bandea-auto-controle-dekra

http://www.controle-technique-marseille.fr/templates/images/slider/bandea-auto-controle-dekra.jpg

oOo

Plus de points vérifiés, moins de temps pour réparer son véhicule... Le contrôle technique prévoit de nouveaux points de contrôle dès le 20 mai.
Passer le contrôle technique va ressembler, pour certains, à un véritable parcours du combattant... À partir du 20 mai 2018, une directive européenne entre en application.  
Elle fait passer les points de contrôle des véhicules de 124 à 133 points.
Le contrôle technique comprend désormais trois niveaux de défauts contre deux auparavant. La moitié des défauts mineurs deviennent majeurs et sont au nombre de 340. 

Des visites plus longues et donc probablement plus coûteuses. 

• 127 points de contrôles critiques

Parmi ces points de contrôle, il y aura 127 points de contrôle critiques à vérifier parmi lesquels: usure excessive des plaquettes ou des disques de frein, absence de rétroviseurs ou encore siège du conducteur mal fixé. 
Si l'un d'entre eux est diagnostiqué, une étiquette sera apposée sur le pare-brise indiquant l'obligation de contre-visite.  
Vous aurez ensuite 24 heures pour faire réparer votre voiture. Au-delà de ce délai, elle sera totalement interdite de circulation et vous encourrez une amende de 135€. 
Pour les défaillances majeures, vous aurez un délai de deux mois pour procéder aux réparations et repasser devant un centre de contrôle.

• Les points clés à surveiller 

Pour rappel, le contrôle technique est à effectuer avant la quatrième année de votre voiture, puis tous les deux ans, chez un contrôleur automobile agréé. 

- Identification

Les deux plaques d'immatriculation doivent être bien fixées, lisibles et en parfait état.

-Visibilité

Une fissure ou un impact trop gênants nécessiteront le remplacement du pare-brise. Les trois rétroviseurs (deux extérieurs, un intérieur) doivent être en bon état et solidement fixés, les essuie-glace opérationnels.

- Éclairage et signalisation

Assurez-vous du bon fonctionnement de tous vos feux (position, croisement, route, stop, clignotants et répétiteurs, warning, recul, éclairage de plaque). N'oubliez pas de vérifier si les catadioptres sont intacts et si le klaxon n'est pas aphone.

- Carrosserie

Tous les ouvrants doivent être fonctionnels. Aucune partie de la carrosserie ne doit être saillante (à la suite d'un impact, par exemple) et risquer de blesser un piéton.

- Habitacle

Vérifiez l'état des ceintures de sécurité: pas de déchirure sur les sangles, ni de fixation récalcitrante.

- Liaisons au sol

Des pneus usés ou déformés, un amortisseur qui fuit ou un freinage défaillant sont autant de motifs de contre-visite. Avant même le contrôle visuel, l'équilibre de votre auto en courbe ou au freinage peut vous donner des indices.  

- Mécanique

Difficile là aussi de se faire un avis par soi-même hormis peut-être sur la bonne fixation de l'échappement. Pour maximiser vos chances au chapitre pollution, "décrassez" la voiture sur autoroute en quatrième. Dans la mesure du possible, amenez-la au contrôle après un trajet suffisamment long pour que la mécanique soit chaude et donc plus efficiente.

Concernant ces deux derniers points en particulier, rien ne pourra remplacer l'expertise de votre garagiste pour un pré-contrôle exhaustif.

Auteurs : Edouard Mortier et Fayçal Labadi

 

signature_1