mercredi 5 août 2020

En 1880, du lait sur pattes au Jardin public de Bordeaux

 Secrets d’archives : en 1880, du lait sur pattes au Jardin public de Bordeaux

Au XIXe siècle, en ville, les fermiers conduisent leurs troupeaux de vaches, chèvres et ânesses devant la porte de leur client où ils procèdent à la traite. Dans les grandes villes, la vente du lait « au pis » pour les chèvres et les ânesses a persisté jusque dans les années 1910. © Crédit photo : Attelage-Patrimoine. 


 En 1880, du lait sur pattes au Jardin public de Bordeaux

 Promenons-nous dans le passé de Bordeaux à la découverte des histoires qui se cachent derrière les façades de la ville, sous les dalles de ses places et le bitume de ses rues.

Le saviez-vous ? A la fin du XIXe siècle, dans le Triangle d’or, on buvait (presque) le lait au pis de la vache.

En novembre 2019, la première laiterie urbaine et biologique de Bordeaux ouvrait rue des Douves, près du marché des Capucins.

Depuis, la laiterie « Burdigala » confectionne mozzarellas, burratas et autres ricottas, préparés sur place à partir d’un lait bio récolté deux fois par semaine au village charentais de Bors-de-Baignes, à 45 minutes de Bordeaux.

Une aubaine pour les amateurs de produits laitiers frais et une belle initiative écologique et gourmande, même si, au regard de l’Histoire, il ne s’agit tout-à-fait d’une vraie première.

./...

(Il y a une suite à cet article que vous pouvez consulter en vous abonnant à Sud Ouest) 

Auteure :  Par Cathy Lafon

Source : 

https://www.sudouest.fr/2020/08/04/secrets-d-archives-en-1880-du-lait-sur-pattes-au-jardin-public-de-bordeaux

Publié le 02/08/2020

  

1)signature_1

 


 !   ATTENTION   !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension."  

 


samedi 18 janvier 2020

Médicaments : la prise en charge évolue

Illustration 1

Illustration 1Crédits : © tibor13 - Adobe Stock.com

oOo

Les conditions de prescription et de remboursement des médicaments lorsqu'il existe des génériques pouvant les remplacer changent au 1er janvier 2020, ainsi que l'a prévu la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019. Service-public.fr vous explique.

La prescription

Si le médecin souhaite prescrire un médicament princeps (original) dont l'équivalent existe sous la forme d'un générique, il doit obligatoirement préciser sur l'ordonnance la mention « non substituable » et la raison de sa décision de ne pas autoriser la substitution par le pharmacien.

Trois situations médicales peuvent justifier ce refus et autoriser le recours à la mention « non substituable » :

  • MTE : lorsque le patient est stabilisé avec un médicament (restriction à certains principes actifs comme par exemple les antiépileptiques ou les immunosuppresseurs) ;
  • EFG : chez l'enfant de moins de 6 ans, lorsqu'aucun médicament générique n'est adapté ;
  • CIF : si le patient présente une contre-indication formelle et démontrée à un excipient présent dans les médicaments génériques disponibles.
Le remboursement
  • Si vous acceptez le médicament générique, la prise en charge ne change pas : vous ne faites pas l'avance des frais et vous n'avez pas de reste à charge à payer.
  • Si vous présentez une ordonnance avec une mention « non substituable » justifiée par l'un des 3 critères, le pharmacien facturera le médicament princeps sur la base de remboursement de celui-ci et vous pourrez bénéficier du tiers-payant et ne pas faire l'avance des frais.
  • Si un vous refusez le médicament générique sans présenter d'ordonnance comportant une mention « non substituable » ou si cette mention n'est pas conforme, le pharmacien délivrera le médicament princeps mais vous paierez la totalité, sans bénéfice du tiers-payant. Vous devrez alors envoyer la feuille de soins papier à votre caisse d'assurance maladie qui le remboursera sur une base limitée à celle du médicament générique le plus cher du groupe générique correspondant. Si le prix du médicament princeps délivré est supérieur au prix du médicament générique, vous supporterez un reste à charge correspondant au différentiel de prix.

Cette mesure ne s'applique pas aux médicaments sous tarif forfaitaire de responsabilité (TFR).

À noterLa mention « non substituable » et sa justification doivent apparaître sur l'ordonnance pour chaque médicament prescrit et pour chaque situation médicale concernée.

Auteure : Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), publié le 09 janvier 2020 

Textes de référence

 

1)signature_1


 

 

!   ATTENTION   !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension." 

 

Posté par evynou35 à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 11 janvier 2020

Ce qui change au 1er janvier 2020 (Service Public.fr)

 I3565

Ce qui change au 1er janvier 2020


Publié le 01 janvier 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Illustration 1Crédits : © Michael Möller - Adobe Stock.com
  ~

Smic, pensions de retraite, lunettes et prothèses dentaires, homéopathie, paracétamol, impôts, tarifs du gaz, prix des cigarettes, taux d'intérêt légal, soldes, réforme de la justice, achat de logement HLM, permis de conduire... Retrouvez dans notre dossier une première sélection des nouveautés qui se mettent en place à partir du 1er janvier 2020. 


146-1460943_garfield-png-free-images-cartoon-garfield-cat-transparent

 oOo

Travail

Smic, pensions de retraite et plafond de la sécurité sociale

Montant du Smic

Au 1er janvier 2020, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) augmente de 1,2 % (contre 1,5 % au 1er janvier 2019).

Smic : revalorisation de 1,2 % au 1er janvier 2020

Pensions de retraite

Le montant de la plupart des pensions est revalorisé de 0,3 %. Les pensions de retraite et d'invalidité dont le montant brut en décembre 2019 est inférieur ou égal à 2 000 € augmentent pour leur part de 1 % (sur la base de l'inflation au 1er janvier 2020).

Pensions de retraite, prestations sociales, prime exceptionnelle de pouvoir d'achat : ce qui est prévu pour 2020

Plafond de la sécurité sociale

Calcul du montant des pensions d'invalidité, des indemnités journalières pour maladie, accident du travail ou maternité... À partir du 1er janvier 2020, le plafond de la sécurité sociale est revalorisé.

Plafond de la sécurité sociale : quel montant en 2020 ?

Santé

Remboursement des lunettes, des prothèses dentaires et de l'homéopathie, fin du libre accès en pharmacie à certains médicaments, additif alimentaire

Remboursement des lunettes et des prothèses dentaires

Dans le cadre de la réforme dite « 100 % santé », un décret publié au Journal officiel du 12 janvier 2019 précise les modalités de la mise en place progressive du remboursement intégral (reste à charge zéro) par la Sécurité sociale et les complémentaires santé notamment de certaines lunettes et prothèses dentaires.

Remboursement intégral de certaines lunettes, prothèses dentaires et aides auditives

Remboursement de l'homéopathie

Le remboursement des préparations homéopathiques passera d'un taux de 25 % à 30 % à un taux de 10 % à 15 % à compter du 1er janvier 2020.

Homéopathie : la liste des produits qui ne seront plus remboursés au 1er janvier 2021

Fin du libre accès en pharmacie à certains médicaments

Afin de sécuriser l'usage du paracétamol mais aussi de certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène et aspirine), certains médicaments ne seront plus en libre accès dans les pharmacies d'ici fin janvier 2020.

Paracétamol, ibuprofène, aspirine : derrière les comptoirs des pharmaciens en janvier 2020

Additif alimentaire E171

Un arrêté paru au Journal officiel du 25 avril 2019 suspend la mise sur le marché des denrées alimentaires contenant l'additif E171 (dioxyde de titane) pour une durée d'un an à compter du 1er janvier 2020.

Additif E171 : le dioxyde de titane interdit dans les denrées alimentaires au 1er janvier 2020

Argent

Impôts, prélèvement à la source pour les salariés à domicile et les assistantes maternelles, tarifs du gaz, prix des cigarettes, tarifs des timbres, taux d'intérêt légal, soldes, produits jetables en plastique

Impôts

Impôt sur le revenu, taxe d'habitation, crédit d'impôt pour la transition écologique (CITE), malus automobile : le point sur les grandes lignes de la loi de finances pour 2020.

Impôt sur le revenu, taxe d'habitation, crédit d'impôt, malus : les nouveautés 2020

Prélèvement à la source pour les salariés à domicile et les assistantes maternelles

Vous êtes un particulier employeur et, à partir du 1er janvier 2020, vous devrez vous occuper du prélèvement à la source pour votre salarié à domicile ou votre assistante maternelle. Retrouvez le site monprelevementalasource.urssaf.fr pour savoir comment gérer le prélèvement et le reversement de l'impôt à la source auprès des services fiscaux.

Particulier employeur : quelles démarches pour le prélèvement à la source en 2020 ?

Tarifs du gaz

Les tarifs réglementés de vente de gaz d'Engie baissent de 0,9 % en moyenne au 1er janvier 2020 par rapport au barème applicable depuis le 1er décembre 2019.

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13759
Prix des cigarettes

À partir du 1er janvier 2020, le prix de certaines cigarettes va augmenter.

Cigarettes et tabac à rouler : les prix changent au 1er janvier 2020

Tarifs des timbres

Les tarifs du timbre poste pour les particuliers augmentent à partir du 1er janvier 2020.

Taux d'intérêt légal

Les taux de l'intérêt légal applicables au 1er semestre 2020 ont été fixés par un arrêté publié au Journal officiel du 26 décembre 2019.

Taux d'intérêt légal pour le 1er semestre 2020 : quelle évolution ?

Soldes

Les soldes d'hiver 2020 durent 4 semaines (contre 6 semaines auparavant). C'est un arrêté du 27 mai 2019 qui fixe désormais les dates et les heures de début des soldes ainsi que leur durée.

Les dates des soldes d'hiver département par département

Produits jetables en plastique

Assiettes jetables, gobelets ou encore cotons-tiges : certains produits en plastique à usage unique sont interdits à la vente à partir du 1er janvier 2020 selon l'article L541-10-5 du code de l'environnement.

Certains plastiques à usage unique interdits à partir du 1er janvier 2020

Justice

Réforme de la justice, saisies sur rémunération - Réforme de la justice : des changements dans la procédure civile

Un décret publié au Journal officiel le 12 décembre 2019 détaille le contenu de la réforme de la procédure civile, avec notamment, comme porte d'entrée unique à la justice, la création du tribunal judiciaire issu de la fusion du tribunal de grande instance (TGI) et du tribunal d'instance (TI).

Réforme de la justice : des changements dans la procédure civile

Saisies sur rémunérations

À partir du 1er janvier 2020, de nouveaux barèmes s'appliquent concernant les saisies sur rémunérations. Ces saisies permettent à un créancier de récupérer les sommes dues grâce à l'intermédiaire de l'employeur qui procède à une retenue sur la fraction saisissable du salaire de son employé.

Saisies sur rémunérations : nouveaux barèmes à partir du 1er janvier 2020

Logement

HLM

Une ordonnance publiée au Journal officiel du 8 mai 2019 prévoit un dispositif permettant de ne pas immédiatement faire porter au nouveau propriétaire d'un logement HLM l'ensemble des charges de copropriété.

Achat de logements HLM : différé du paiement des charges de copropriété

Transports

Bonus écologique, permis à 1 euro et voitures-radar

Bonus écologique

Le point sur le décret du 30 décembre 2019 concernant l'acquisition ou la location de voitures électriques ou à hydrogène qui est entré en vigueur le 1er janvier 2020.

Bonus écologique 2020

Permis à 1 euro

À partir du 1er janvier 2020 (et au plus tard au 1er mars 2020), le dispositif du « permis à 1 € par jour » sera uniquement accessible aux écoles de conduite et aux associations disposant du label « qualité des formations au sein des écoles de conduite ».

Permis à 1 euro par jour : réservé aux écoles de conduite labellisées à partir de 2020

Voitures-radar

Après une mise en service en avril 2018 des premières voitures-radar en Normandie, ce dispositif géré par des opérateurs privés va être étendu aux régions Bretagne, Pays de la Loire et Centre-Val de Loire à partir de janvier 2020.

Les voitures-radar à conduite externalisée bientôt en service en Bretagne, Pays de la Loire et Centre-Val de Loire

Associations

Publications au JOAFEL'ensemble des publications au Journal officiel des associations et fondations d'entreprise (JOAFE), ainsi que celles liées aux comptes annuels des associations et des organisations syndicales et professionnelles, sont gratuites depuis le 1er janvier 2020.

Publications au JOAFE : du nouveau pour les associations

Et aussi


!   ATTENTION   !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension." 

 

Posté par evynou35 à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 28 octobre 2019

Des chercheurs pensent avoir retrouvé la 8eme merveille du monde

  Le principe de formation des terrasses du lac Rotomahana est le même que celui des terrasses de Pamukkale, ici, en Turquie.

oOo

Sur l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande se trouve le lac Rotomahana. En 1886, à la suite d'une éruption volcanique, ce qui était autrefois considéré comme la huitième merveille du monde y a été totalement engloutie. Ces terrasses roses et blanches qui attiraient des touristes du monde entier au XIXe siècle vont peut-être à nouveau pouvoir revoir la lumière. 

Grâce au naturaliste, géologue et explorateur germano-autrichien Ferdinand Von Hochstetter et à ses carnets de terrain de l'époque, les chercheurs néozélandais Rex Bunn et Sascha Nolden ont pu localiser l'endroit précis où se trouvaient les fameuses piscines naturelles en cascades descendant en deux séries jusqu'au lac Rotomahana.

Les deux chercheurs, dont l'étude a été publiée dans le Journal of the Royal Society of New Zealand, pensent pouvoir déterrer les lieux, enfouis depuis 131 ans sous 10 à 15 mètres de boue et de cendre suite à l'éruption du mont Tarawera.

Selon d'autres scientifiques ayant effectué des recherches l'an dernier, la 8e merveille du monde aurait tout bonnement été détruite par la catastrophe. Mais, sûrs de leur découverte, Rex Bunn et Sascha Nolden recherchent déjà les financements nécessaires à la formation d'une équipe en charge d'explorer le site. D'après eux, après avoir été enseveli pendant plus d'un siècle, ce dernier n'aurait subi que des dommages minimes.

Espérons que l'accomplissement de cette mission leur donnera raison, car on a hâte de découvrir ce chef-d'œuvre de la nature !

Auteure : Sophie Bernard

Source : 

https://www.ohmymag.com/voyage/des-chercheurs-pensent-avoir-retrouve-la-8e-merveille-du-monde

oOo

Evynou35


 

 

!   ATTENTION   !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension." 

 

vendredi 11 octobre 2019

Féminicides : Les députés unanimes pour le bracelet antirapprochement

 

Violences-conjugales-une-femme-sur-cinq-garde-le-silence_width1024

oOo

VIOLENCES CONJUGALES 

La secrétaire d’Etat Marlene Schiappa, non présente dans l’hémicycle, a estimé la mise en place de ce bracelet à 5,6 millions d’euros au départ, puis 1,8 million chaque année.

La France va mettre en le bracelet antirapprochement pour les conjoints violents. Les députés unanimes ont soutenu jeudi cette mesure portée par LR. La proposition de loi d’Aurélien Pradié « me paraît essentielle, elle recueille le plein soutien du gouvernement », a indiqué la ministre de la Justice Nicole Belloubet en ouverture dans l’hémicycle jeudi. « Il nous faut impérativement stopper cette spirale dramatique » des féminicides. L’ensemble du texte sera soumis à un scrutin public mardi, avant d’être transmis au Sénat en procédure accélérée.

Le consentement des deux conjoints sera nécessaire

Le bracelet antirapprochement (BAR) permet de géolocaliser et maintenir à distance les conjoints et ex-conjoints violents par le déclenchement d’un signal, avec un périmètre d’éloignement fixé par un juge. Il existe dans plusieurs pays européens, notamment en Espagne depuis dix ans, où les féminicides ont baissé de manière significative. Le Parlement français avait déjà voté à plusieurs reprises le principe d’expérimentations de ce dispositif, mais sans jamais les mettre en œuvre.

Cette fois, le bracelet doit être autorisé aussi bien au pénal qu’au civil, avec la nécessité d’obtenir le consentement des deux conjoints, dont l’auteur des violences, pour éviter tout risque d’inconstitutionnalité. Au pénal, le conjoint ou ex-conjoint violent aura intérêt à l’accepter pour éviter la détention préventive ou bénéficier d’un aménagement de peine s’il est déjà condamné. Au civil, en cas de refus du bracelet, le juge aux affaires familiales (JAF) pourra en aviser immédiatement le procureur de la République.

La séance a commencé avec gravité au Palais-Bourbon. « Une, deux, trois… » jusqu’à 117 : Aurélien Pradié a égrené durant deux minutes le nombre de femmes tuées par leurs conjoints ou leurs ex depuis début 2019. « Je sais ce que ce décompte peut avoir de glaçant mais il devait résonner ici dans cette Assemblée pour ne pas nous habituer », a souligné l’élu du Lot.

Le gouvernement et LREM pris de vitesse

L’ensemble des groupes ont assuré qu’ils allaient voter le texte, à « condition de donner des moyens suffisants à la justice », a martelé le communiste Stéphane Peu. Côté LREM, Guillaume Vuilletet planchait sur une proposition de même nature, mais « ça n’a pas d’importance, nous voulons agir de façon urgente et consensuelle », a-t-il expliqué.

Le texte, dont la plupart des articles ont été adoptés par une série de votes unanimes, prévoit en outre de donner une limite de six jours au JAF saisi d’une ordonnance de protection pour mettre à l’abri une personne violentée. Il vise aussi à élargir et généraliser l’utilisation des téléphones grave danger. Ces appareils, munis d’une unique touche pour appeler en urgence les secours, sont encore sous-utilisés.

Pour cette loi, Aurélien Pradié a habilement profité de la « niche » LR, journée réservée à un groupe politique pour présenter des textes. Il a devancé la majorité en plein Grenelle des violences conjugales, suscitant un certain embarras chez les marcheurs, alors que les groupes de travail du Grenelle doivent rendre leurs propositions le 28 octobre. Comme prévu, la secrétaire d’Etat à l’Egalité femmes-hommes n’était pas présente dans l’hémicycle. « Où est-elle ? Je m’en inquiète », a lancé la députée Clémentine Autain (LFI), critiquant le « féminisme de communication » de Marlène Schiappa.

Lors d’un déplacement mercredi à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), la ministre a toutefois évoqué le budget prévu pour la mise en place du bracelet : 5,6 millions d’euros au départ, puis 1,8 million, chaque année, pour son fonctionnement.  

Auteur : 

20 Minutes avec AFP

Source : 

https://www.20minutes.fr/politique/2625535-20191011-feminicides-deputes-unanimes-bracelet-antirapprochement

oOo

 

1)signature_1

 

!   ATTENTION   !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension." 

  


jeudi 25 juillet 2019

Les Etats-Unis, plus gros producteur de déchets ménagers des pays développés

 


 

 

Paris (AFP)
oOo

Les Etats-Unis sont le pays produisant le plus de déchets ménagers par habitant au monde parmi les pays développés, sans avoir les capacités de tri nécessaires pour les absorber, ce qui représente une menace pour l'environnement, selon un rapport du cabinet Verisk Maplecroft.

Le monde produit en moyenne 2,1 milliards de tonnes de déchets par an, en prenant en compte les déchets solides gérés par les municipalités, c'est-à-dire la nourriture jetée, des plastiques et des détritus divers, de quoi remplir plus de 820.000 piscines olympiques. Seul 16% du total est recyclé, selon ce rapport.

Les habitants et les commerçants américains sont de loin ceux à produire le plus de détritus par personne parmi les pays les plus riches: en moyenne 773 kilos par an, soit plus de trois fois plus que la moyenne mondiale et sept fois plus que les Ethiopiens, l'Ethiopie étant le pays qui produit le moins de déchets.

En revanche, la capacité de recyclage aux Etats-Unis est l'une des plus mauvaises parmi les pays développés, avec seulement 35%, loin derrière l'Allemagne qui recycle 68% de ses détritus.

 

Les auteurs du rapport avertissent que la décision soudaine en 2018 de la Chine de ne plus accepter les déchets plastiques du monde entier, suivie par d'autres pays du Sud-Est asiatique, risque de compliquer encore la situation des pays gros producteurs de déchets.

Certains pays ont décidé d'interdire des produits en plastique, que ce soit les sacs ou des objets jetables. Pour autant, la production mondiale de matières plastiques a encore crû en 2018 à l'échelle mondiale, tirée par l'Asie et les Etats-Unis, selon la fédération PlasticsEurope.

© 2019 AFP 

Auteure : Sciences et avenir
Source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/les-etats-unis-plus-gros-producteur-de-dechets-menagers-des-pays-developpes
Signature_coccinelle rouge

 

!   ATTENTION   !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension."

 

Posté par evynou35 à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 24 juillet 2019

Le troisième sexe ; Etre ou ne pas être un homme pénétré (ATTENTION : article parlant de sexualité)

 


shutterstock_1218431011-e1544809572187

 https://tetu.com/wp-content/uploads/2018/12/shutterstock_1218431011-e1544809572187.jpg

oOo

CHRONIQUE 

Notre construction de la masculinité traditionnelle veut qu’un « vrai » homme se doit d’être au-dessus.

Cela n’a pas toujours été le cas, nous explique Maïa Mazaurette, chroniqueuse de « La Matinale du Monde ».

 

LE SEXE SELON MAÏA

Au risque de terrifier les anatomistes, il semblerait que les hommes aient deux corps.

Le premier, organique, serait constitué de muscles, de nerfs et autres rotules, offrant d’innombrables potentialités érotiques.

Le second corps, symbolique, formerait une version culturellement acceptable du premier : les zones érogènes se concentrent dans le pénis, qui n’existe qu’en érection.

La prostate perd son rôle d’organe pour devenir une réponse de Trivial Pursuit (« As-tu lu l’intégrale des œuvres de Prostate ? »).

Le mâle se voit amputé de son anus (dommage). Subir une pénétration devient impossible. Sans parler d’aimer ça.

Un dialogue de sourds s’enclenche entre ceux qui peuvent concevoir un homme dans une position de réception sexuelle, et ceux qui littéralement, trouvent cette idée impensable.

Dans ce fascinant univers parallèle, la nature ne permettrait pas d’intromission anale, sauf
  • 1) sur les femmes (nous sommes étrangement plus libérés quand il s’agit du corps féminin),
  • 2) entre gays,
  • 3) à Guantanamo, comme torture.

Cette incapacité à envisager des hommes hétérosexuels pénétrables ne concerne pas que le mâle lambda : mêmes les études scientifiques viennent à manquer.

Nous ne disposons pas d’imagerie cérébrale sur le Super-O (pour « super-orgasme »). Mais nous savons par exemple qu’un homme de 63 ans peut obtenir jusqu’à dix jouissances avant l’éjaculation (université de Sheffield, 2017).

ANGOISSE

Médicalement, le massage prostatique est reconnu comme pourvoyeur d’orgasmes plus longs et plus intenses. Au cas où le doute subsisterait sur la grande motivation des adeptes, la liste infiniment renouvelée des objets retrouvés par les urgentistes dans les rectums du peuple clôt le débat.

Alors, pourquoi tant d’hésitations, quand on sait que notre moralité est aussi élastique que notre culture ? Pourquoi en appeler à la nature, quand il s’agit justement d’utiliser une ressource avec laquelle nous sommes nés ?

En 2018, alors que nous prétendons courir tous les plaisirs imaginables, cette réticence ne laisse pas de surprendre. Il existe bien sûr une homophobie intériorisée (les enfants apprennent très tôt qu’« enculé » est une insulte, mais pas « enculeur »).

Cette angoisse n’appartient cependant pas consubstantiellement à notre culture. L’excellente Histoire de la sexualité dirigée par Sylvie Steinberg (à paraître aux PUF) permet ainsi d’expliquer – et de relativiser – ce phénomène.

Du côté des Grecs, c’est bien connu, les relations sexuelles entre hommes existent – donc la pénétration réceptive. Elles sont acceptées, n’entraînent aucune identité particulière, à condition que le citoyen reste au-dessus, sous peine de marquer une faiblesse civique (mais pas morale).

Dans la Rome antique, pas question de débaucher un garçon futur citoyen, mais un homme pouvait par exemple coucher avec des prostitués hommes.

A partir du IVe siècle de notre ère, les empereurs chrétiens condamnent la pénétration des hommes par des hommes. Mais pas l’homosexualité, qui n’existe pas et dont la dénomination n’apparaîtra qu’en 1868-1869 !

L'IDEE D'UN TROISIEME SEXE

Aujourd’hui, pour nous, une intromission anale est perçue comme incroyablement « grave » et engageante, au point qu’elle constitue une sorte de point de non-retour.

Cette hiérarchisation n’a pas toujours existé. Ainsi, dans les poèmes satiriques de Martial (au Ier siècle de notre ère), toutes les pratiques en prennent pour leur grade, mais les pires sont la fellation et le cunnilingus, parce qu’elles souilleraient l’organe noble que serait la bouche, par laquelle s’exprime la voix du citoyen.

Au Moyen Age, on serre la vis ! L’homme doit reposer sur la femme pendant l’acte sexuel, afin de se conformer au rapport hiérarchique des sexes.

Du côté des galipettes entre hommes, la sodomie n’a pas encore pris le sens qu’elle possède aujourd’hui. Et surtout, elle ne s’associe pas à l’homosexualité telle que nous la concevons : il n’y a pas de continuité perçue entre le fait d’aimer un homme et avoir des rapports homosexuels, de même qu’être soumis sexuellement n’est pas directement lié à un caractère efféminé.

Autre différence de taille avec notre monde contemporain : au XVe siècle, le rapport homosexuel actif est réprimé bien plus cruellement que le rapport passif (du moins en Italie et en Espagne).

Celui qui subit paraît moins fautif. Encore heureux, car pour les sodomites, les peines sont allées jusqu’à la castration et la mort (voire, pour les enthousiastes, la mort sur un bûcher avec le pénis transpercé par une aiguille ou un clou).

Il faudra attendre l’an 1791 pour que le code pénal français exclue pour la première fois la sodomie de la liste des crimes punissables.

Mais la médicalisation s’incruste dans la partie : à la fin du XIXe siècle, on commence à percevoir l’homosexualité comme une inversion.

Elle était une pratique, elle devient une identité : celle d’hermaphrodites moraux. C’est l’apparition de l’idée d’un troisième sexe.

Dans le même temps, la condamnation religieuse campe sur ses positions.

Le IIIe Reich parachèvera le désastre en envoyant les homosexuels (« radicalement malades », une « peste »,selon Himmler) dans les camps.

L'HERITAGE PESE LOURD

Nous voici donc en 2018.

Lentement, notre société détricote l’association entre homosexualité et pénétration anale des hommes – comme vous l’aurez constaté, une association assez récente !

Nous nous rendons compte péniblement que tous les homosexuels ne pratiquent pas la pénétration anale, de même qu’on peut être hétérosexuel et aimer être pénétré.

L’héritage pèse cependant lourd : les grandes religions restent majoritairement conservatrices (selon mes sources secrètes au Vatican, le pape François n’aurait pas encore pris position sur la réception sexuelle masculine), la médicalisation agressive de l’inversion a été remplacée, dans le cas du massage prostatique, par de relatifs encouragements (toucher sa prostate devient une question de santé sexuelle).

Les Français acceptent l’homosexualité à 77 %. Mais on ignore combien accepteraient d’être touchés, là, en bas, derrière.

Finalement, c’est encore notre construction de la masculinité traditionnelle qui constitue le pire blocage.

Un « vrai » homme doit être au-dessus.

Tant pis pour les Super Orgasmes. Tant pis pour la reconnaissance de ses potentialités physiques.

A ce titre, et c’est un comble, nous faisons passer un plaisir charnel (« jouir d’un corps d’homme ») après un plaisir intellectuel (le plaisir de se sentir un « vrai homme »).

Nous choisissons le regard social plutôt que la chambre à coucher. Nous choisissons la peur. Dans le monde de la virilité toute-puissante, ça ne manque pas d’ironie.

Retrouvez ici toutes les chroniques de Maïa Mazaurette dans La Matinale. 

 

!   ATTENTION   !

 "J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension." 

 

mardi 23 juillet 2019

Chirurgie hernie discale cervicale avec pose de prothèse en ambulatoire - CHU de Bordeaux


 

disque_nor

 

!   IMPRESSIONNANT   !

 

1)signature_1

oOo

 

!   ATTENTION   !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension." 

mardi 25 juin 2019

NÉPAL : la santé au rebut

 

dsc_02_5287_copie

https://www.afriqueinvisu.org/IMG/jpg/dsc_02_5287_copie.jpg

-=oOo=-

NÉPAL : LA SANTÉ AU REBUT

Au Népal, depuis le tremblement de terre d’avril 2015 dont les stigmates sont encore visibles, la vallée de Katmandou connaît un exode rural massif et fait face à de graves problèmes environnementaux liés à l’accumulation de déchets solides. En l’absence de gestion publique de ces déchets, le tri est assuré par un large réseau de travailleurs informels pauvres, exposés à des risques majeurs pour leur santé et dont le statut n’est pas reconnu.

Chaque jour, bien avant que le soleil ne se lève, juchée à côté du chauffeur d’un camion benne de la municipalité, Manju fait le trajet du centre-ville jusqu’à Sisdole, la grande décharge de la vallée de Katmandou. Ouverte il y a près de quatorze ans à titre provisoire, celle-ci devait permettre le stockage des quelque 700 tonnes de déchets produits par jour en attendant l’ouverture d’un site d’enfouissement. Aujourd’hui, non seulement cette décharge existe encore, mais une deuxième est en projet.

RISQUER SA SANTÉ POUR GAGNER SA VIE

C’est dans cette décharge que Manju trouve chaque jour les moyens de faire vivre ses deux filles. À Sisdole, la majeure partie des travailleurs sont des femmes. Jusqu’à huit heures d’affilée, au milieu des camions et des pelleteuses dont les chauffeurs sont payés au rendement, elles risquent leur vie pour extraire, à mains nues, le plastique parmi les déchets organiques et autres éclats de verre. « Cela fait quinze ou seize ans que je fais ce travail. Les déchets, pour moi, c’est mon travail alors que pour les autres, c’est repoussant », raconte-t-elle, fataliste.

« On se coupe avec du verre tranchant, on se pique avec les aiguilles usagées… »

Manju fait partie des 15 000 collecteurs de déchets pour qui plastiques, cartons et papiers extraits des monceaux d’ordures pour être revalorisés constituent l’unique moyen de subsistance. Au Népal, après l’urgence du tremblement de terre et la phase de reconstruction, les équipes de Médecins du Monde sont restées sur le terrain et interviennent désormais pour améliorer l’accès aux soins de ces travailleurs informels.

« Les maladies de peau, les problèmes respiratoires et les blessures graves font partie du quotidien, comme le risque d’infection à l’hépatite B ou C et au VIH. »

Comme le précise le Docteur Guillaume Fauvel, coordinateur du programme, « le problème est que tous les types de déchets sont mélangés. Les déchets organiques sources de proliférations bactériennes s’entremêlent avec les déchets toxiques issus des résidus électroniques ou des produits chimiques et des déchets médicaux qui peuvent blesser les personnes et générer de potentielles contaminations ». Ainsi, alors que les études menées auprès des populations ont montré que chaque année deux tiers des travailleurs se blessent, la moitié n’est pas vaccinée contre le tétanos1. « On se coupe avec du verre tranchant, on se pique avec les aiguilles usagées... Ça ne me révolte pas tant à cause de la douleur mais parce que cela m’empêche de retourner au travail pour quelque jours », s’indigne Manju.

Les maladies de peau, les problèmes respiratoires et les blessures graves font partie du quotidien, comme le risque d’infection à l’hépatite B ou C et au VIH.

Auteur : Medecins du Monde.

Source : https://www.medecinsdumonde.org/

 

Signature - Evy bleugif

-=oOo=-

 

!   ATTENTION   !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension."

 

Posté par evynou35 à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 21 juin 2019

Picasso : une peinture qui dénonce les horreurs de la guerre !

 

10984264

"Guernica" de Picasso (1937)

"Non, la peinture n’est pas faite pour décorer les appartements,

c’est un instrument de guerre offensif et défensif contre l’ennemi."

 

Guernica, 1937
Guernica, 1937 Crédits : Pablo Picasso / Archives Snark - AFP
-=oOo=-

Une semaine après le bombardement de la ville basque espagnole de Guernica par l'Allemagne nazie le 26 avril 1937, Pablo Picasso a la rage au cœur.

Il s'empare d'un crayon et esquisse sur un petit bloc de papier bleu un taureau, un cheval, et une femme, inspirés des trois premières photos du drame qui étaient publiées dans le journal Ce soir, dirigé par Louis Aragon.

Ces dessins, il les convertira en une gigantesque peinture cubiste, réalisée dans son atelier sous les toits de Paris. Un tableau destiné à l'Exposition universelle de 1937 et intitulé Guernica.

Auteure : Hélène Combis

Source : https://www.franceculture.fr/peinture/six-peintres-qui-ont-denonce-les-horreurs-de-la-guerre

 

Signature_coccinelle rouge

 

!   ATTENTION   !

 "J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension."

  

Posté par evynou35 à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,