vendredi 21 septembre 2018

Effet Flynn : l’humanité est-elle en marche vers la stupidité ?

________________________________________________________________________________________________________________________________________

images

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR3LilPg0vyCS9tifE4BlsTJwvD6jg5jj7r9siig1peBgMIuOO6

On connait le mot de Pierre Dac : « j’ai un bel avenir devant moi. Mais je l’aurai dans le dos chaque fois que je ferai demi-tour ». Cela ne pourrait-il s’appliquer à l’intelligence humaine ? Après avoir constaté que la moyenne des scores obtenus aux tests dits d’intelligence augmentait au cours du temps (effet Flynn), on scrute aujourd’hui avec inquiétude la stagnation, voire la baisse, de ces scores (inversion de l’effet).

Doit-on craindre une « stupidisation » (Le Monde du 13/06/2018) de l’humanité ? Un examen critique de la conception de l’intelligence véhiculée par le débat actuel sur sa progression et sa chute s’avère nécessaire.

L’effet Flynn concerne-t-il l’intelligence ?

Les faits ne sont guère discutables. Le néo-zélandais James Flynn a mis en évidence un accroissement, au XXème siècle, des scores aux tests de QI (quotient intellectuel) aux USA, puis dans 14 pays développés.

On constaterait, dans les pays occidentaux, une élévation de 3 à 7 points par décennie. Mais une nouvelle étude réalisée en 2016 par Richard Lynn et Edward Dutton est venue montrer que, depuis 1995, dans un certain nombre de pays, le QI avait tendance à régresser.

Ainsi le QI moyen des Français aurait baissé de 4 points entre 1999 et 2009.

La recherche des causes possibles de la hausse, puis de la baisse, du QI, n’est pas inintéressante. Le débat porte fondamentalement sur la part respective, dans les deux cas, des causes environnementales, et des causes génétiques.

On replonge alors dans la fameuse querelle de l’inné et de l’acquis.

L’enjeu du débat est fort. Il s’agit, en somme, de dire si l’« intelligence » est une donnée naturelle, auquel cas les possibilités de développement intellectuel de certains seraient réduites, du fait de leur faible « dotation », individuelle (théorie du don), ou collective (conception « racialiste »).

Ou bien, au contraire, est le résultat d’une construction sociale, ce qui ouvre à tous l’espoir d’un bon développement intellectuel (si les conditions en sont réunies).

Mais précisément, et cela nous paraît avoir été insuffisamment souligné, en se focalisant sur les causes des fluctuations de QI, sans s’interroger sur la nature de ce qui fluctue, c’est-à-dire sur l’idée même d’intelligence, on prend parti dans le débat !

On admet en effet implicitement l’existence d’une intelligence comme « donnée » naturelle, susceptible de s’accroître, ou de diminuer, en « volume ».

L’intelligence se réduit-elle au QI ?

La question est de savoir ce que mesure le QI. La possibilité d’apprécier le niveau de certaines aptitudes ou capacités, ou de certains facteurs (ex : facteur verbal, facteur numérique) à l’aide d’épreuves dédiées n’est aujourd’hui plus guère contestée.

Depuis les premières avancées dues à Binet et Simon, les tests ont fait la preuve de leur pertinence et de leur utilité. Mais pour mesurer quoi ? En fait : des niveaux de performance, dans des domaines spécifiques, et en les situant par rapport aux performances de l’ensemble des autres individus constituant une population.

Bien sûr, cette « mesure » soulève des problèmes techniques, et s’expose à de nombreux biais. Mais, pour nous, l’essentiel n’est pas là. Car il faut comprendre, tout d’abord, que cette mesure est relative. Le QI n’apprécie pas le « poids intellectuel » d’un individu, mais exprime sa position au sein de la distribution de l’échantillon d’étalonnage du test.

Il faut ensuite, et surtout, ne pas commettre l’erreur de confondre performance et compétence. Au mieux, les fluctuations du QI correspondent à des fluctuations de performances, cognitives ou motrices.

Que les performances puissent fluctuer est indéniable. C’est à bon droit que l’on peut, par exemple, déplorer des baisses de niveau dans les performances orthographiques d’une population, baisses que l’on pourra attribuer à la place prise par les écrans, et aux transformations du rapport à l’écrit.

Mais les fluctuations de performances ne sont en aucun cas la preuve de l’existence d’une sorte de capacité naturelle, inhérente à la structure de l’individu, et qui serait l’équivalent des aires ou des lobes structurant le cerveau humain sur le plan organique.

C’est tout le problème de l’intelligence générale, dont l’existence a toujours été plus ou moins contestée. Parler d’« intelligences multiples » (Howard Gardner) fait déjà progresser sur la voie d’une conception plus intelligente de l’intelligence.

Une conception qui nous dispenserait de nous encombrer avec l’idée d’une « réalité » intelligence, qui serait tapie au fond de notre personnalité comme un monstre au fond du lac du Loch Ness…

Comment concevoir intelligemment l’intelligence ?

Faut-il alors continuer à utiliser le terme d’intelligence, si ce terme ne renvoie à aucun donné naturel ? On ne peut pas se contenter de dire que l’on ne mesure, avec le QI, que des « facettes » de l’intelligence.

Il faut aller plus loin, en refusant les courts-circuits qui font remonter d’une performance (constatée) à une capacité intellectuelle (induite), puis de celle-ci à une intelligence générale (postulée).

L’intelligence n’est pas un organe. Il faut se délivrer de la tentation d’en faire une chose, de la « réifier ».

C’est pourquoi ce serait sans doute faire preuve d’intelligence que de se délivrer de la conception de l’intelligence implicitement admise par ceux qui, avec l’effet Flynn, se sont réjouis de son extension, avant de déplorer sa chute. Mais comment concevoir alors ce que l’on continue à désigner par ce terme ?

Nous avons proposé (Hadji, 1993, « Pour une conception intelligente de l’intelligence »), en la plaçant au sein des « universaux anthropologiques » identifiés par Edgar Morin et Massimo Piattelli-Palmarini (Le cerveau humain, 1974), de considérer ce qu’on appelle intelligence comme un « pouvoir ».

Les universaux anthropologiques sont des attributs, ou des caractères spécifiques, propres à tous les hommes. Ces attributs, comme l’écrit François Jacob (La logique du vivant, 1970), sont prescrits avec rigidité par le programme génétique, dans sa part fermée. Mais ils ne déterminent que des potentialités : pouvoir de marcher, de parler n’importe quelle langue, de comprendre, etc.

On pourrait dire que l’intelligence est l’attribut qui s’exprime dans le pouvoir de penser. Ce pouvoir nous fait tous égaux en intelligence. Mais il n’est qu’un pouvoir.

Libre à chacun d’en user, ou non. Ainsi l’intelligence a un bel avenir devant elle si les hommes (les êtres humains) décident d’exercer le pouvoir qu’ils ont de se montrer intelligents, c’est-à-dire décident de sauvegarder et de faire fructifier leur pouvoir de penser.

Sinon, on risque de voir triompher ce que l’on peut appeler la connerie…

Car, finalement, l’intelligence ne « chute » que si l’on ne s’en sert pas !

oOo

Auteur : , Professeur honoraire (Sciences de l’éducation), Université Grenoble Alpes

Déclaration d’intérêts - Charles Hadji ne travaille pas, ne conseille pas, ne possède pas de parts, ne reçoit pas de fonds d'une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n'a déclaré aucune autre affiliation que son poste universitaire.

Source : https://theconversation.com/effet-flynn-lhumanite-est-elle-en-marche-vers-la-stupidite-

1) Evy - signature animée Titi

oOo

ATTENTION - « J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension. »

 

Posté par evynou35 à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 19 septembre 2018

Françoise Nyssen, ministre de la Culture

 _______________________________________________________________________________________________________________________________________

70th-cannes-film-festival-event-for-the-70th-anniversary-of-the-festival-red-carpet-arrivals-1_5911490

 "Il est capital que la culture soit à l’école et se diffuse"

oOo

Sur la future loi sur l’audiovisuel

Cette transformation de l'audiovisuel pour s’adapter aux enjeux du numérique et aller vers les publics ne s’est pas faite de façon isolée mais avec l’idée d’avancer ensemble, notamment avec les responsables des différentes sociétés.

Première partie de l'entretien à regarder en vidéo

https://youtu.be/2K2v89rMtRY

La redevance sera affectée par la suppression de la taxe d’habitation, puisqu’elles sont aujourd'hui recouvrées en même temps. Le gouvernement réfléchit à la façon dont la redevance fonctionnera après la suppression de la taxe d’habitation, pour l’instant aucune décision n’a été prise. Je peux dire qu'il n’y aura pas de hausse de la redevance, ni de recettes de la redevance.

Sur le Pass Culture

C’est un outil de reconquête d’un public éloigné, une application mobile géolocalisée qui permettra à tout jeune de connaître la multiplicité de l’offre près de chez lui, notamment tout ce qui concerne la pratique artistique et culturelle : un cours de hip hop, de théâtre, une rencontre avec un auteur…

On a développé cette application à travers ce que l’on appelle une "start-up de l’Etat", en travaillant via des ateliers avec le public concerné. La phase d’expérimentation à grande échelle va démarrer dès l’automne pour 10 000 jeunes.

Seconde partie de l'entretien à regarder en vidéo

https://youtu.be/hdjD-IkMDhw

Source : Vidéos captées sur Youtube 

1) Evy - signature animée Titi

oOo

 

Posté par evynou35 à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 4 août 2018

Le train de ma vie - Jean d'Ormesson

oOo 

4573847-jean-d-ormesson-article_media_image-2

 Jean d'Ormesson

Le train de ma vie.

A la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos Parents.

On croit qu'ils voyageront toujours avec nous.

Pourtant, à une station, nos Parents descendront du train,

nous laissant seuls continuer le voyage.

Au fur et à mesure que le temps passe,

d'autres personnes montent dans le train.

Et elles seront importantes : notre fratrie, nos amis, nos enfants,

même l'amour de notre vie.

Beaucoup démissionneront

(même éventuellement l'amour de notre vie),

et laisseront un vide plus ou moins grand.

D'autres seront si discrets qu'on ne réalisera pas

qu'ils ont quitté leurs sièges.

Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d'attentes, de bonjours, d' "au revoir" et d’adieux.

Le succès est d'avoir de bonnes relations avec tous les passagers

pourvu qu'on donne le meilleur de nous-mêmes

On ne sait pas à quelle station nous descendrons,

donc vivons heureux, aimons et pardonnons.

Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train,

nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs

à ceux qui continueront leur voyage.

Soyons heureux avec ce que nous avons

et remercions le ciel de ce voyage fantastique.

Aussi, merci d'être un des passagers de mon train.

Et si je dois descendre à la prochaine station,

je suis content d'avoir fait un bout de chemin avec vous.

Je veux dire à chaque personne qui lira ce texte

que je vous remercie d’être dans ma vie et de voyager dans mon train.

oOo 

Auteur  : Jean d’Ormesson

Source  https://www.facebook.com/Mot-Passant-932389873497991/

Evy - signature animée Titi

 

oOo 

 

!   A T T E N T I O N   !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité. Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

Posté par evynou35 à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 30 juillet 2018

Des Montres molles aux éléphants : quatre symboles utilisés par Dalí

 oOo

Photo prise dans les années 50 du peintre espagnol Salvador Dali présentant la "montre molle".

Posté par evynou35 à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 17 juillet 2018

Bordeaux (Gironde) - Cancale (Ille et Vilaine)

120769535

Moi, Evy votre blogueuse

oOo

Des photos anciennes de Bordeaux et de Cancale

(Gironde et Ille et Vilaine, départements de mes vies).

oOo

542_001

Cancale

209_001

Bordeaux

610_001

Cancale

719_001

Bordeaux

 

150_001

Cancale

001_001

Bordeaux

227_001

Cancale

200_001

Bordeaux

 

275_001

Cancale

092_001

Bordeaux

oOo

Source : http://cartes-postales.delcampe.fr/page/category/cat%2c713%2cvar%2cFrance-Europe-Cartes-Postales%2clanguage%2cF.html

Evy - signature animée Titi

oOo

- ATTENTION -

J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le continu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension.

 

Posté par evynou35 à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 25 juin 2018

Saint-Brieuc prend des couleurs avec Just do Paint, le festival de street-art

 

  

13 façades ont été métamorphosées dans le centre-ville de Saint-Brieuc / © F3
13 façades ont été métamorphosées dans le centre-ville de Saint-Brieuc / © F3

 

oOo
La première édition du festival Just do Paint se tient à Saint-Brieuc jusqu'à ce dimanche : 13 façades de la ville sont repeintes par des artistes internationaux, français et bretons. De quoi s'en mettre plein les yeux.

  https://youtu.be/5sNV7xPYpi0

oOo

Depuis jeudi dernier, le festival Just do Paint et son collectif de 35 artistes ont investi la ville de Saint-Brieuc. Les street artistes se sont vu attribuer 13 façades du ventre-ville, et leur redonne des couleurs.

"Tout le monde ne va pas en galerie ou en musée" estime Morne, artiste du collectif TFS, "là ce sont des musées à ciel ouvert, c'est une gratuité de l'art qui n'existait pas auparavant".
oOo
Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/saint-brieuc/saint-brieuc-prend-couleurs-just-do-paint-festival-street-art-1500271.html
Auteur Stéphane GrammontPublié 

Evy - signature animée Titi

oOo

ATTENTION - J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le continu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension.

 

 

Posté par evynou35 à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 12 juin 2018

Quelles sont les plus vieilles villes du monde ?

 L’ancienne ville d’Alep, le centre historique de la ville actuelle, est classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. © Craig Jenkins, Wikimedia Commons

© Craig Jenkins, Wikimedia Commons 
Démêler les faits des mythes et légendes, c'est la tâche qui incombe aux archéologues pour couronner les plus anciennes villes du monde.
Mais faire parler les vestiges archéologiques, s'ils existent, ne suffit pas. Encore faut-il se mettre d'accord sur ce qu'est une ville.

Les plus vieilles villes encore habitées

Plusieurs villes se revendiquent comme étant les plus anciennes au monde. Parfois, les traces archéologiques leur donnent tort ou témoignent d'un peuplement intermittent, et non continu.

Ci-dessous une liste non exhaustive des villes comptant parmi les plus anciennes de la planète :

En Asie :
  • Varanasi, Inde : fondée en 3000 av. J.-C, d'après la légende ; en 1000 av. J.-C., d'après les vestiges archéologiques.
  • Luoyang, Chine : une des capitales historiques de Chine, établie en 2070 av. J.-C.

En Europe :

  • Athènes, Grèce : ville depuis 4000 av. J.-C. ; des indices d'une présence humaine dès 11000 av. J.-C.
  • Argos, Grèce : 5000 av. J.-C., possiblement la plus ancienne ville d'Europe.
  • Plovdiv, Bulgarie : fondée en 6000 av. J-C., mais habitée continûment depuis 3500 av. J.-C.
  • Fayoum, Égypte : autrefois Shedet, ou Crocodilopolis pour les Grecs, 4000 av. J.-C.
  • Suse, Iran : possède une acropole datant de 4200 av. J.-C. qui témoigne typiquement du statut de cité.
  • Byblos, Liban : depuis au moins 5000 av. J.-C.
  • Damas, Syrie : fondée en 9000 av. J.-C., mais habitée avec certitude depuis 2000 av. J.-C.
  • Jéricho, Palestine : les archéologues ont trouvé 20 peuplements successifs et les premières fortifications remontant à 9000 av. J.-C., mais habitée continûment depuis 3000 av. J.-C. seulement.
  • Alep, Syrie : autrefois Halab, aurait été fondée en 4300 av. J.-C. ; existait depuis au moins le deuxième millénaire avant notre ère, d'après l'Unesco ; des traces d'occupation humaine dès 5000 av. J.-C.

 

Auteure : Floriane BOYER, Futura

Source : https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/villes-sont-plus-vieilles-villes-monde-8819/

Evy - signature animée Titi

oOo

 

ATTENTION - J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le continu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension.

 

jeudi 7 juin 2018

Johanna van Gogh‑Bonger ou le marketing au service de la culture

 

Résultat de recherche d'images pour "images van gogh"

https://www.campusfrance.org/sites/default

oOo

 

Récolte posthume

« Bien des choses ne font que commencer à trente ans, et il est certain que tout n’est pas fini à ce moment‑là.

Mais on n’espère plus que la vie vous donnera ceci ou cela, puisque l’expérience vous a appris qu’elle ne peut vous le donner. On commence à saisir alors que la vie n’est qu’une espèce de période de fumage, et que la récolte n’est pas de ce monde. »

C’est en ces termes visionnaires que s’exprimait Vincent Van Gogh dans l’une de ses lettres à son frère Theo, son complice de toujours, quelques années avant de se donner la mort à 37 ans dans un champ de blé d’Auvers‑sur‑Oise.

Créateur prolifique de 900 toiles et de plus de mille dessins, il ne vendit que deux peintures de son vivant, ce qui en fait l’archétype de l’artiste maudit. Comment expliquer, dès lors, le contraste avec son immense notoriété à titre posthume ?

Pour Élodie Cao‑Carmichael de Baiglie‑Chabroux (doctorante en sciences de gestion à l’Université de Bordeaux), la réponse se trouve du côté de Johanna van Gogh‑Bonger (la femme de Theo, disparu peut après son aîné), qui avait compris le projet artistique des deux frères et sut valoriser le travail de Vincent avec un indéniable sens des affaires et du marketing.

En somme, c’est grâce à elle que nous pouvons admirer les « Tournesols » au musée Van Gogh d’Amsterdam… et décorer notre frigo d’un magnet « La nuit étoilée ».

Auteure : Sonia Zannad, Chef de rubrique culture, social media manager

Sourcehttps://theconversation.com/johanna-van-gogh-bonger-ou-le-marketing-au-service-de-la-culture

./...

Pour lire la suite, cliquez sur le lien ci-dessus.

Evy - signature animée Titi

 

ATTENTION

J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le continu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension

 

 

 

Posté par evynou35 à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 7 avril 2018

Le salon des Dames (LSD)

 

 

ELLE PORTE LA CULOTTE
 

Katharine Hepburn, une grande nana d’1m72, pleine de taches de rousseurs avec une gouaille ultra stylée qui a imposé ses règles à Hollywood dans les années 30. Sa réputation est pourtant plus discrète que celle d’Audrey Hepburn. Et pourtant, la discrétion ne lui va pas bien DU TOUT.
 
Il faut dire qu’elle naît entourée de personnes pleines de convictions : fille d’un chirurgien progressiste et d’une mère suffragette, elle accompagne sa mère à des manifestations féministes déjà toute petite !
 
À Hollywood, on la disait arrogante. Ça jasait pas mal sur elle. Une femme qui ose… Vous comprenez, ce n’était pas si bien vu. Mais elle tenait à sa liberté et la revendiquait haut et fort. Elle ose tout : porter de la fourrure avec des jeans, ne pas aller chercher ses oscars, fuir les mondanités, porter des chemises d’hommes, être à gauche dans une Amérique maccarthyste.
 
Un jour, sur un tournage, on a essayé de l’empêcher de porter ses jeans en les lui volant. Pas assez féminins pour l’époque. Pas assez tout disait-elle. Katherine ne s’est pas démontée. Elle a refusé de porter les robes qu’on lui donnait et s’est promenée en culotte sur le plateau devant toute l’équipe jusqu’à ce qu’on lui rende ses denims !
 
Pour elle, imposer sa loi peut payer. Lorsqu’on lui propose un premier rôle au cinéma : elle exige de suite un gros cachet – alors qu’elle était encore une totale inconnue. Tout le monde criait au scandale sur le tournage : la somme était faramineuse pour l’époque. Mais elle savait que certains hommes parvenaient à obtenir de gros chèques, alors elle a insisté et elle a fini par obtenir ce qu’elle désirait. Demander une augmentation pour elle ? Ce n’est même pas un défi.
 
Elle a toujours préféré sa carrière aux hommes. Elle vécut heureuse et n’eut jamais d’enfant. Un avant-gardisme qui faisait peur : à l’époque toutes les actrices voyaient la maternité comme l’accomplissement ultime de leur carrière.
 
On aime : sa volonté, son côté « tout est toujours possible », ses nombreuses comédies féministes, comme « Madame porte la culotte » ou « La Femme de l’année »La Femme du siècle non ?
 


Source :

"Les 30 féministes que personne n’a vus venir",

de Johanna luyssen et Énora Denis.

https://www.lesalondesdames.paris/fr/news/empowerment/katharine-hepburn-elle-porte-la-culotte

 

Evy

oOo

 

 

 

Posté par evynou35 à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 26 mars 2018

Les dialogues de Michel Audiard ...ou l'irrévérence détachée propre aux années 1960

  

Michel Audiard - acteurs 260318


Rappelez vous ses fameux films 

 

  oOo

  

" On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave

et qui ne sauraient pas faire pousser des radis. "

*****

  " Si on mettait un point rouge sur la tête de tous les cons,

le monde ressemblerait à un champ de coquelicots ! "

*****

  " Moi, les dingues, j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère,

j'vais lui montrer qui c'est Raoul.

Aux quatre coins d'Paris qu'on va l'retrouver, éparpillé par petits bouts, façon puzzle...

  Moi, quand on m'en fait trop, j'correctionne plus, j'dynamite, j'disperse, j'ventile. "

   *****  

" Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. "

( Les tontons flingueurs )

  *****  

 " Les ordres sont les suivants : on courtise, on séduit,

on enlève et en cas d'urgence on épouse.

 ( Les barbouzes )

 *****

 " Quand les types de 130 kilos disent certaines choses,

ceux de 60 kilos les écoutent. "

( 100 000 dollars au soleil )

  *****  

 " La tête dure et la fesse molle, le contraire de ce que j'aime. " 

( Comment réussir quand on est con et pleurnichard )

   *****   
 " Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin,

d'accord, mais ça vole. "

( Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages )

*****  
 " Mais pourquoi j'm'énerverais ? Monsieur joue les lointains !
D'ailleurs je peux très bien lui claquer la gueule sans m'énerver ! "

( Le cave se rebiffe )

*****
 " Quand on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner. "

 ( Le Pacha )

*****  
" La justice c'est comme la Sainte Vierge.
Si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe. " 

( Pile ou face )

*****  
" Si la connerie n'est pas remboursée par les assurances sociales,

vous finirez sur la paille. "

 ( Un singe en hiver )

*****  
 " Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche. " 

( Un taxi pour Tobrouk )

 *****  

" Vous savez quelle différence il y'a entre un con et un voleur ?
Un voleur de temps en temps ça se repose. "

( Le guignolo )

******
" Dans la vie, il faut toujours être gentil avec les femmes même avec la sienne. "

( Série Noire )

***** 
" Je suis pas contre les excuses, je suis même prêt à en recevoir. "

( Les grandes familles )

 *****  
 " Il vaut mieux s'en aller la tête basse que les pieds devant. "

( Archimède le clochard )

*****  
 " Quand on n'a pas de bonne pour garder ses chiards, eh bien on n’en fait pas. "

( Mélodie en sous-sol )

*****  
" Plus t'as de pognon, moins t'as de principes.

L'oseille c'est la gangrène de l'âme. "

( Des pissenlits par la racine )

*****  
" Deux milliards d'impôts ? J'appelle plus ça du budget,

j'appelle ça de l'attaque à main armée.    

( La chasse à l'homme )

*****  
" Je suis ancien combattant, militant socialiste et tenu un bistrot.
            C'est dire si, dans ma vie, j'en ai entendu, des conneries. "

( Un idiot à Paris )

 ***** 
 " Le flinguer, comme ça, de sang froid, sans être tout à fait de l'assassinat,
y'aurait quand même comme une cousinage. " 

( Ne nous fâchons pas )

 *****  
 " A travers les innombrables vicissitudes de la France,

le pourcentage d'emmerdeurs est le seul qui n'ait jamais baissé. "

( Une veuve en or )
 

oOo

Signé : Michel Audiard

 

téléchargement (1)

 

 

Evy

 

oOo

Posté par evynou35 à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,