Résultat de recherche d'images pour "images pensée positive"

https://www.google.fr/search?

Nous avons comme un petit hamster dans notre tête. Et une fois que ce hamster commence à courir dans sa roue, le rythme de celle-ci paraît comme incontrôlable.
C’est ce que l’on appelle les ruminations mentales.
Et oui, notre mental se créé lui même des problèmes pour ensuite se battre pour les résoudre !

Nous nous focalisons généralement sur les problèmes que nous avons à résoudre plutôt que sur les moyens à mettre en place pour atteindre nos objectifs.

Raisonner en terme d’objectif plutôt qu’en terme de problème peut paraître anodin. Mais c’est très loin d’être le cas !

En effet, d’un côté nous raisonnons négativement et ruminons ce négatif, de l’autre nous raisonnons positivement pour atteindre notre objectif.

Si nous prenons conscience de ces ruminations et les relativisons nous abaissons déjà l’influence mentale polluante.
Ainsi nous pouvons tenter de ne plus nous dire :
– je ne veux plus être malade (pensée centrée sur le problème)
Mais plutôt :
– comment je vais faire pour être en meilleure santé (pensée centrée sur l’objectif)
Notre mental ne prend pas en compte le négatif et ne retient que l’idée principale (je ne veux pas être malade… =pensée sur le mot malade)
Pour le démontrer, prenons l’exemple simple de cette visualisation :
Fermer les yeux et visualiser la façade de sa maison…les fenêtres…les couleurs des volets…les maisons voisines éventuellement…visualiser clairement la porte d’entrée en détail… sa forme, ses contours… et ne PAS visualiser le vélo posé juste à côté de la porte d’entrée…surtout ne pas voir la couleur rouge de ce vélo posé à côté de la porte…
Pour quasi tout le monde le vélo apparaîtra automatiquement à la visualisation avant que notre mental lutte pour le faire disparaître !
Et même les personnes qui ne le verront pas admettront qu’elles ont dû penser à ne pas le voir et donc à lutter contre cette visualisation.
Dans le quotidien c’est pareil si je me dis je ne veux pas être malade, j’ancre l’idée de la maladie!
C’est pourquoi se fixer comme objectif de ne pas utiliser de tournures de phrases négatives (et donc de plutôt se dire « je veux des tournures de phrases positives! ») est une vraie perspective de développement personnel.
Cela peut paraître anodin mais avoir uniquement des pensées positives n’est pas chose simple. Néanmoins cela peut littéralement modifier notre vision de la vie quotidienne et donc notre moral et notre philosophie de vie.
En pratique il peut être intéressant de prendre conscience des pensées négatives ou tournures de phrases négatives et pourquoi pas de les noter avec à côté « dorénavant je dirai plutôt : » et noter la tournure positive qui remplace la négative…
Ainsi créer un conditionnement de vie centré sur le positif viendra petit à petit modifier le schéma de mode de vie et s’ancrer jusqu’à devenir automatique !
Orienter sa vie sur le positif, ce n’est pas nier l’existence du négatif mais bel et bien focaliser son attention sur l’atteinte de l’objectif plutôt que la résolution du problème.

Source :  http://therapeutesmagazine.com/penser-positif-metamorphoser-vie/