iStock / Gettyimages

A l’heure où de nombreuses pétitions circulent pour demander une révision de l’étiquetage des produits, en particulier de la notion de date de péremption et de date de durabilité minimale (le fameux « à consommer de préférence avant le… »), on fait le point.

Les produits qui arborent sur leur étiquette une date de durabilité minimale (DDM) –anciennement appelée date limite d’utilisation optimale (DLUO)– sont à consommer de préférence avant cette date.

Ensuite, la couleur, le goût et la texture peuvent éventuellement évoluer, mais sans rendre le produit nocif.

  •  Conserves (boîtes ou bocaux)La stérilisation au cours de la mise en conserve empêche les bactéries de s’y développer. Ces denrées restent comestibles très longtemps, pourvu que les boîtes ne soient pas gonflées, abîmées ou rouillées.
  • Aliments secs (pâtes, riz, épices, farine , noix, légumes…). Lorsqu’ils sont stockés à l’abri de l’humidité, ces produits perdurent bien au-delà de l’échéance indiquée sur l’emballage. Seul inconvénient : des petites bébêtes, comme des charançons, peuvent y prospérer.
  • Café et chocolat. Ils perdent en saveur avec le temps mais demeurent tout à fait consommables.
  • Lait UHT. Il est encore bon jusqu’à deux mois après la DDM. Ensuite, il prend un goût… de carton.
  • Confiture et miel. Leur importante teneur en sucre ne permet pas aux bactéries de s’y multiplier.
  • Huile et condiments. Ils vieillissent plutôt bien. Toutefois, si l’odeur vous semble suspecte, jetez-les.

Auteur : Pierre-Olivier Savreux

Source : https://www.serengo.net/conso-futee/ces-aliments-que-lon-peut-garder

-et-consommer-pendant-plusieurs-mois/

1) Evy - signature animée Titi

 

ATTENTION - « J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension. »