Australie + Tasmanie

 

 

-=oOo=-

Pendant des siècles, les hommes ont imaginé l'existence d'un mythique continent austral dans l'hémisphère Sud. Si certains voyageurs comme Magellan ont cru apercevoir cette terre australe inconnue, c'est Abel Tasman qui, le premier, a fait le tour de l'Australie en 1642 et en a dessiné ses côtes.

De même, le géographe Ortelius présente cette terre australe avec des contours qui rappellent l'Antarctique et l'Australie réunis.

On ignore comment les géographes européens ont eu connaissance d'une Terra Australis si tôt car les premiers contacts des Européens avec l'Australie n'ont eu lieu officiellement qu'au siècle suivant. Mais il est possible que d'autres explorateurs y aient débarqué auparavant.

Tasman cartographie les côtes australiennes au XVIIe siècle

En 1606, des négociants de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales débarquent sur le sol australien. Willem Janszoon cartographie environ 320 kilomètres de côtes et baptise ces terres « Nouvelle-Zélande ».

Plus tard, l'Australie sera appelée « Nouvelle Hollande », les navires hollandais s'y rendant régulièrement.

En 1642, Abel Tasman réalise le tour complet de l'Australie et cartographie ses côtes. Il montre ainsi que l'Australie n'est pas reliée au mythique continent austral.

Il découvre aussi l'actuelle Nouvelle-Zélande et la Tasmanie à qui il a laissé son nom.

Au XVIIIe siècle, le navigateur anglais James Cook arrive en Australie. La Grande-Bretagne en fera une colonie. Il faudra attendre 1820 pour qu'une expédition dirigée par Bellingshausen, capitaine de la flotte impériale russe, découvre enfin les terres de l'Antarctique.

Auteure : Isabelle Bernier, Historienne

Source : https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/australie-decouvert-australie-10472/

 

1) Evy - signature animée Titi

 

ATTENTION - « J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension ».