mardi 19 septembre 2017

Road N Troll - Nantes Digital Week 2017

 

Road n'Troll 

oOo

Nantes Digital Week 2017

 

                   

Source : https://www.youtube.com/watch?v=8OzMBe2bpoU&feature=em-uploademail

Evy - signature animée Titi

 

 

oOo

 

Posté par evynou35 à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 18 septembre 2017

Lutte contre le commerce de l’ivoire

 

Résultat de recherche d'images pour "images éléphants + ivoire + chasse"

http://media2.woopic.com/api/v1/images

oOo

  ASSEMBLÉE NATIONALE

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

DÉBATS PARLEMENTAIRES

Année 2017. – no 36 A.N. (Q) ISSN 0242-6757 Mardi 12 septembre 2017

SITE OFFICIEL DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

www.assemblee-nationale.fr

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 15e Législature

QUESTIONS remises à la présidence de l’Assemblée nationale

RÉPONSES des ministres aux questions écrites

oOo

 

 TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE

Animaux

Lutte contre le commerce de l’ivoire 967. − 12 septembre 2017. − M. Antoine Herth attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur les effets négatifs du commerce de l’ivoire dans l’Union européenne. En effet, en moyenne, 20 000 éléphants sont illégalement tués chaque année en Afrique. Leurs effectifs n’ont jamais été aussi bas : ils ont chuté de plus d’un tiers entre 2007 et 2014. Or le commerce légal de l’ivoire dans l’Union européenne favorise précisément ce déclin en servant de couverture pour le commerce illicite. Bien que certains États européens, au premier rang desquels la France, aient déjà commencé à introduire des restrictions intérieures, il semble aujourd’hui indispensable que l’Union européenne elle-même mette en place une interdiction totale et contraignante de toutes les exportations et ventes intérieures d’ivoire sur son territoire. D’autres pays clé, comme les États-Unis et la Chine, ont eux aussi adopté des mesures énergiques pour fermer leur marché de l’ivoire. Aussi, et alors que doit se tenir au mois de novembre 2017 un Conseil européen « environnement », il souhaiterait connaître les initiatives que le Gouvernement compte prendre sur ce sujet.

 

Source : http://questions.assemblee-nationale.fr/static/15/questions/jo/jo_anq_201736.pdf

Evy - signature animée Titi

 

 

Posté par evynou35 à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 17 septembre 2017

8 îles du Pacifique déjà englouties à cause du réchauffement climatique

 

Dans l'ouest du Pacifique, où la montée des eaux est plus rapide qu'ailleurs, huit petites îles ont été englouties ces dernières années.

Elles s'ajoutent aux cinq autres identifiées comme déjà disparues.

Cela donne un aperçu de ce qui va advenir aux territoires situés aux plus basses altitudes dans le monde au cours du XXIe siècle.

  • La montée des eaux atteint 12 mm par an dans l’ouest du Pacifique.
  • Au moins huit petites îles ont été englouties.
  • Les îles du Pacifique vont être les plus frappées par les effets du changement climatique.

En 2016, des recherches avaient révélé que cinq des îles Salomon avaient disparu dans le Pacifique au cours de la deuxième moitié du XXe siècle.

Patrick Nunn, de l'université de la Sunshine Coast, en Australie, s'est rendu en Micronésie, sur l'île de Pohnpei, pour mener à son tour une enquête.

Il y a rassemblé des témoignages des habitants et consulté minutieusement les images satellite, à la recherche d'îles submergées.

Il en a recensé huit (mais, selon lui, il y en a probablement d'autres).

Il s'agit de Kepidau en Pehleng et Nahlapenlohd, ainsi que de six autres, d'environ 100 m2 chacune, dans les archipels de Laiap, Nahtik et Ros.

Elles ont vraisemblablement été englouties entre 2007 et 2014.

 

Certaines îles du Pacifique résistent mieux grâce aux mangroves

À l'origine de leur disparition, il y a, bien sûr, la montée des eaux provoquée par le changement climatique en cours.

Dans le monde, celle-ci est actuellement de 3 mm par an en moyenne — les prévisions les plus optimistes du Giec tablent sur 40 cm d'ici 2100 et 126 cm pour les plus pessimistes, si rien n'est fait — mais, dans le Pacifique ouest, principalement en raison d'un cycle naturel des alizés accumulant plus l'eau dans cette région, l'élévation y est plus importante et rapide qu'ailleurs : 12 mm par an depuis les années 1990. 

Tempêtes et typhons ont achevé de les rayer de la carte...

Pour le chercheur, ces changements en Micronésie sont un aperçu de ce qui va arriver à d'autres territoires à faible altitude au cours du XXIe siècle.

Car cette menace est devenue très sérieuse pour plusieurs îles peuplées, comme les îles Carteret, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ou Kiribati (110.000 habitants) et Tuvalu (12.000 habitants). 

« Ce sont les premiers endroits sur Terre à connaître des taux vraiment importants d'élévation du niveau de la mer [...] et ils donnent une excellente idée de ce qui peut arriver, commente Simon Albert, de l'université du Queensland, qui a signé l'étude de 2016. Mais nous constatons qu'il existe une grande diversité de réponses, et toutes les îles ne vont pas s'éroder ».

En effet, le point positif constaté par chacun des deux chercheurs est que plusieurs îles de faible altitude résistent bien à l'érosion, notamment celles entourées de mangroves et, pour dans certains cas, celles qui sont protégées des vents, des grandes vagues ou lorsque les sédiments sont piégés par les barrières de corail

« Les mangroves agissent comme un tampon en absorbant l'énergie des vagues et en piégeant les sédiments. »

 

Xavier Demeersman, Journaliste

 


Source : http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/ocean-pacifique-8-iles-pacifique-deja-englouties-cause-rechauffement-climatique-68510/

 

Evy - signature animée Titi

 

 

Posté par evynou35 à 12:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 16 septembre 2017

Savez-vous vraiment ce qu'il y a dans une figue ? (Ça ne va pas plaire aux végétariens)

 

GETTY CREATIVE - ELLY SCHUURMAN
oOo
Savez-vous vraiment ce qu'il y a dans une figue?

Apprendre que les artichauts sont des fleurs et les câpres, des boutons de fleurs marinés, nous a ouvert les yeux. Mais quand on a su ce qu'il y avait dans les figues — et comment elles dépendaient des guêpes —, on a remis en cause tout ce qu'on croyait savoir sur le monde qui nous entoure.

Pour faire simple, les figues ne sont pas des fruits mais des fleurs inversées. Les figuiers ne fleurissent pas comme les pommiers ou les poiriers. Leurs fleurs éclosent à l'intérieur du réceptacle en forme de poire qui donnera le fruit que nous mangeons. Une fleur de figuier ne produit qu'un fruit contenant une seule graine et une coquille rigide, l'akène (c'est ce qui lui donne son côté croquant). Chaque figue est constituée de plusieurs akènes. Quand nous mangeons une figue, nous croquons en fait dans plusieurs fruits.

Mais ce n'est pas la seule particularité de la figue.

Parce que les fleurs du figuier éclosent en interne, elles dépendent d'un processus spécifique pour la pollinisation car elles ne peuvent dépendre du vent ou des abeilles pour répandre leur pollen. C'est là qu'intervient la guêpe du figuier. La figue ne peut survivre sans elle, et réciproquement, car c'est dans la figue que la guêpe dépose ses larves. C'est ce que l'on appelle le mutualisme.

GETTY IMAGES/DEAGOSTINI - Dessin de guêpe du figuier

 La guêpe femelle dépose ses œufs dans la figue mâle (nous ne consommons que celles des figuiers femelles), dont la forme facilite l'accueil des larves de guêpes mais les ailes et les antennes de la guêpe se cassent lorsqu'elle pénètre dans la figue, ce qui l'empêche d'en ressortir. Seul le bébé guêpe sera assez petit pour se libérer. Les mâles naissent sans ailes, parce que leur seule fonction est de se reproduire avec les bébés femelles — qui sont techniquement leurs sœurs — et de creuser un tunnel pour sortir de la figue. Ce sont les femelles qui s'échappent, en emportant le pollen avec elles.

Si une guêpe entre par erreur dans une figue femelle ― celles que nous mangeons ―, elle n'a pas la place de se reproduire, et elle ne peut plus sortir puisque ses ailes et ses antennes se sont détachées. La guêpe meurt donc à l'intérieur, ce qui est hélas nécessaire parce qu'elle apporte ainsi le pollen qui donnera le fruit que nous aimons.

Attention: le croquant que vous sentez sous votre dent n'est pas dû à la carcasse de la guêpe! La figue se sert d'une enzyme, la ficine, pour la transformer en protéines. Mais, techniquement, quand vous mangez une figue, vous avalez aussi une guêpe du figuier (du moins ce qu'il en reste). Certains végans décident d'ailleurs de ne plus en consommer pour cette raison.

Regardez la vidéo de Brain Stuff ci-dessous (en anglais) pour visualiser le processus de la pollinisation. 

 https://youtu.be/9DQTjv_u3Vc

 

Cet article, publié à l'origine sur le Huffington Post américain, a été traduit pour le HuffPost Québec par Bamiyan Shiff pour Fast for Word.

 

Auteure : Julie R. Thomson

Source : http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/13/savez-vous-vraiment-ce-quil-y-a-dans-une-figue_a_23205966/

Evy - signature animée Titi

 

 

 

 

Posté par evynou35 à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 15 septembre 2017

À quoi servent les moustaches du chat ?

 

Résultat de recherche d'images pour "images chat + moustache"

http://www.maxitendance.com/wp-content/uploads/2013/06/3-Hamilton-Hipster-Cat-Chat-Moustaches-Dali.jpg

oOo

Selon la race, les moustaches d'un chat sont plus ou moins longues et parfois même frisées. Mais elles ne sont pas là juste pour faire joli.

Au contraire, elles constituent pour le félin, un organe sensoriel essentiel à son orientation dans l'espace.

Chez le chat, ce que nous appelons des moustaches sont en réalité des vibrisses. Des poils plus longs, plus épais et plus rigides que les autres. Mais des poils tout de même, composés de kératine comme les autres.

Ils constituent des organes sensoriels essentiels au chat. À leur base, se trouve en effet un réseau de terminaisons nerveuses particulièrement sensibles.

Comme leur dénomination technique l'indique, les moustaches du chat — que l'on ne trouve pas seulement de part et d'autre de son nez, mais aussi au-dessus de ses yeux et à l'arrière de ses pattes inférieures — sont sensibles aux vibrations.

Elles aident donc le félin à repérer tout mouvement de proximité. Elles le renseignent également sur la direction et la force du vent ainsi que sur les odeurs alentour.

Et comme elles sont plus longues que la largeur du chat, elles lui permettent de savoir s'il peut se faufiler par une ouverture.

Les moustaches servent aussi au chat, qui voit mal de près, à localiser correctement ses proies.

Comme les chats, les humains ont des vibrisses. Celles-ci se cachent dans nos nez. Elles nous servent de filtre et de barrière pour éviter l’intrusion trop aisée d’insectes ou de pathogènes. © 401711, Pixabay, CC0 Public Domain
© 401711, Pixabay, CC0 Public Domain 

Un chat sans moustache ?

Sachez par ailleurs que le chat utilise aussi ses moustaches pour communiquer — avec les autres chats — et exprimer ses humeurs.

Des moustaches relâchées sont le signe d'un chat détendu. Des moustaches dirigées vers l'avant révèlent un chat en colère ou en pleine séance de jeu ou de chasse.

Mais pas de panique — même si ça reste à éviter absolument —, si votre enfant s'est amusé à couper les moustaches de Mistigri, comme les autres poils, celles-ci repousseront bientôt.

 

Nathalie Mayer, Journaliste

 

Source :  http://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/chat-servent-moustaches-chat-7316/

 

Evy - signature animée Titi

 

oOo

Posté par evynou35 à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


jeudi 14 septembre 2017

Les Glorieuses - Sois belle, et tais toi !!!

 

 

                                  LES GLORIEUSES - LES FEMMES ONT ENFIN LEUR NEWSLETTER

oOo


Les Glorieuses est soutenue par les donatrices et les donateurs. Vous voulez faire partie de la famille, faire un don ? C'est ici que ça se passe !

Quel est l’outil le plus robuste, le plus puissant, le plus funeste de la société patriarcale ?

Ce n’est pas la « force ».

Ce n’est pas non plus l’argent.

Et encore moins le pouvoir.

Ce qui conforte les femmes dans leur position est leur voix intérieure. Une voix qui s’est façonnée, année après année, à coup de remarques, d’avis, de demandes et de « conseils ». « N’écarte pas les jambes », « tiens toi droite », « tes cheveux seraient mieux lisses, non ? », « ohh, qu’elle est jolieee », … Si les paroles s’envolent, les mots restent.

Bonne nouvelle.


Ce qui nous tient dans une position dominée est également ce qui va nous libérer.  Cette voix qui, chaque matin, nous dira « Rêve. Rien ne peut diminuer la lumière qui brille de l’intérieur » (merci Maya Angelou) et non plus « ouh là t’as besoin de vacances ma grande ».

Ecouter cette voix intérieure est libératoire car cela valorise notre intuition. C’est la conteuse et psychanalyste américaine Clarissa Pinkola Estés qui nous le préconise : « Ecoutez votre intuition, votre voix intérieure ; posez des questions, soyez curieuse, regardez ce que vous voyez, et agissez en connaissance de cause. Notre âme a reçu ces dons intuitifs à la naissance. » (Femmes qui courent avec les loups* ,Histoires Et Mythes De L'Archétype De La Femme Sauvage).

Et ne pas écouter son instinct, c’est se soumettre à ce qu’on attend de nous. Et on ne peut pas dire que cela ait fonctionné pour les femmes jusqu’à présent, n’est-ce-pas ? « Lorsqu'une femme n'écoute plus les instincts qui lui disent de dire "oui" ou "non", lorsqu'elle abandonne son intuition, sa perspicacité et autres traits sauvages, elle se retrouve dans des situations qui lui promettent de l'or et ne produisent que du chagrin. Elle va renoncer à son art pour un mariage d'argent ou bien elle va abandonner le rêve de sa vie. »

Pinkolas Estés choisit un exemple parmi d’autres. Mais elle souligne un point fondamental qu’on retrouve chez beaucoup de femmes. Elles sont sensibles. « La plupart des femmes sont sensibles, comme le sable est sensible à la vague, comme les arbres sont sensibles à la qualité de l'air, comme un loup entend un autre animal pénétrer sur son territoire à plus d'un kilomètre à la ronde. Elles ont le don extraordinaire de voir, d'entendre, de sentir, recevoir, transmettre des idées, des images, des sentiments à la vitesse de l'éclair, de deviner la moindre variation de caractère chez une autre personne, de lire sur les visages et sur les corps - on appelle cela l'intuition - et souvent, à partir de minuscules indices, elles savent ce que les gens ont en tête. Pour pouvoir exercer ces dons sauvages, elles restent ouvertes à tout. »

Chères Glorieuses, et si nous essayions d’écouter notre voix intérieure ? Celle qui nous dit de créer, de donner, de transmettre et celle aussi qui nous dit de rester au lit, de prendre du recul. Car cette voix est notre meilleur atout pour faire de notre vie exactement ce qu’on en attend.

Source : https://lesglorieuses.fr/voix-interieure-intuition/

 *   Femmes Qui Courent Avec Les Loups, Histoires Et Mythes De L'Archétype De La Femme Sauvage

Clarissa Pinkola Estés

Le Livre de poche

Chaque femme porte en elle une force naturelle, instinctive, riche de dons créateurs et d'un savoir immémorial. Mais la société et la culture ont trop souvent muselé cette « Femme sauvage », afin de la faire entrer dans le moule réducteur des rôles assignés. Psychanalyste et conteuse, fascinée par les mythes et les légendes, auteur également du Jardinier de l'é den, Clarissa Pinkola Estés nous propose de retrouver cette part enfouie, pleine de vitalité et de générosité, vibrante, donneuse de vie. A travers des « fouilles psycho-archéologiques » des ruines de l'inconscient féminin, en faisant appel aux traditions et aux représentations les plus diverses, de la Vierge Marie à Vénus, de Barbe-Bleue à la petite marchande d'allumettes, elle ouvre la route et démontre qu'il ne tient qu'à chacune de retrouver en elle la Femme sauvage. Best-seller aux Etats-Unis, ce livre exceptionnel est destiné à faire date dans l'évolution contemporaine de l'identité féminine.

Evy - signature animée Titi

 

oOo

mercredi 13 septembre 2017

Casta Diva (Bellini) - Maria Callas, la divina

Résultat de recherche d'images pour "images la norma de Bellini"

https://www.opera-online.com/media/images/picture/article/0000/0504/1974/xl_bio_bellini_fr.jpg?1473934381

 oOo

 

https://youtu.be/pcrLr7jKBZI

  Casta Diva - Un aria in Norma- Maria Callas La Divina

 

oOo

Evy - signature animée Titi

 

 

Posté par evynou35 à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 11 septembre 2017

Equinoxe d'automne : la date du premier jour de l'automne en 2017

 

 

Résultat de recherche d'images pour "IMAGES EQUINOX"

SOMMAIRE


AUTOMNE - L'automne 2017 commencera un 22 septembre, un vendredi. Pourquoi la date de l'équinoxe d'automne ne tombe-t-elle pas toujours un 21 septembre ?...

Avec le solstice d'été, la France a basculé dans la saison la plus chaude de l'année. 

La prochaine date de l'équinoxe d'automne est fixée au vendredi 22 septembre 2017 par les scientifiques, l'heure exacte communiquée est, elle, 20 heures, 01 minute et 7 secondes en T.U. (Temps universel), soit 22h01, heure de Paris.

L'événement astronomique passionnant de l'équinoxe clôt donc l'été en un clin d'oeil. 

Dans l'hémisphère nord, il survient en général entre le 21 et le 24 septembre. 

Mais pourquoi l'automne 2017 tombe-t-il un "22" et pas un "21" ? Si nous sommes nombreux à identifier la date du "21" du mois de septembre comme étant celle de l'équinoxe d'automne, cela n'est pas si simple.

La date du passage à l'automne correspond en fait à un moment très précis : celui où le Soleil coupe en passant au zénith le plan de l'équateur. 

Des calculs savants l'ont déterminé, effectués par l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) hébergé par l'Observatoire de Paris depuis 1998.

Avec ses feuilles qui tombent en même temps que la température et ses journées qui rétrécissent à vitesse grand V, l'arrivée de l'automne n'est généralement pas aussi attendue que celle du printemps.

L'équinoxe d'automne fait pourtant partie des deux seuls moments de l'année où journée et nuit sont précisément de même longueur.

Mais que peut-on dire d'autre sur l'équinoxe d'automne ? Quelle est sa définition scientifique ? A quelle date précise aura lieu l'équinoxe d'automne 2017 ? Quelles sont les traditions liées à cette période de l'année ? Pourquoi cette date marquait-elle le début de l'année pendant la Révolution française ? Quelles sont les phénomènes météo liés à cette saison ? Pourquoi les marées d'équinoxe sont-elles plus importantes que les autres ? 

Zoom sur les feuilles qui changent de couleur - Si la date exacte de l'arrivée de l'automne peut changer, le phénomène de la coloration des feuilles d'arbre, lui, est immuable.

Mais pourquoi la couleur des feuilles change-t-elle ? La réponse se trouve dans les cellules végétales à l'intérieur de celles-ci, comme l'explique le Huffington Post dans un article entièrement consacré au sujet : la feuille d'arbre est verte au printemps et en été grâce à la haute dose de chlorophylle contenue dans ses cellules.

Avec l'arrivée de l'automne et la baisse de la lumière et des températures, ce pigment activateur de la couleur verte disparaît.Les feuilles prennent alors une couleur jaune, orange ou rouge.

Date de l'équinoxe d'automne

La date de l'automne précède d'un mois environ le passage à l'heure d'hiver.

Le premier jour de l'automne intervient également à mi-chemin du solstice d'été (20-21 juin) et du solstice d'hiver (20-21 décembre).

Mais chaque année, l’équinoxe d’automne a lieu à une date différente. Ceci tient au fait que la Terre tourne autour du soleil en 365 jours, 5 heures et 46 minutes, et non exactement 365 jours.

Le plus gros de ce décalage est corrigé par l’adjonction du 29 février lors des années bissextiles.

Mathématiquement, les équinoxes d’automne ne peuvent avoir lieu qu’entre le 21 septembre (la prochaine fois en 2092) et le 24 septembre (la prochaine fois en 2303).

L'équinoxe d'automne 2017 est pour le 22 septembre. © sborisov - Fotolia.com
Equinoxe d'automne 2017

"Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon cœur d'une langueur monotone". En 2017, l'automne débute donc officiellement le vendredi 22 septembre à 20h01 U.T. (temps universel) soit 22h01 en France. Selon les calculs de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides, l’équinoxe d’automne 2016 a eu lieu le jeudi 22 septembre, en 2015, le mercredi 23 septembre, à 08h20 T.U. (Temps universel), soit 10h20 (heure de Paris).

L’automne se poursuivra pendant trois mois jusqu’au solstice d’hiver. Avant cela, l’équinoxe de printemps de l’année 2017 a eu lieu le lundi 20 mars à 10h28 T.U.

Equinoxe d'automne 2018

Voici les dates et heures des équinoxes d'automne suivant l'équinoxe d'automne 2017, estimés jusqu'en 2025 :

  • 2018 : 23 septembre 2018 à 1h54 T.U. (3h54)
  • 2019 : 23 septembre à 20h50 T.U. (22h50)
  • 2020 : 22 septembre à 13h30 T.U. (15h30)
  • 2021 : 22 septembre à 19h21 T.U. (21h21)
  • 2022 : 23 septembre à 1h03 T.U. (3h03)
  • 2023 : 23 septembre à 6h49 T.U. (8h49)
  • 2024 : 23 septembre à 12h43 T.U. (14h43)
  • 2025 : 22 septembre à 18h19 T.U. (20h19)

Définition de l'équinoxe d'automne

Qu’est-ce que l’équinoxe ?

Le mot vient du latin æquinoctium (nuit égale). 

En effet, pour nous, le phénomène le plus évident de l’équinoxe est que la nuit et le jour ont la même durée à cette période de l’année.

A l’équinoxe d’automne, les jours, qui duraient environ 16 heures au 21 juin en France, ont largement perdu en longueur. Ils raccourciront ainsi jusqu’au solstice d’hiver.

Pourquoi ? En raison de la géométrie. En effet, l’axe de rotation de la terre est incliné de 23,4° par rapport au plan de son orbite : notre planète "penche" par rapport au soleil. 

L’astre ne nous éclaire donc pas de la même façon selon les moments de l’année. En hiver, la France (par exemple) ne reçoit de lumière que huit heures par jour, contre le double en été.

Ceci détermine le comportement des masses d’air et donne naissance aux saisons telles que nous les connaissons dans les zones tempérées.

Les mouvements de la Terre autour du soleil déterminent la valse des saisons. © lil_22, Fotolia
Les deux équinoxes sont donc les deux moments de l’année où les jours et les nuits ont la même durée. Ceci a lieu lorsque le Soleil traverse l’équateur céleste et se trouve précisément au zénith de celui-ci, éclairant les deux hémisphères de manière égale : sur n’importe quel point du globe, la durée approximative de la journée est de 12 heures. A ce moment de l’année, le soleil se couche à l’ouest et se lève à l’est (alors qu’il se lève par exemple au nord-est dans nos contrées en été). C’est également à cette période que les jours raccourcissent le plus vite.

En pratique, de légers décalages peuvent se créer entre l’équinoxe astronomique et le moment où le jour et la nuit ont la même durée. Un phénomène imputable à deux motifs. Le premier est l’irrégularité de la course de la Terre autour de son étoile (son orbite est elliptique et la Terre accélère et ralentit). La seconde raison est la déformation du globe terrestre lui-même, dont la forme n’est pas parfaite.

Source : http://www.linternaute.com/actualite/societe/1245592-automne-la-date-de-l-equinoxe-2017-c-est-pour-aujourd-hui-ou-pour-demain/?een=4fe3b4be836450fd8b8349d292a231c8&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml287_demasquezlesfau

 

7

 

Posté par evynou35 à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 9 septembre 2017

Bombay sous les eaux ou quand l’écologie est sacrifiée sur l’autel du développement économique

La ville de Bombay a été complètement bloquée pendant la semaine du 28 août. Punit Paranjpe/AFP
oOo

La fin de l’été a été particulièrement diluvienne. Tous les regards se sont ainsi tournés vers l’ouragan Harvey, l’un des plus violents depuis une décennie, et dont le passage sur la côte sud-ouest des États-Unis laisse un Texas dévasté et une facture astronomique.

Au même moment, l’Asie du Sud, et notamment une partie de l’Inde du Nord, le Népal et le Bangladesh, se noyaient sous une mousson brutale. Celle-ci a, depuis deux mois, englouti les sols, envahi les habitats et déplacé près d’un million de personnes.

Bombay (Mumbai) n’a pas été épargnée. La capitale financière de l’Inde a vu se noyer plusieurs habitants tandis que d’autres trouvaient la mort dans l’effondrement d’un immeuble de trois étages, fragilisé par les pluies incessantes.

Villes surpeuplées

La densité et la croissance de la population sont souvent tenues responsables de ces accidents tragiques dans les grands centres urbains.

En effet, les villes indiennes ont connu un développement sans précédent. Ainsi, de 2,86 millions d’habitants en 1950 à 21 millions aujourd’hui, Bombay pourrait atteindre les 28 millions d’ici à 2030.

Construite sur une langue de terre le long de la côte ouest de l’Inde, assise sur une série d’îlots, la ville est toujours au contact de l’eau : vasières, marais, lacs, criques, rivières la traversent.

Le manque de terres disponibles a engendré des prix astronomiques dans de nombreux quartiers de la ville.

C’est ainsi sans surprise que cette dernière a préféré sacrifier l’écologie sur l’autel du développement.

Les projets immobiliers, industriels et d’infrastructures au service de la ville (rails, routes, aéroport) se sont développés sur les cours d’eau dans de nombreux points stratégiques et les ont étouffés.

Et, à chaque mousson, la mégalopole est inondée.

Autrefois, vasières, zones humides, plaines inondables, mangroves et végétation boisée ralentissaient considérablement l’avancée de l’eau.

La complexité du système de racines de la mangrove et l’architecture des branches d’arbres agissaient telle une barrière naturelle qui pouvait repousser les flux.

Mais, aujourd’hui, ce bouclier vert a été recouvert par le bâti.

Les poubelles se déversent aussi partout, étranglant les conduites d’eau. Et les canalisations, également endommagées par les constructions, ne peuvent plus acheminer l’eau jusqu’à la mer.

Celle-ci est alors forcée d’emprunter un autre chemin, celui des terrains de faible altitude, qui ne peuvent empêcher l’eau de se déverser ensuite dans la ville et de l’inonder.

Les vasières et les zones humides font intégralement partie de la ville, qu’elles connectent depuis la fin du XIXᵉ siècle.

En recevant l’eau de pluie, qu’elles conservaient et absorbaient, elles permettaient aussi aux puits et aux nappes phréatiques de se remplir.

Aujourd’hui, la surface terrestre de la ville, complètement bétonnée et construite, ne peut plus accueillir cette eau.

Dans les périodes de pluies intenses, les désastres sont considérables. Plus de 5 000 personnes auraient péri dans les terribles inondations de 2005, dont les retombées économiques avaient été estimées à près de 700 millions de dollars.

Crucial besoin d’introspection

Suite aux inondations de 2005, un comité, créé par le gouvernement afin d’enquêter sur les raisons d’un tel cataclysme, avait conclu qu’il était urgent de restaurer les zones humides et les conduites d’eau de la ville.

En 2007, la municipalité a dessiné et promu son Plan d’action pour le Grand Bombay, centré notamment sur la restauration de la rivière Mithi, transformée en à peine plus qu’un égout à ciel ouvert depuis quelques années.

Au même moment, l’expert Madhav Chitale, qui présidait ce programme, a rappelé à quel point peu de progrès étaient réalisés dans l’application des directives.

L’une des raisons évoquées fut notamment le manque de données topographiques, essentielles avant d’envisager la construction de trottoirs et autres structures permettant l’écoulement de l’eau, et donc la limitation des inondations.

Malad creek, suburban Mumbai, 2010. Ravi Khemka/FlickrCC BY-SA

Ces dernières années, les spécialistes du climat, les urbanistes et les membres de la société civile n’ont cessé d’alerter le gouvernement et le public au sujet du risque d’inondations qu’encourait Bombay face à des pluies puissantes.

Le désastre prédit était inévitable : les pluies drues, en partie dues au changement climatique, et le manque d’anticipation et de préparation de la ville ont créé une situation catastrophique.

Les urbanistes de Bombay savent que le changement climatique peut avoir un impact important, en modifiant et en augmentant considérablement les précipitations, et, aussi, à quel point les zones humides, les rivières et les plaines inondables sont vitales dans le contrôle de ces flux.

Hélas, l’avidité et l’appât du gain que représentent les projets de développement immobiliers ont complètement ignoré ces facteurs. 

L’argent ne peut remplacer la nature dans les villes.

Une lecture attentive de l’histoire urbaine indienne montre que les métropoles ont grandi avec la nature, et que celle-ci a pendant longtemps apporté un équilibre et un soutien au développement urbain.

Lorsque ce système s’érode – comme on le voit désormais, y compris à Delhi, Bangalore ou Chennai – c’est la survie même de la ville qui est en jeu.

L’histoire de Bombay offre aujourd’hui matière à réfléchir sur les maux qui minent les villes, y compris dans le reste du monde, comme à Miami ou à Houston.

Dans l’hypothèse d’un futur toujours plus humide, la ville a d’autant plus besoin de l’écologie pour vivre et grandir.

Professor of Sustainability, Azim Premji University

Déclaration d’intérêts

Harini Nagendra ne travaille pas, ne conseille pas, ne possède pas de parts, ne reçoit pas de fonds d'une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n'a déclaré aucune autre affiliation que son poste universitaire.

Source : https://theconversation.com/bombay-sous-les-eaux-ou-quand-lecologie-est-sacrifiee-sur-lautel-du-developpement-economique

 

Evy - signature animée Titi

 

 

 

 

Posté par evynou35 à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 6 septembre 2017

Violences conjugales : quelle prise en charge pour les enfants ?

 

Violences conjugales : quelle prise en charge pour les enfants ?

http://www.allodocteurs.fr/media/larger/13355-violences-conjugales.jpg

oOo

Un rapport rendu public ce 7 septembre appelle à mieux reconnaître et prendre en charge les enfants victimes collatérales de violences conjugales.

Si elles ne sont pas toujours fatales, les violences conjugales peuvent avoir d'importantes répercussions sur la santé, le comportement et le développement des enfants, sans compter les risques de reproduction, une fois adultes, des violences dont ils ont été témoins dans leur jeune âge.

Un rapport signé d'experts et d’élus réunis par l'Observatoire régional des violences faites aux femmes (Centre Hubertine Auclert) recommande de reconnaître en droit pénal le statut de victime de l'enfant exposé aux violences conjugales, même s'il n'est pas directement ciblé. Il préconise aussi d'améliorer les dispositifs de mise en sécurité des femmes victimes de violences et de leurs enfants: accès facilité à l'hébergement d'urgence, meilleure application de la législation sur l'éviction du conjoint violent du domicile.

Le rapport conseille de développer dans le milieu associatif des dispositifs spécialisés d'accompagnement des enfants pour les aider à se reconstruire, par exemple grâce à des ateliers ou groupes de parole, et d'améliorer leur accès aux soins psycho-traumatiques.

Pour les enfants qui ont été témoins du meurtre de l'un de leurs parents par l'autre parent, il propose de généraliser le dispositif "féminicide" expérimenté en Seine-Saint-Denis: la prise en charge socio-médicale commence par une hospitalisation de trois jours de l'enfant, au cours de laquelle ses traumatismes sont évalués.

"D'après plusieurs études, entre 40% et 60% des conjoints violents sont aussi des pères violents", signale le groupe de travail. Dans les situations où les enfants ne sont pas directement ciblés par l'auteur des violences, "des études montrent que ces pères exerçant des violences sur leur partenaire sont peu impliqués et peu empathiques vis-à-vis de leurs enfants".

Le rapport propose de mieux appliquer la législation permettant de retirer, totalement ou en partie, l'autorité parentale au parent violent condamné pour un crime ou délit sur l'autre parent.

Un total de 157 personnes (123 femmes et 34 hommes) sont mortes, victimes de leur conjoint, petit ami, compagne, amant ou ex en 2016, selon le ministère de l'Intérieur.

NB : 

En France, 143.000 enfants vivent dans un foyer où une femme a déclaré des violences physiques ou sexuelles au sein de son couple, rappelle le groupe de travail composés d’experts et d’élus, réuni par l'Observatoire régional des violences faites aux femmes (chiffres Insee). Selon d’autre travaux, si l'on tient compte des violences non déclarées (y compris verbales et psychologiques), 4 millions d'enfants seraient concernés.

En 2016, 25 décès d'enfants dans le cadre de violences conjugales ont été recensés par le ministère de l'Intérieur, dont neuf ont été tués par leur père en même temps que leur mère.

Les conséquences des violences conjugales sur les enfants ont un coût pour la société estimé à 422 millions d'euros (chiffres Insee), notamment en raison des coûts d'accueil et accompagnement par l'aide sociale à l'enfance.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Source : http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/violences/violence-conjugale/violences-conjugales-quelle-prise-en-charge-pour-les-enfants_23170.html

Evy - signature animée Titi

 

 

oOo

Posté par evynou35 à 18:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,