mercredi 25 avril 2018

Une libellule traverse l’océan pour trouver l’amour

 

oOo

Pantala flavescens peut parcourir 6.000 km pour trouver l'âme sœur. Cette libellule répandue dans le monde traverserait même l'océan Indien.

C'est le résultat d'une analyse génétique qui a comparé des populations qui sont pourtant géographiquement éloignées.

Plutôt située dans la zone intertropicale, P. flavescens se trouve aussi dans de nombreuses zones tempérées : le nord-est des États-Unis, le sud du Canada, le nord-est de la Chine.

Dans un article paru dans PLOS One, des chercheurs de l'université Rutgers ont donc voulu étudier les variations génétiques de cette libellule dans le monde, en utilisant des populations d'Amérique du nord, du sud et d'Asie.

Pour cela, ils ont amplifié par PCR l'ADN d'un gène mitochondrial : CO1, codant pour une cytochrome oxydase.

L'analyse génétique a montré que ces populations éloignées étaient très similaires du point de vue génétique : la libellule est donc capable de traverser les continents.

Des populations du Texas, de l'est du Canada, du Japon, de la Corée, l'Inde et l'Amérique du sud avaient les mêmes profils génétiques.

« Si le Pantala d'Amérique du Nord était seulement élevé avec le Pantala nord-américain et le japonais uniquement avec le japonais, nous verrions des résultats génétiques qui diffèrent les uns des autres », a expliqué Jessica Ware, un des auteurs de cette recherche. « Nous ne voyons pas cela. Ceci suggère le mélange des gènes à travers de vastes étendues géographiques. »

Pantala flavescens serait la libellule la plus répandue dans le monde. © Achim Raschka, Wikipedia, CC by-sa 3.0

Une migration multigénérationnelle d’un continent à un autre

La migration de P. flavescens a aussi comme particularité de traverser les océans : l'insecte vole sur plus de 3.500 km au-dessus de l'océan Indien. Si la traversée des mers et des océans est courante chez des tortues de mer, des baleines, elle est beaucoup plus rare pour un insecte terrestre. La dispersion de la libellule pourrait aussi être en partie passive, utilisant les vents.

Chez les insectes, le papillon monarque est lui aussi célèbre pour ses grandes migrations : il parcourt environ 4.000 km de son habitat d'hiver au Mexique vers les États-Unis et le Canada où il passe l'été. Ces voyages se font sur plusieurs générations. La migration des Pantala est bien plus longue ; il s'agit même d'une « mission suicide » dans laquelle le retour de l'individu n'est pas possible. Elle se fait elle aussi sur plusieurs générations. Mis bout à bout, les trajets des Pantala sur plusieurs générations totaliseraient plus de 18.000 km avec des parcours individuels de 6.000 km, notamment entre le nord de l'Inde et l'est de l'Afrique, nécessitant la traversée d'un océan.

La stratégie de P. flavescens peut paraître particulièrement risquée. Mais, pendant son long voyage, la libellule tire profit de la météo et des pluies saisonnières. Elle utilise des mares temporaires comme habitat dans lesquelles elle se reproduit. Les larves ont un développement rapide en 38 à 65 jours ce qui leur permet de se développer avant que la mare ne s'assèche. Les nouveaux adultes continuent alors la migration.

D'ailleurs ne dit-on pas que l'amour donne des ailes ?

 

Marie-Céline Ray, journaliste

Source https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-science-decalee-libellule-traverse-ocean-trouver-amour-61886/#

 

                                                                                                              signature_1

 

                                                                     

 

 

Posté par evynou35 à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 9 avril 2018

La consommation d’insectes

 

Résultat de recherche d'images pour "images insectes comestibles"
oOo

La consommation d’insectes gagne du terrain !

Les arguments en faveur de la consommation d’insectes, notamment de leurs protéines, sous forme de poudre ou de produits reconstitués se multiplient.

L’argument majeur est que leur contenu en protéines est supérieur de 60% à ce qui existe dans les sources alimentaires animales : un grillon comporte par exemple 3 fois plus de protéines à poids égal que le bœuf et 100 g de grillons couvrent pratiquement les besoins quotidiens en protéines d’un homme de 70Kg.

Un pas majeur vient d’être franchi par l’autorisation donnée à la nutrition des poissons destinés à la consommation humaine par des farines extraites d’insectes.

Entre nous, cela me paraît normal car quand je vais pêcher je mets un asticot ou un ver sur mon hameçon….

L’usage de protéines issues d’insectes existe également déjà dans l’alimentation humaine sous des formes plus ou moins déguisées.

Signalons par exemple que le colorant naturel utilisé pour donner de jolies couleur rouge ou orangée à certains produits alimentaires est issu d’un insecte appelé cochenille.

Le seul problème est la législation dite « Novel Food » qui oblige à soumettre à des tests sur des animaux, afin d’en évaluer notamment l’allergénicité, les aliments qui n’ont pas été consommés en quantité significative en Europe avant 1995.

Le but est d’éviter que se développent des phénomènes d’allergies alimentaires liés à une consommation de produits auxquels la population n’est pas habituée et qui peuvent parfois être importants et dangereux comme des états de choc anaphylactiques.

 

par le DR FRANÇOIS-ANDRÉ ALLAERT 

Docteur Bien Public

 

signature_1

oOo

Posté par evynou35 à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 23 mars 2018

Chasse, trafic, huile de palme

 

https://images.theconversation.com/

Les orangs-outans ont le taux de reproduction le plus lent parmi les mammifères avec, en moyenne, un petit par femelle tous les huit ans. 

Hutan-Kocp/KaparAuthor provided

Chasse, trafic, huile de palme: qui tue vraiment les orangs-outans ?

Depuis vingt ans, je me consacre au sein du programme Kinabatangan Orangutan Conservation à la sauvegarde des populations sauvages d’orangs-outans qui vivent à Bornéo ; et ce plus particulièrement dans l’État de Sabah (situé au nord-est de l’île, dans la partie malaisienne) où vivent 11 000 de ces animaux, soit entre 15 et 20 % du nombre total possiblement présent dans l’île aujourd’hui.

 

 

Il y a deux ans, la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) déclarait que les orangs-outans de Bornéo étaient en danger critique d’extinction, estimant que 80 % des effectifs présents en 1950 auraient disparu d’ici à 2025.

Et, ce 15 février, Maria Voigt, une chercheuse à l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutionniste à Leipzig, publiait dans la revue Current Biology une nouvelle analyse qui confirme ce triste tableau : 100 000 orangs-outans sauvages ont disparu de Bornéo au cours des 16 dernières années.

Une perte qui équivaut, à titre de comparaison, au nombre d’habitants d’une ville moyenne telle que Roubaix, Nancy ou Avignon.

Interroger les chiffres

Il est grand temps de réfléchir à la signification de ces chiffres et d’admettre que cinquante années d’efforts et d’argent dépensé pour conserver l’un de nos plus proches cousins n’auront pas réussi à empêcher ni leur déclin ni leur disparition annoncée.

Soulignons ici que les chiffres avancés par Maria Voigt et ses collègues indiquent qu’il y a davantage d’orangs-outans à Bornéo que ce qui a été estimé au cours des dernières décennies.

La presse relate souvent en effet que seuls quelques milliers d’orangs-outans survivraient à Bornéo. Si c’était le cas, ils auraient déjà disparu depuis bien longtemps ! Et il faut encore rappeler que compter les orangs-outans sauvages est extrêmement difficile : faible densité, timidité des animaux qui se cachent a l’approche des hommes, et le fait que la plupart d’entre eux habitent des zones reculées qui sont difficiles d’accès. La plupart des estimations publiées jusqu’alors se sont d’ailleurs avérées inexactes et en deçà de la réalité.

Ce qui est essentiel, c’est de quantifier le déclin d’une espèce, plutôt que d’essayer de deviner combien d’individus existent encore. Et c’est précisément l’objet de l’étude menée par Maria Voigt et ses collègues.

Marc AncrenazAuthor provided

 

./...

(pour lire la suite, cliquez sur le lien ci-dessous)

Source : https://theconversation.com/chasse-trafic-huile-de-palme-qui-tue-vraiment-les-orangs-outans

2

 

Evy

oOo

 

Posté par evynou35 à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 21 novembre 2017

Des ponts de cordes pour permettre aux écureuils de traverser les routes

A squirrel sits on a fence on December 5, 2016 in Stuttgart, southern Germany.
Marijan Murat / dpa / AFP
 
Un écureuil sur une grille à Stuttgart, le 5 décembre 2016 en Allemagne. (Photo d'illustration) - Marijan Murat - dpa - AFP
oOo

Deux "écuroducs" vont être installés au-dessus de routes départementales

pour permettre aux rongeurs de traverser les axes routiers en meilleure sécurité. 

Posté par evynou35 à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 21 octobre 2017

Trois bonnes raisons de sauver les primates

 

  Résultat de recherche d'images pour "images gorilles"

http://www.dinosoria.com/mammifere/gorille_005.jpg

 

 http://www.dailymotion.com/video/x3metmz

Les primates rassemblent de nombreux singes, grands et petits. Menacées par la chasse et le changement de leur habitat, certaines espèces sont aujourd'hui en voie de disparition.

Futura-Sciences a rencontré Annette Lanjouw, primatologue, lors de son allocution à TEDxCannes afin qu'elle nous parle de leur protection.    

Les primates, comme de nombreux animaux sauvages, sont fortement menacés par la présence de l'Homme dans leur milieu naturel. Que ce soit à cause du braconnage, de leur capture ou de l'exploitation de la forêt, leur nombre diminue d'année en année.

Annette Lanjouw et la fondation Arcus travaillent en permanence à leur sauvegarde par des actions communes avec la population locale.

La présence de primates est indispensable à l'écosystème des forêts qu'ils habitent.

En effet, en se nourrissant de fruits, ils participent à la dispersion des graines et à l'équilibre d'un milieu complexe qui risque de grands bouleversements soi ces animaux disparaissaient.

© Futura-Sciences

Auteur : Jonathan Sare, Futura

Pour en savoir plus http://www.futura-sciences.com/planete/videos/interview-trois-bonnes-raisons-sauver-primates-3371/

 

oOo

 

Evy - signature animée Titi

 

 

Posté par evynou35 à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 18 septembre 2017

Lutte contre le commerce de l’ivoire

 

Résultat de recherche d'images pour "images éléphants + ivoire + chasse"

http://media2.woopic.com/api/v1/images

oOo

  ASSEMBLÉE NATIONALE

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

DÉBATS PARLEMENTAIRES

Année 2017. – no 36 A.N. (Q) ISSN 0242-6757 Mardi 12 septembre 2017

SITE OFFICIEL DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

www.assemblee-nationale.fr

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 15e Législature

QUESTIONS remises à la présidence de l’Assemblée nationale

RÉPONSES des ministres aux questions écrites

oOo

 

 TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE

Animaux

Lutte contre le commerce de l’ivoire 967. − 12 septembre 2017. − M. Antoine Herth attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur les effets négatifs du commerce de l’ivoire dans l’Union européenne. En effet, en moyenne, 20 000 éléphants sont illégalement tués chaque année en Afrique. Leurs effectifs n’ont jamais été aussi bas : ils ont chuté de plus d’un tiers entre 2007 et 2014. Or le commerce légal de l’ivoire dans l’Union européenne favorise précisément ce déclin en servant de couverture pour le commerce illicite. Bien que certains États européens, au premier rang desquels la France, aient déjà commencé à introduire des restrictions intérieures, il semble aujourd’hui indispensable que l’Union européenne elle-même mette en place une interdiction totale et contraignante de toutes les exportations et ventes intérieures d’ivoire sur son territoire. D’autres pays clé, comme les États-Unis et la Chine, ont eux aussi adopté des mesures énergiques pour fermer leur marché de l’ivoire. Aussi, et alors que doit se tenir au mois de novembre 2017 un Conseil européen « environnement », il souhaiterait connaître les initiatives que le Gouvernement compte prendre sur ce sujet.

 

Source : http://questions.assemblee-nationale.fr/static/15/questions/jo/jo_anq_201736.pdf

Evy - signature animée Titi

 

 

Posté par evynou35 à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 15 septembre 2017

À quoi servent les moustaches du chat ?

 

Résultat de recherche d'images pour "images chat + moustache"

http://www.maxitendance.com/wp-content/uploads/2013/06/3-Hamilton-Hipster-Cat-Chat-Moustaches-Dali.jpg

oOo

Selon la race, les moustaches d'un chat sont plus ou moins longues et parfois même frisées. Mais elles ne sont pas là juste pour faire joli.

Au contraire, elles constituent pour le félin, un organe sensoriel essentiel à son orientation dans l'espace.

Chez le chat, ce que nous appelons des moustaches sont en réalité des vibrisses. Des poils plus longs, plus épais et plus rigides que les autres. Mais des poils tout de même, composés de kératine comme les autres.

Ils constituent des organes sensoriels essentiels au chat. À leur base, se trouve en effet un réseau de terminaisons nerveuses particulièrement sensibles.

Comme leur dénomination technique l'indique, les moustaches du chat — que l'on ne trouve pas seulement de part et d'autre de son nez, mais aussi au-dessus de ses yeux et à l'arrière de ses pattes inférieures — sont sensibles aux vibrations.

Elles aident donc le félin à repérer tout mouvement de proximité. Elles le renseignent également sur la direction et la force du vent ainsi que sur les odeurs alentour.

Et comme elles sont plus longues que la largeur du chat, elles lui permettent de savoir s'il peut se faufiler par une ouverture.

Les moustaches servent aussi au chat, qui voit mal de près, à localiser correctement ses proies.

Comme les chats, les humains ont des vibrisses. Celles-ci se cachent dans nos nez. Elles nous servent de filtre et de barrière pour éviter l’intrusion trop aisée d’insectes ou de pathogènes. © 401711, Pixabay, CC0 Public Domain
© 401711, Pixabay, CC0 Public Domain 

Un chat sans moustache ?

Sachez par ailleurs que le chat utilise aussi ses moustaches pour communiquer — avec les autres chats — et exprimer ses humeurs.

Des moustaches relâchées sont le signe d'un chat détendu. Des moustaches dirigées vers l'avant révèlent un chat en colère ou en pleine séance de jeu ou de chasse.

Mais pas de panique — même si ça reste à éviter absolument —, si votre enfant s'est amusé à couper les moustaches de Mistigri, comme les autres poils, celles-ci repousseront bientôt.

 

Nathalie Mayer, Journaliste

 

Source :  http://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/chat-servent-moustaches-chat-7316/

 

Evy - signature animée Titi

 

oOo

Posté par evynou35 à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 2 août 2017

Pourquoi les hirondelles volent-elles bas avant l'orage ?

 

Résultat de recherche d'images pour "images hirondelles"

http://www.30millionsdamis.fr/uploads/pics/hirondelles-676.jpg

oOo

L'hirondelle fait le printemps et vole bas par temps menaçant.

Voilà deux dictons français qui caractérisent des aspects comportementaux de l'animal. Le printemps est associé au fait que les hirondelles arrivent en France au mois de mars, mais pour le vol bas, la raison est moins intuitive : les oiseaux suivent leurs proies...

Lorsqu'une hirondelle vole bas, l'orage n'est pas loin.

C'est une phrase que l'on entend couramment en France, et l'expérience nous montre qu'il y a là un semblant de vérité.

Le lien de cause à effet n'est pas évident : certains pensent que si cet oiseau vole bas, c'est pour se protéger de la violence des vents générés par le nuage d’orage.

La raison est plus simple que cela, les hirondelles suivent leur unique proie : le moucheron. Durant un orage, l'insecte est comme attiré par le sol.

 

L’hirondelle vole bas pour suivre le moucheron

Le cumulonimbusnuage d'orage, se forme et une circulation verticale se met en place.

En amont du front orageux, de l'air chaud et humide grimpe en altitude, se refroidit et se condense. En aval, une circulation d'air froid subside et apporte les précipitations.

Le système orageux se déplace ainsi, plus ou moins rapidement selon les vents. Sous ces conditions météo, les courants froids subsidents ont tendance à coincer les insectes volants proches du sol, où humidité et température supérieures garantissent la survie des petits moucherons.

Les hirondelles n'ont qu'à se servir, en cas d'orage, c'est un véritable festin qui s'offre à elles !

On peut tout de même quelque peu nuancer ce vieux dicton français.

Les moucherons sont bloqués en aval du nuage d'orage, ce qui implique que pour l'être humain qui observe la scène, le temps devrait s'être déjà dégradé autour de lui.

En outre, le festin des hirondelles ne doit pas durer des lustres, étant donné qu'il est accompagné de pluies parfois très violentes pour ces petits oiseaux.

 

Par Delphine Bossy, Futura

 

Source : http://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/zoologie-hirondelles-volent-elles-bas-avant-orage-5979/

 

Letter-E3-1024x1024

 

oOo

Posté par evynou35 à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 18 juillet 2017

Deux solutions écologiques et économiques pour se débarrasser des fourmis à l'intérieur de la maison.

 Résultat de recherche d'images pour "images fourmis"

http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/13/these-enchanting-images-might-look_3-diaporama.jpg

oOo 

Si leur présence dans les jardins doit être respectée et protégée, il arrive qu'elles s'infiltrent dans les maisons et qu'il devienne nécessaire de prendre des mesures radicales.

Voici deux produits très efficaces, qui ont de plus l'avantage d'être très bon marché et de ne pas polluer.

Nous les avons testé et nous pouvons garantir leur efficacité !

2 solutions écologiques et économiques pour se débarrasser des fourmis à l'intérieur de la maison

Quoi de moins agréable que de se lever et de trouver un reste de repas (parfois infime) submergé de fourmis ? Et de s'apercevoir parfois à cette occasion qu'une véritable fourmilière s'est installée dans la maison ?

Que faire ?

Comment se débarrasser de ces mini-envahisseurs sans avoir recours à des insecticides extrêmement toxiques, surtout s'ils sont utilisés à l'intérieur de la maison (vous et vos enfants allez respirer ces substances même après que leur odeur aura disparu ...) ?

Pour éliminer les fourmis qui grouillent sur des restes alimentaires, pulvérisez dessus du vinaigre blanc.

L'effet est quasiment immédiat.

Pour éliminer la fourmilière, quand vous aurez vu d'où sortent ces fourmis, mettez du marc de café encore humide sur leur passage et aux différentes entrées (souvent un tout petit orifice en bas d'une plinthe).

Les fourmis introduiront le marc de café dans leur fourmilière, ce qui provoquera un empoisonnement général de leur communauté.

Ces mesures radicales sont évidemment à réserver aux cas "extrêmes", quand vous ne pouvez pas faire autrement que d'éliminer les fourmis.

Rappelons qu'il ne faut pas détruire les fourmilières qui sont à l'extérieur, dans les jardins, les allées, les terrasses : les fourmis jouent un rôle majeur dans l'équilibre écologique, et méritent qu'on respecte leur vie.

 

 

Source http://www.vulgaris-medical.com/actualite-sante/2-solutions-ecologiques-et-economiques-pour-se-debarrasser-des-fourmis-l-interieur

 

Crédits photos :
Black ants eating sugar on donut - Darunee Sakulsri - Shutterstock.com
Plastic bottle - Alexlmx - Fotolia.com
Filtre à café usagé - Richard Villalon - Fotolia.com

 

Letter-E3-1024x1024

 

oOo

 

Posté par evynou35 à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 24 juin 2017

Cet oiseau a battu le record du plus long voyage aérien

96.000 km : le record du vol le plus long a été pulvérisé entre juillet 2015 et mai 2016.

oOo

Le détenteur est une sterne arctique, partie d'Angleterre pour rejoindre la mer de Weddell, en Antarctique. Visitant l'océan Indien à l'aller, elle est revenue par l'Afrique.

Les scientifiques s'amusent parfois à de drôles de jeux : Richard Bevan et Chris Redfern, de l'université de Newcastle (Royaume-Uni), ont équipé l'an dernier 29 sternes arctiques (Sterna paradisaea) de géolocaliseurs, aujourd'hui miniaturisés jusqu'à ne peser que 1,4 g. Mardi, soit un an plus tard, ils ont présenté leurs résultats lors d'une réunion de l'opération Springwatch, soutenue par la chaîne BBC 2 pour une émission du même nom. Les anglophones pourront lire quelques détails sur le communiqué de l'université de Newcastle (d'où ont été reprises les images de cet article) et sur celui de l'émission Springwatch, les deux présentant une courte vidéo.

Les scientifiques ont récupéré 16 géolocaliseurs. Ils ont aussi repéré quatre oiseaux qui en portaient et qui seront peut-être momentanément capturés par l'équipe. Entre l'été 2015 et le printemps 2016, ces sternes sont allées passer l'hiver de l'autre côté de la planète, en Antarctique. Le fait est connu mais on a longtemps ignoré leurs routes et le détail de leurs périples. En 2010, nous relations une grande découverte : avec des géolocaliseurs du même genre, une équipe internationale avait obtenu le tracé des navigations aériennes des sternes, étonnamment variées, depuis les côtes du nord du Canada.

Les oiseaux ainsi suivis avaient filé vers le sud, traversé l'Atlantique pour suivre ensuite les côtes africaines. Toutefois, certains, au niveau du Cap-Vert, avaient préféré repartir « en face », comme disent les marins, et poursuivre leur route en longeant les côtes de l'Amérique du Sud. D'autres, parmi ceux qui avaient opté pour l'Afrique, se lançaient dans un improbable crochet par l'océan Indien. Et tout ce petit monde s'était retrouvé en Antarctique, dans la fraîcheur relative de l'été polaire. Lorsque survint l'automne austral, vers le mois de mai, ce fut le cap retour vers le Canada. La planète Terre, pour cet oiseau de 100 grammes, est plutôt petite...

Carnet de voyage d'une sterne arctique

Le record homologué de l'époque avait été établi à 71.000 km, battant de 4.000 km le précédent détenteur, le Puffin fuligineux (Puffinus griseus). Lors d'un suivi réalisé en 2013, sur des oiseaux partis des Pays-Bas, la sterne avait battu son propre record, avec 90.000 km. Dans cette nouvelle étude, la performance est encore améliorée. L'héroïne du jour a parcouru 96.000 km entre les îles Farne, un petit archipel tout près des côtes anglaises, et... les îles Farne.

Son périple fait partie des voyages déjà observés en 2010 : les côtes africaines jusqu'au Cap, l'étrange bifurcation par l'océan Indien, la plongée avec une route plein sud, jusqu'à l'Antarctique, puis un cabotage jusqu'à la mer de Weddell, lieu de villégiature. Pour le retour, notre sterne arctique a fait plus court, remontant directement vers l'Afrique du Sud. Record absolu pour un oiseau migrateur. Chapeau bas.

Voici le détail du voyage :

  • 25 juillet 2015 : décollage des îles Farne (Angleterre) ;
  • 25 août 2015 : arrivée à la pointe de l'Afrique du Sud, repos sur place ;
  • 7 octobre 2015 : arrivée au-dessus de l'océan Indien ; séjour de près d'un mois par 35° sud et 72° est ;
  • 31 octobre 2015 : départ pour l'Antarctique, route plein sud ;
  • 3 novembre 2015 : arrivée sur la côte antarctique, par 61° sud et 70° est (soit une dérive de 2° - en fait 1,8 - sur sa route sud de près de 2.900 km, les pilotes d'avions apprécieront), deux petites semaines de repos ;
  • 15 novembre 2015 : balade le long de la côte de l'Antarctique ;
  • 3 février 2016 : arrivée sur la mer de Weddell, début des vraies vacances (huit semaines) ;
  • 23 mars 2016 : c'est le moment de penser au retour, au revoir l'Antarctique ;
  • 4 avril 2016 : arrivée en Afrique du Sud et route vers le nord, à vue, en suivant les côtes africaines.
  • 4 mai 2016 : retour sur les îles Farne.

Jean-Luc Goudet, Journaliste

Source : http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/oiseaux-cet-oiseau-battu-record-plus-long-voyage-aerien-63085/

 

Letter-E3-1024x1024

 

Posté par evynou35 à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,