démonstration en meeting à Limoges ce 14 octobre, comme l’a repéré Le Petit Journal.

L’ancien chef de l’Etat s’est laissé allé à une déclaration pour le moins énigmatique, quoi qu’elle puisse paraître assez profonde dans le feu de l’action. On vous laisse tenter de la décrypter. Indice, elle s’adresse aux électeurs du FN :

“Je voudrais leur dire qu’on a reçu un coup de pied au derrière mais que c’est pas parce que vous voulez renverser la table que vous descendez de la voiture dont vous vous abstenez de choisir le chauffeur.”

Source : http://www.lesinrocks.com/2015/10/news/qui-a-compris-cette-phrase-de-nicolas-sarkozy-en-meeting/

 

Posté par evynou35 à 12:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 15 octobre 2015

La Fibromyalgie, c'est l'aluminium, point final !

 

fibromyalgie-aluminium-alternativesante.fr

fibromyalgie-aluminium-alternativesante.fr

La fibromyalgie est en relation directe avec la myofascite à macrophage déclenchée par les adjuvants à l’aluminium des vaccins. Cet axe de recherche n'est pourtant pas exploré par la médecine officielle.  Pas plus que deux nouvelles pistes qui mettent, elles aussi, en cause l'action délétère de certains médicaments comme les benzodiazépines (antidépresseurs) ou une classe extrèmement répandue d'antibiotiques.

Ce trouble douloureux aux multiples aspects n’est pas reconnu par la médecine en tant que maladie – ceci probablement pour deux raisons :

  • Parce que la médecine officielle est incapable de la soigner,
  • Parce que cette même médecine en est souvent l’origine par le biais des vaccinations. Mais elle peut survenir aussi par accumulation au long court d’aluminium alimentaire et même de l’eau du robinet.

Les symptômes possibles

  • douleurs aiguës terribles dans les grosses et petites articulations,
  • douleurs dorsales aiguës ainsi que dans les épaules et le cou,
  • crampes musculaires terribles surtout dans les mollets,
  • perte de sommeil,
  • perte de tonus,
  • baisse de la vue,
  • souvent prise de poids par rétention d’eau (mal mesurée par l'IMC),
  • déprime (on vous classe dans la dépression simple)

Les faux diagnostics

Chacun des spécialistes essaie de ramener les causes des troubles à son propre domaine, à sa propre spécialité, soit par opportunisme, soit par étroitesse de vue. Par exemple, n’écoutez pas certains spécialistes qui rattachent vos problèmes de fibromyalgie à une malocclusion dentaire, car il s’agit d’une intoxication neurologique à l’aluminium.

Au niveau de la médecine conventionnelle, il y a souvent confusion entre la spondylarthrite ankylosante (SPA), la polyarthrite évolutive (PE) et la fibromyalgie.

Dans la SPA, on souffre du dos et des grosses articulations. Une véritable SPA est formellement identifiée par le test HLA B27. Il est évident qu’une alimentation non polluante est indispensable pour que les fermentations intestinales ne détruisent pas la première barrière de défenses. Lorsqu’il n’y a pas de trace radiologique et que le test HLA est négatif, on la classe SPA séronégative. La SPA entraîne généralement une destruction des os du bas du dos assez rapide.

Dans la PE, on souffre des petites et grosses articulations mais pas du dos. Les articulations sont rouges et enflées. Il y a des déformations au contrôle radiologique au bout de 7 à 10 années. À noter que le test de discrimination au HLA B27 n’est pratiquement jamais effectué.

Dans la fibromyalgie, il n’y a pas de rougeurs articulaires, mais il y a gonflement de l’ensemble du corps et le tableau décrit plus haut sans destruction osseuse.
Les processus métaboliques

Rares sont ceux qui savent que l’aluminium piège et se lie avec l’indispensable ferritine.

Le taux de ferritine est toujours très bas chez tous les intoxiqués à l’aluminium. Il y a une chute de fer au niveau du foie, créant la fatigue chronique.

Mais il y a de plus, deux neurotransmetteurs d’une importance capitale qui sont piégés et neutralisés par l’aluminium : la sérotonine et l’acétylcholine.

La baisse de sérotonine se manifeste par une dépression importante, de gros troubles du sommeil, une baisse de sécrétion des endorphines entraînant une augmentation des douleurs, des troubles digestifs importants, des troubles de la mémoire, une mauvaise circulation.

• La baisse de l’acétylcholine entraîne une grande faiblesse musculaire. On n’arrive plus à monter les escaliers ni à lever les bras. Ensuite, on ne peut plus tenir debout.
Il y a en plus un risque d’atteinte grave au foie.

• Enfin, la thyroïde est perturbée par la pénétration de l’aluminium dans ses tissus qui aboutit le plus souvent à une hyperthyroïdie, mais parfois à une hypothyroïdie.

Les traitements

Le protocole classique : corticoïdes, antidépresseurs. L’aluminium est ignoré ! La dépollution encore plus….. Résultat catastrophique. On devient une épave !

Cinq actions sont nécessaires :

  • Soulager les douleurs (au choix ou en association)
    - Lavements au café (voir dans la cure Gerson)
    - 5-http (Griffonia simplicifolia) : Prendre 1 capsule à jeun au lever et au coucher estomac vide.
  • Restaurer les cellules nerveuses, qui sont essentiellement constituées de complexes lipidiques (l'une ou l'autre de ces huiles au choix ou en association) :

Prendre 5 cuil. à soupe par jour.

  • Manger sain. Il faut absolument adopter une alimentation hypotoxique ou, au moins, une alimentation bio pour ne pas ajouter du poison au poison.
  • Retrouver de l'énergie : lire notre article sur l'emploi du D-Ribose dans la fibromyalgie
  • Eliminer l’aluminium

Silice de prêle ou silicium organique

Prendre 3 bouchons par jour.

Nota : j’ai exposé dans un article concernant la maladie d’Alzheimer que suite à des études de laboratoires indépendants, la silice s’avère capable d’absorber et évacuer l’aluminium même celui qui a passé la barrière encéphalique.

L'adjuvant aluminique et la myofasciite

A l’heure actuelle, l’adjuvant le plus fréquemment utilisé en médecine est l’aluminium. Suite à une injection de sels d’aluminium (comme pour la vaccination), des molécules sont libérées du fait de cette agression cellulaire, par exemple l’acide urique. De fortes concentrations d’acide urique sous forme de cristaux d’urate de monosodium sont phagocytées par les cellules résidentes et déstabilisent les fonctions des lysosomes.

Les adjuvants procurent aussi une protection physique contre les antigènes et contribuent à la translocation des antigènes vers les ganglions lymphatiques régionaux. Ceci va permettre en définitive une plus longue exposition du système immunitaire aux antigènes, une production et une activation accrue des cellules B et T, ainsi qu’une réaction plus forte.

Auparavant, on pensait que les adjuvants ne présentaient que peu ou pas de danger particulier. Malheureusement, des études sur des modèles animaux et des humains ont démontré la capacité qu’ont par eux- mêmes certains d’entre eux de déclencher la réponse auto-immune et des maladies dysimmunitaires.

La maladie post-vaccinale la plus étudiée est peut-être le syndrome de myofasciite à macrophages (MMF),  pour lequel un lien de cause à effet a été clairement établi.

La MMF est une maladie du système immunitaire  signalée pour la première fois en France par Gherardi et al (publication dans The Lancet)

Elle est provoquée par un dépôt d’aluminium,  utilisé comme adjuvant dans différents vaccins, ce qui déclenche une maladie musculaire liée au système  immunitaire. La MMF est caractérisée par des signes et des symptômes systémiques, ainsi que des lésions actives localisées sur le site  de l’injection.

Les manifestations systémiques incluent myalgie, arthralgie,  asthénie marquée, faiblesse musculaire, fatigue chronique, fièvre, et dans certains cas l’apparition d’une affection  démyélinisante.Tous ces symptômes sont évidemment très proches de ceux qui caractérisent la fibromyalgie.

On a découvert que la lésion locale de la MMF résultait d’une persistance de l’adjuvant aluminique sur le site de l’injection plusieurs mois, voire jusqu’à 8  à 10 ans après la vaccination

Curieusement, il existe une certaine contradiction entre l’usage à grande échelle de  l’hydroxyde d’aluminium et la rareté de la MMF. Cette incohérence a été résolue par les observations montrant  que la MMF pourrait apparaître principalement chez les sujets génétiquement prédisposés porteurs du gène HLA - DRB1*01.

Cette relation a été décrite pour la première fois chez deux vraies soeurs jumelles diagnostiquées avec  la MMF. De plus, ce même gène a été détecté chez 66% de 9 patients atteints de la MMF, contre 17% des 230  individus - contrôles, ce qui suggère un rapport de 9.8 (95% intervalle de certitude 2.0 - 62.2). Ceci corrobore  l’idée selon laquelle, chez une minorité de patients génétiquement prédisposés, l’aluminium peut provoquer ce  syndrome.

Cette limitation vaut pour la myofascite, mais cela vaut-il pour la fibromyalgie ?

Les Benzodiazépines : une autre piste que vous devriez explorer

Pour le Dr Lallemand, médecin retraité, l’explosion du syndrome de la fibromyalgie a correspondu au départ de l'utilisation massive des benzodiazépines. Qui n’a jamais pris sans le savoir l’une des multiples formes de cette molécule ? Bien sûr, ce ne sont pas des prises sporadiques qui peuvent engendrer la fibromyalgie, et fort heureusement, tout le monde ne gagne pas forcément le « jackpot», mais voyez plutôt la liste redondante des applications courantes des benzodiazépines.

Regardez bien s’il n’y a pas dans la liste ci-dessous, un médicament qui vous soit familier ou habituel. Si c'est le cas, le meilleur conseil que nous puissions vous donner est d'essayer de vous sevrer :

  • Benzodiazépines anxiolytiques
    Vératran ® Séresta ® Xanax ® Alprazolam ® Témesta ® Lorazépam ® Equitam ® Lexomil ® Anyrex ® Bromazépam ® Valium ® Tranxène ® Urbanyl ® Lysanxia ® Nordaz ® 
    Victan ®, Quiétéline ®, Novazam ®, Diazemuls ®.
    Génériques : Bromazepam, Prazepam, Diazepam 
  • Benzodiazépines hypnotiques (appelés somnifères)
    Mogadon ® Noctamide ® Rohypnol ® Normison ® Havlane ® Nuctalon ® Rivotril ® 
  • Hypnotiques apparentés aux benzodiazépines
    Imovane ® Stilnox ® Zolpidem ® Mogadon ® Rohypnol ®, Narcozep ®
  • Benzodiazépines myorelaxants
    Les benzodiazépines myorelaxants sont prescrits lors de contractions survenant dans certaines pathologies rhumatismales. Ces molécules se fixent électivement dans les muscles et les tendons. Myolastan ® Panos ®
    Benzodiazépines anticonvulsivants
    Rivotril ® Valium ® Urbanyl ®

Une dernière hypothèse : les quinolones

Les quinolones sont une classe d’antibiotiques que votre généraliste peut vous prescrire pour une banale infection urinaire. Mais cette prescription - qui parait anodine - peut vous envoyer dans l’enfer de la fibromyalgie.

Une lectrice nous écrit :
« Je suis victime des quinolones. Mon généraliste m'a prescrit du CIFLOX pour une infection urinaire sans mise en garde particulière, et j'ai été empoisonnée par ce médicament ; je me retrouve depuis plusieurs mois (avril 2014) avec un lourd handicap. Je ne peux plus marcher sans douleurs invalidantes dans les talons, j'ai perdu 6 kg, le port de béquilles m'a été nécessaire pendant 6 semaines. J'ai mal dans toutes les articulations, sans compter une importante chute de cheveux, saignements de gencives, insomnies importantes.
J'ai consulté plusieurs spécialistes qui ont reconnu mon empoisonnement au CIFLOX mais ne proposent aucun traitement. Selon eux, il n'existe pas d'antidote. »

Chaque année en France, 17 millions de quinolones sont prescrites, et autour de 24 000 personnes sont touchées par le médicament ; certaines resteront handicapées à vie dans le déni le plus total des autorités sanitaires !

Aux USA, des procès fleurissent alors qu’en France, les victimes commencent seulement à se regrouper pour porter plainte.
L’association des invalides victimes des Quinolones (AIVQ) a été créée par Eric Bourhis pour prévenir les gens de la dangerosité de cette classe d’antibiotiques. Cette association a remplacé une précédente, l’AVQ, qui avait subi de terribles pressions d’intimidation, (menaces et envoi postaux de petits cercueils au président…)

Dans une interview de mai 2014, Eric Bourhis déclarait :
« Depuis 7 ans, mes douleurs ne me lâchent pas, même la nuit, je n’ai plus de force dans les bras et dans les jambes, et je suis devenu allergique au soleil – je ne souhaite cela à personne .
Les expertises sont aux frais des victimes ; les procédures trainent pour décourager les plaignants, à qui l’on répond que la balance bénéfices/ risques des Quinolones est tellement favorable que l’on ne prend pas en compte les quelques risques. (Et tant pis pour celui sur qui çà tombe !…)
A savoir qu’il y a maintenant une seconde génération de Quinolones qui sont les Fluoquinolones, sans compter les génériques qui noient le poisson. »

Liste des antibiotiques concernés :
• Apurone
• Avelox
• Ciflox
• Ciloxadex
• Ciprofloxacine Teva
• Ciprofloxacine Accord
• Ciprofloxacine Actavis
• Ciprofloxacine Aguettant
• Ciprofloxacine Almus
• Ciprofloxacine Alter
• Ciprofloxacine Arrow
• Ciprofloxacine Biogaran
• Ciprofloxacine Dakota Pharm
• Ciprofloxacine Eg
• Ciprofloxacine G Gam
• Ciprofloxacine Gnr
• Ciprofloxacine Irex
• Ciprofloxacine Ivax
• Ciprofloxacine Kabi
• Ciprofloxacine Macopharma
• Ciprofloxacine Mylan
• Ciprofloxacine Mylan Pharma
• Ciprofloxacine Panpharma
• Ciprofloxacine Pfizer
• Ciprofloxacine Qualimed
• Ciprofloxacine Ranbaxy
• Ciprofloxacine Ratiopharm
• Ciprofloxacine Sandoz
• Ciprofloxacine Teva
• Ciprofloxacine Winthrop
• Ciprofloxacine Zydus
• Decalogiflox
• Enoxor
• Izilox
• Izilox 400mg/250ml Perf Iv Fl
• Levofloxacine Accord Health
• Levofloxacine Actavis
• Levofloxacine Almus
• Levofloxacine Arrow
• Levofloxacine Biogaran
• Levofloxacine Bluefish
• Levofloxacine Cristers
• Levofloxacine Eg
• Levofloxacine Evolugen
• Levofloxacine Hospira
• Levofloxacine Isomed
• Levofloxacine Kabi
• Levofloxacine Mylan
• Levofloxacine Phr Lab
• Levofloxacine Ranbaxy
• Levofloxacine Ratiopharm
• Levofloxacine Sandoz
• Levofloxacine Teva
• Levofloxacine Zentiva
• Levofloxacine Zydus
• Logiflox
• Monoflocet
• Moxifloxacine Eg
• Moxifloxacine Sandoz
• Negram
• Negram Forte Adulte
• Norfloxacine Arrow
• Norfloxacine Biogaran
• Norfloxacine Cristers
• Norfloxacine Eg
• Norfloxacine Gnr
• Norfloxacine Irex
• Norfloxacine Mylan
• Norfloxacine Qualimed
• Norfloxacine Ranbaxy
• Norfloxacine Ratiopharm
• Norfloxacine Sandoz
• Norfloxacine Teva
• Norfloxacine Winthrop
• Noroxine
• Ofloxacine Aguettant
• Ofloxacine Almus
• Ofloxacine Arrow
• Ofloxacine Biogaran
• Ofloxacine Eg
• Ofloxacine Evolugen
• Ofloxacine G Gam
• Ofloxacine Ivax
• Ofloxacine Macopharma
• Ofloxacine Mylan
• Ofloxacine Mylan Pharma
• Ofloxacine Pfizer
• Ofloxacine Qualimed
• Ofloxacine Ranbaxy
• Ofloxacine Ratiopharm
• Ofloxacine Rpg
• Ofloxacine Sandoz
• Ofloxacine Teva
• Ofloxacine Winthrop
• Peflacine
• Peflacine Monodose
• Pipram Fort
• Tavanic
• Uniflox

Si vous soupçonnez les quinolones

Trois actions sont nécessaires :

1 - Soulager rapidement les douleurs (au choix ou en association)
- Zappeur MZ6 – 1 séance par jour – Commande de l’appareil : flallemand03@aol.com
ou
- Lavements au café - voir dans la cure Gerson (téléchargeable gratuitement sur le site www.micheldogna.fr).

2 – Eliminer les drogues (en particulier la trace des antibiotiques)
-    Quinton isotonique – 1ampoule matin et soir

3 – Eliminer l’aluminium
-    Silice de prêle – 3 bouchons par jour

Vous êtes concerné(e) par la fibromyalgie ? Lisez nos autres articles sur le sujet et découvrez les autres pistes de traitement naturel de cette affection :

Fibromyalgie et fatigue chronique, esssayez le D-ribose

Fibromyalgie : mais non, vous n'êtes pas folle

 

Références :

Gherardi RK, Coquet M, Cherin P, Authier FJ, Laforet P, Belec L, et al. Macrophagic myofasciitis:  an emerging entity. Groupe d’Etudes et Recherche sur les Maladies Musculaires Acquises et Dysimmunitaires (GERMMAD) de l’AssociationFrancaise contreles Myopathies (AFM). Lancet 1998;352:347e52.

Gherardi RK, Coquet M, Cherin P, Belec L, Moretto P, Dreyfus PA, et al. Macrophagic myofasciitis lesions assess long-term persistence of vaccinederived aluminium hydroxide in muscle. Brain 2001 Sep;124(Pt 9):1821e31.

Exley C, Swarbrick L, Gherardi RK, Authier FJ. A role for the body burden of aluminium in vaccine-associated macrophagic myofasciitis and chronic fatigue syndrome. Med Hypotheses 2009 Feb;72(2):135e9.

 

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Posté par evynou35 à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

"Les paradis perdus"

Posté par evynou35 à 11:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,