mercredi 15 août 2018

Salade tomates mozzarella : valeurs nutritives


6010261-a-salad-of-tomato-lettuce-and-mozzarella-dressed-and-on-a-serving-plate-shallow-depth-of-field-and-a

La salade tomates mozzarella est une recette rafraîchissante originaire de Capri en Italie. La mozzarella qui la compose est un fromage à pâte molle produite à partir de lait de vache ou de bufflonne.

Les principaux nutriments pour 250 g de tomates et 100 g de mozzarella (275 Kcal)

Principaux composants :

Eau : 297,2 g
Glucides : 6,7 g
Protéines : 18,9 g
Lipides: 20,3 g
Fibres : 3 g

Principales vitamines :

CAMBOUCHARD_16OCT_image2 1
Vitamine B12

images
Vitamine C

images (1)
Vitamine B9

Principaux sels minéraux

Chlorure 
10203888-26-sel-danemark-sebalos-fotoliacom

Quantité de sel : 0,7 g
Equivalent en matières grasses : 20,3 g
Equivalent en sucre : 6,1 g


Sources et références :


En savoir plus sur :

https://eurekasante.vidal.fr/nutrition/aliments-nutriments/salade-tomate-mozzarella.html?cid=eml_000086#BpFekTmYBQI8h2gU.99

 Source : 

https://eurekasante.vidal.fr/nutrition/aliments-nutriments/salade-tomate-mozzarella.html?cid=eml_000086

Evy - signature animée Titi

oOo

 

Posté par evynou35 à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


jeudi 9 août 2018

Villes et villages de Provence

 oOo

 Roussillon

Roussillon (84) le village ocre du Luberon

Roussillon © VF

"Roussillon Luberon Provence 

 Roussillon Luberon Provence

Les collines de Roussillon sont constituées de sables quartzeux, auxquels les oxydes donnent une infini variété de nuances, de couleurs : du jaune à l'orange au rose, du rouge au violet. Cette particularité de Roussillon est connue depuis l'Antiquité : le nom Roussillon viendrait de « roussoulus » qui signifie « sillon roux » en latin.

  
Auteur : texte et photos © 

Source : http://www.horizon-provence.com/roussillon-luberon/

Evy - signature animée Titi

oOo

 !   ATTENTION   !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension."

Posté par evynou35 à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 7 août 2018

Le chrome, l’oligoélément antisucre

  oOo

38343e903dc8b76d68eba38c6fa1227b

Cet oligoélément est essentiel dans le métabolisme des glucides et des lipides, d'où son utilité dans le traitement et la prévention des maladies cardio-vasculaires, du diabète et pour lutter contre le surpoids. 
Pathologies : efforts physiques
Action biologique du chrome
• Il agit sur le métabolisme des glucides. C'est un cofacteur de l'insuline. Il se lie à l'insuline et facilite son transport jusqu'aux récepteurs par l'intermédiaire d'une protéine, la chromoduline. Il augmente le nombre de récepteurs à insuline. Il favorise sa fixation sur les récepteurs.
Le déficit en chrome peut se révéler par des fringales de sucres et sucreries avec signes d'hypoglycémie et parfois analyses biologiques normales.
• Il agit sur le métabolisme lipidique. La carence entraîne une augmentation des triglycérides et une diminution du "bon cholestérol" (le cholestérol HDL). Chez l'animal, elle a pour conséquence une augmentation des plaques d'athérome. Un régime riche en chrome pourrait protéger contre l'athérosclérose.
• Il joue un rôle sur l'obésité. Une étude récente (Grant, 1997) a montré le rôle du chrome dans la diminution de la masse grasse de l'organisme.
Apports alimentaires du chrome
Les aliments les plus riches en chrome sont la levure de bière surtout, le foie, le jaune d'oeuf, les champignons, les épices, les noix, les fruits de mer, le thé noir. Le raffinage diminue considérablement la teneur en chrome.
Les apports alimentaires semblent insuffisants pour couvrir les besoins (chez 20 à 60% des sujets aux États-Unis).
Apports journaliers conseillés
Difficiles à définir en l'absence de marqueurs spécifiques du statut en chrome, variables selon les auteurs. La troisième édition des Apports nutritionnels conseillés pour la population française de l'Afssa, indique pour un adulte entre 50 et 70 μg par jour. Ce qui semble un peu faible, compte tenu de l'absence de toxicité. (cf AFSSA, Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 3e édition).
Utilisation thérapeutique

Cet oligoélément est essentiel dans le métabolisme des glucides et des lipides. D'où son utilité dans le traitement et la prévention des maladies cardio-vasculaires, du diabète, et pour lutter contre le surpoids. Le chrome intervient aussi pour faciliter les efforts physiques.
Le chrome existe en oligoélément. De nombreux compléments alimentaires en contiennent.
Deux indications prioritaires:
• L'obésité, en association avec des mesures diététiques, des plantes et de l'activité physique.
• La tendance au diabète avec élévation de la glycémie, soignée ou non par des médicaments classiques.
Toxicité
La toxicité du chrome III est nulle. Chez l'animal, des doses élevées de chlorure ou picolinate de chrome n'entraînent aucune conséquence. Le chrome VI est toxique ; on le trouve en milieu industriel. 

Evy - signature animée Titi

Posté par evynou35 à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 6 août 2018

Construction d'une piscine ???

oOo 

0-homepage-002

https://www.alliancepiscines.com/assets/images/carousel-refonte/0-homepage-002.jpg

oOo 

"Je rêve de construire une piscine mais mon voisin redoute des nuisances sonores...

Peut-il s'opposer à la construction ?"

La réponse de la rédaction

Au-delà de 10 m2, la construction d’une piscine enterrée est soumise, selon les cas, à une déclaration de travaux ou à une demande de permis de construire auprès de la mairie. 

Les règles locales d’urbanisme peuvent en outre imposer des restrictions spécifiques. Contactez votre mairie pour savoir dans quelles conditions votre projet peut se réaliser. 

Contester la construction devant le juge administratif n’est envisageable qu’en prouvant la violation d’une règle d’urbanisme (Conseil d’État du 28 avril 1993, n° 109432).

Pour solliciter des dommages et intérêts devant le juge civil, votre voisin devra prouver qu'il subit un trouble dépassant les inconvénients normaux du voisinage.

Auteure : Di

Source :  https://www.notretemps.com/droit/comment-contester-construction-piscine,

Evy - signature animée Titi

oOo 

!  ATTENTION  !

"J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension."

 

Posté par evynou35 à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 4 août 2018

Le train de ma vie - Jean d'Ormesson

oOo 

4573847-jean-d-ormesson-article_media_image-2

 Jean d'Ormesson

Le train de ma vie.

A la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos Parents.

On croit qu'ils voyageront toujours avec nous.

Pourtant, à une station, nos Parents descendront du train,

nous laissant seuls continuer le voyage.

Au fur et à mesure que le temps passe,

d'autres personnes montent dans le train.

Et elles seront importantes : notre fratrie, nos amis, nos enfants,

même l'amour de notre vie.

Beaucoup démissionneront

(même éventuellement l'amour de notre vie),

et laisseront un vide plus ou moins grand.

D'autres seront si discrets qu'on ne réalisera pas

qu'ils ont quitté leurs sièges.

Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d'attentes, de bonjours, d' "au revoir" et d’adieux.

Le succès est d'avoir de bonnes relations avec tous les passagers

pourvu qu'on donne le meilleur de nous-mêmes

On ne sait pas à quelle station nous descendrons,

donc vivons heureux, aimons et pardonnons.

Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train,

nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs

à ceux qui continueront leur voyage.

Soyons heureux avec ce que nous avons

et remercions le ciel de ce voyage fantastique.

Aussi, merci d'être un des passagers de mon train.

Et si je dois descendre à la prochaine station,

je suis content d'avoir fait un bout de chemin avec vous.

Je veux dire à chaque personne qui lira ce texte

que je vous remercie d’être dans ma vie et de voyager dans mon train.

oOo 

Auteur  : Jean d’Ormesson

Source  https://www.facebook.com/Mot-Passant-932389873497991/

Evy - signature animée Titi

 

oOo 

 

!   A T T E N T I O N   !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité. Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

Posté par evynou35 à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


jeudi 2 août 2018

Attention, canicule !!!

Résultat de recherche d'images pour "images soleil canicule"

 oOo

 38391327_10214270007457036_8174148282772094976_n

 oOo

Un grand merci à Nicolas

pour avoir mis cette vignette sur Facebook.

Vous pouvez aller voir sa page à l'adresse indiquée ci-dessous : 

https://www.facebook.com/search/top/?q=nicolas%20vignali

 Evy - signature animée Titi

 

oOo

 

 

Posté par evynou35 à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 30 juillet 2018

Des Montres molles aux éléphants : quatre symboles utilisés par Dalí

 oOo

Photo prise dans les années 50 du peintre espagnol Salvador Dali présentant la "montre molle".

Posté par evynou35 à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 27 juillet 2018

La longue histoire du zéro

 6490681_300x300 2

https://i.vimeocdn.com/portrait/6490681_300x300

 oOo

 

https://youtu.be/9Y7gAzTMdMA

What is Zero? Getting Something from Nothing - with Hannah Fry

oOo

Un chiffre qui ne représente rien, ce n'est pas rien. En plusieurs endroits du monde, des mathématiciens ont conceptualisé cette notion, des Mayas aux Indiens, jusqu'à en faire un chiffre (presque) comme les autres.

Fondamental, le zéro, qui est d'ailleurs à l'origine du mot « chiffre », a conquis le monde.

En Inde, Brahmagupta (598-668), astronome et mathématicien, introduit le zéro dans son ouvrage intitulé  Brahmasphutasiddhanta.

La notation décimale à position est ainsi précisée et restera similaire jusqu'à nos jours. Les mathématiciens arabes adoptent cette écriture, qui diffusera ensuite en Europe où elle remplacera avantageusement la notation romaine.

Le mot arabe pour « zéro » donnera via le latin médiéval le terme « chiffre ». Ce passage est notamment dû aux travaux d'al-Khwārizmī, grand mathématicien dont le nom subsiste dans l'actuel « algorithme ».

0 + 0 = 0 - 0

Il restera ensuite à préciser le comportement de ce nombre si particulier. Contrairement à Brahmagupta, les mathématiciens suivants considéreront que zéro divisé par zéro donne un résultat indéfini. Mais comme lui, ils en feront la frontière entre les nombres positifs et les nombres négatifs, pédagogiquement présentés par le savant indien comme une dette.

Depuis, le 0 est un chiffre presque comme les autres, qui s'additionne, se multiplie et se soustrait.

L'opération puissance ne lui fait pas peur mais quel que soit le nombre, une élévation à la puissance zéro vaut 1, à ceci près que 00 divise les mathématiciens.

Et la division lui résiste encore, nous emmenant vers l'infini. Dans la plupart des langues, il se note aujourd'hui par un cercle ou un ovale, symbolisant la voûte céleste ou le vide (origine du mot arabe).

Les Chinois lui préfèrent un idéogramme et l'arabe littéraire le représente par un gros point.

Auteurs : The Royal Institution - Hannah Fry

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/videos/longue-histoire-zero-5330/

Evy - signature animée Titi

 

oOo

ATTENTION - J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le continu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension.

 

Posté par evynou35 à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 25 juillet 2018

Quand les hommes vivront d'amour !

 

amour-emotions-physique-sante-partenaire

http://selection.readersdigest.ca/wp-content/uploads/2016/04/amour

oOo 

QUAND LES HOMMES VIVRONT D'AMOUR.wmv

 https://youtu.be/Bu8M1fgiFYo

  oOo

"Quand les hommes vivront d'amour"

Félix Leclerc

oOo 

Quand les hommes vivront d'amour 
Il n'y aura plus de misère 
Et commenceront les beaux jours 
Mais nous, nous serons morts, mon frère 
Quand les hommes vivront d'amour 
Ce sera la paix sur la terre 
Les soldats seront troubadours 
Dans la grand' chaîne de la vie 
Où il fallait que nous passions 
Où il fallait que nous soyons 
Nous aurons eu mauvaise partie... 
Quand les hommes vivront d'amour 
Il n'y aura plus de misère 
Et commenceront les beaux jours, 
Mais nous, nous serons morts, mon frère... 

Mais quand les homm's vivront d'amour 
Qu'il n'y aura plus de misère, 
Peut-être song'ront-ils un jour 
A nous qui serons morts, mon frère 
Nous qui aurons, aux mauvais jours 
Dans la haine et puis dans la guerre 
Cherché la paix, cherché l'amour 
Qu'ils connaîtront, alors, mon frère, 

Dans la grand'chaîne de la vie, 
Pour qu'il y ait un meilleur temps 
Il faut toujours quelques perdants, 
De la sagesse ici bas c'est le prix 
Quand les hommes vivront d'amour 
Il n'y aura plus de misère 
Et commenceront les beaux jours 
Mais nous, nous serons morts, mon frère...
Auteurs: Levesque Raymond

Compositeurs: Levesque Raymond 

 

Editeurs: Patricia Editions musicales,Semi
oOo
Evy - signature animée Titi

ATTENTION - J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le continu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension.

 

Posté par evynou35 à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 23 juillet 2018

Une orange par jour pour lutter contre la DMLA

iStock / Gettyimages
oOo

La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) est la cause la plus fréquente de malvoyance après 50 ans. En France, elle touche plus d’un quart des plus de 75 ans. L’affection atteint la macula, cette petite zone qui occupe 2 à 3 % de la rétine. Elle a une fonction capitale puisqu’elle transmet 90 % de l’information visuelle traitée par le cerveau et assure la perception des détails et des couleurs.

Si on ne peut pas la guérir, on pourrait la prévenir par la consommation d’aliments riches en flavonoïdes, comme l’orange. C’est ce que suggère une nouvelle étude*. Des chercheurs australiens ont suivi 2 000 personnes âgées de plus de 50 ans) pendant quinze ans. Ils ont montré que celles qui consommaient une orange par jour réduisaient leur risque de dégénérescence maculaire de plus de 60 % quinze ans après. Et des bénéfices sur la santé visuelle étaient constatés dès une orange par semaine même.

D’autres aliments sont riches en flavonoïdes, ces puissants antioxydants amis de nos yeux : le thé, les pommes ou encore le vin rouge. Mais l’orange matinale, avec son apport en énergie (grâce à la vitamine C qu’elle contient) et à ses fibres (à condition de la consommer entière, sans la presser) reste le must ! Un geste santé à adopter dès 50 ans pour préserver son capital jeunesse…

* publiée dans l’American Journal of clinical Nutrition.

Auteure : Par Diane Mottez


 

Ananas, litchi, mangue… les vertus nutritionnelles des fruits exotiques

iStock / Getty Images

oOo

À l’exception de quelques-uns comme l’ananas, la mangue, le litchi… les fruits exotiques demeurent mal connus. Et lorsqu’ils ornent les étals des primeurs en hiver avec leurs couleurs flamboyantes et leur forme parfois étrange, on les reluque sans forcément oser les glisser dans notre panier. Dommage, car ils ont souvent une saveur inégalée. Sans compter qu’ils nous fournissent généreusement en vitamines, minéraux et antioxydants. Et si on cédait enfin aux fruits de la tentation ?

 

L’ananas, facilitateur du transit

Christophe Colomb découvre en 1493 en Guadeloupe celui que les Amérindiens appellent « nana nana » (parfum des parfums). Il pousse au sol, au centre d’une plante tropicale de la famille des broméliacées, et séduit tous les palais avec son goût doux et sucré.

Pourquoi y goûter ? Son intérêt réside dans ses fibres insolubles (1,5 g/100 g) qui facilitent le transit et luttent contre la constipation occasionnelle, au même titre que le pomelo (autre fruit de l’hiver). Il contient en outre une enzyme, la broméline, qui facilite la digestion des protéines et freine les inflammations en cas de douleurs articulaires.
Comment le consommer ? Frais, coupé en dés pour profiter de ses fibres et réguler le transit dès le matin.

Le fruit de la passion, super-protecteur

Introduite en Europe vers 1630, la grenadille pourpre, autrement nommée maracuja ou fruit de la passion, cache sous sa peau épaisse une pulpe acidulée très aromatique.
Pourquoi y goûter ? À titre préventif, on recommande aux personnes à risque de cancer de la prostate ou de troubles cardiovasculaires ce super-fruit antioxydant, riche en anthocyanines et lycopène. Ces substances freineraient le développement des cellules cancéreuses et préviendraient l’athérosclérose (dégénérescence des artères), cause dominante de la majorité des affections cardiovasculaire (phlébite, embolie pulmonaire…).
Comment le consommer ? Frais. Choisissez-le avec une coque fripée et bosselée (signe de maturité), prélevez chair et graines à la petite cuillère pour faire le plein d’antioxydants tout au long de la journée.

La grenade, pépite anti-âge

Fruit du paradis (Adam et Ève l’auraient croquée plutôt que la pomme), elle sert depuis des millénaires, notamment en Asie centrale et occidentale, au Proche-Orient et au Moyen-Orient, à lutter contre les troubles gastro-intestinaux et parasitaires.
Pourquoi y goûter ? Ses puissants antioxydants (des polyphénols) luttent contre le vieillissement cellulaire et l’inflammation, et leur effet est renforcé par sa teneur en vitamine C (20 mg/100 g de graines).
Comment la consommer ? En jus au petit déj’ ou au goûter car, d’ordinaire, on mange trop peu de ses graines riches et de sa membrane blanche qui concentrent pourtant beaucoup d’antioxydants. La bonne dose : 25 cl de pur jus (équivalent de 2 à 3 grenades) pour absorber environ 500 mg de polyphénols.

Le kumquat, ultra-vitaminé

L’orange d’or (kum-quat en cantonnais) est le plus petit agrume au monde. Il nous arrive en général d’Israël et des États-Unis, sa production française (Corse, Provence) restant marginale.
Pourquoi y goûter ? Tout petit, il n’en demeure pas moins riche en antioxydants – vitamine C et carotènes – qui, en nous protégeant des radicaux libres, ralentissent la dégradation de nos cellules.
Comment le consommer ? Entier, croqué tel quel avec la peau : en effet, même si elle rend sa saveur un peu amère, elle contient autant de nutriments que sa chair acidulée.

Le litchi, ami des femmes

Cultivé en Chine depuis deux millénaires, il était considéré comme un mets raffiné que l’on offrait aux empereurs. Traditionnellement associé aux fêtes de fin d’année – période qui correspond à sa pleine saison à La Réunion ou à Madagascar –, il séduit les gourmets avec son goût mêlant ceux de la rose et du raisin muscat.
Pourquoi y goûter ? Il contient du sélénium, un oligoélément au fort pouvoir antioxydant, qui soutient le fonctionnement du système immunitaire et de la glande thyroïde. Quant à sa vitamine B9, elle stimule la production de collagène, responsable en particulier de l’élasticité de la peau. De plus, c’est un fruit moyennement énergétique (70 kcal/100 g), donc compatible avec un régime peu sucré.
Comment le consommer ? Frais et dès le matin pour profiter de sa richesse en vitamine C (70 mg/100 g).

La mangue, protectrice des yeux

Deuxième fruit le plus consommé dans le monde après la banane, elle se décline en une multitude de variétés (plus d’un millier rien qu’en Inde). Son poids peut d’ailleurs varier du simple au double, tout comme sa taille, mais à maturité (quand le fruit est très souple, voire un peu blet), elle révèle toujours une pulpe fondante et sucrée à la saveur exquise.
Pourquoi y goûter ? Une demi-mangue, soit environ 120 g de chair, renferme les deux tiers de l’apport quotidien recommandé en vitamine C et la totalité de celui recommandé en provitamine A qui, en plus de stimuler les fonctions du système immunitaire, renforce la qualité de la vision et aiderait à prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).
Comment la consommer ? Fraîche, à n’importe quel moment de la journée. Sa chair se prête aussi agréablement aux recettes de smoothies mais, une fois mixées, ses fibres anti-constipation perdent de leur efficacité.

Le mangoustan, mine d’antioxydants

Originaire d’Indonésie, cette drôle de baie arrondie pesant entre 50 et 150 g s’entoure d’une épaisse écorce amère virant du brun au violet à maturité. À l’intérieur se niche une chair blanche nacrée désaltérante, aux arômes de pêche, d’ananas et de fraise.
Pourquoi y goûter ? Il est l’un des fruits les plus riches en antioxydants naturels : il contient plus de 40 xanthones (antioxydants puissants) différentes qui limitent les effets néfastes des radicaux libres sur la dégénérescence de nos cellules. Ces composés permettraient en outre de stimuler le fonctionnement des systèmes digestif, cardiovasculaire et respiratoire.
Comment le consommer ? Les études scientifiques montrent toutes que la meilleure efficacité du fruit est obtenue quand il est bu en jus (magasins bio). Du fait de sa forte concentration en antioxydants, 30 ml/jour suffisent en cure d’un mois.

La papaye, ultra-légère

Il existe dans le monde une cinquantaine de variétés de papayes mais la plupart ne se mangent pas. Celles que l’on trouve chez nos primeurs proviennent du Mexique. Elles renferment une chair douceâtre, gorgée d’un jus très désaltérant.
Pourquoi y goûter ? Peu sucrée et peu énergétique avec ses 45 kcal/100 g, elle renferme 87 % d’eau : une vraie alliée en période de régime ! Mais elle compte aussi plus de vitamine C anti-infectieuse et antifatigue que les agrumes, et de nombreux minéraux et oligoéléments reminéralisants : calcium, fer, phosphore, potassium…
Comment la consommer ? Comme elle a un parfum discret, mieux vaut la mixer dans un smoothie avec d’autres fruits.

Merci à Nicolas Oger, ingénieur agroalimentaire, spécialiste des extraits végétaux et auteur de « 20 super fruits pour votre bien-être »,  aux éditions Presses du Châtelet.

Auteure : Nadège Cartier

Paru dans : Check-up

Source : https://www.serengo.net/check-up/une-orange-par-jour-pour-lutter-contre-la-dmla/

Evy - signature animée Titi

oOo

 

ATTENTION - J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le continu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension.

 

Posté par evynou35 à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,