Envie de partir quelques jours au soleil mais pas trop loin en Europe? Découvrez les splendides paysages du Monténégro.

Sur la côte adriatique, le petit État du Monténégro, qui aurait inspiré Hergé pour sa Syldavie, cache un pur joyau: les bouches de Kotor, inscrites au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Dans un cirque de montagnes grandiose, entre Herceg-Novi et Rose, la petite route épouse fidèlement les moindres replis de ce que les locaux appellent la "Boka". La mer pénètre profondément à l’intérieur des terres, se faufile dans les détroits de Kumbor ou de Verige, pour s’épanouir dans les baies de Risan ou de Tivat. Mimosas en fleurs ou pas, c’est l’enchantement assuré. 

L’un des points d’orgue du parcours? Kotor et sa grande muraille. Sur plus de quatre kilomètres, les fortifications perle de l’Adriatique de la ville se lancent même à l’assaut de la montagne au milieu de rares cyprès. Aurez-vous le courage de grimper les 1426 marches jusqu’au bastion Saint-Jean? Kotor a aussi le charme de ses palais; ils datent de sa période vénitienne (1420-1797), quand la Sérénissime régentait tout l’Adriatique.  

Le Monténégro a d’autres trésors en stock, comme le monastère d’Ostrog, littéralement encastré dans la falaise, entre Podgorica et Niksic. Dédié à saint Basile, il est vénéré à la fois par les orthodoxes, les catholiques et les musulmans. 

Au sud, le lac Skadar, lui, est une petite merveille de la nature, qui héberge la dernière colonie de pélicans frisés des Balkans. 
Par