Une des raisons pour laquelle la fibromyalgie est peu connue et surtout mal comprise, c’est que l’on ne connaît pas les causes de la maladie. De plus, les douleurs éprouvées par le malade ne trouvent pas d’explication quant à leur provenance. En effet, les médecins n’arrivent pas à mettre à jour une inflammation du muscle douloureux. Ils ne voient pas non plus de lésion à l’endroit douloureux.

Pourtant, certaines hypothèses sont évoquées comme causes de la fibromyalgie. Il est d’ailleurs possible que c’est l’association de plusieurs facteurs qui, en définitive, déclenche la maladie. Les hypothèses les plus étudiées sont les suivantes:

- les facteurs génétiques

- un seuil de la douleur diminué

- un déficit en neurotransmetteurs

- le manque de sommeil

- les chocs physiques et émotionnels

- la présence d’agents anti-infectieux

Les facteurs génétiques

Il semblerait que les cas de fibromyalgie apparaissent plus fréquemment dans des familles où il y a déjà des personnes fibromyalgiques. La piste génétique doit donc être étudiée. Cependant, les études actuelles ne peuvent pas encore démontrer le gène ou le groupe de gènes responsables de la fibromyalgie.

Seuil de la douleur diminué

Les personnes fibromyalgiques sont plus sensibles et ressentent la douleur plus rapidement, plus fortement. Il faudrait rechercher les facteurs faisant diminuer la seuil de la douleur, comme par exemple un dysfonctionnement dans la transmission nerveuse.

Déficit en neurotransmetteurs

Les neurotransmetteurs déficitaires seraient essentiellement la sérotonine, le glutamate. Cela pourrait expliquer les complications dépressives des personnes atteintes de fibromyalgie.

Le manque de sommeil

Le manque de sommeil est non seulement un symptôme de la maladie, mais il pourrait également représenter une cause de la maladie.

Les chocs physiques et émotionnels

Il semblerait que les chocs physiques violents comme le coup du lapin, lors d’un accident de voiture, soient arrivés chez les personnes souffrant actuellement de fibromyalgie.

Les chocs émotionnels ne sont pas de reste. On pense que les personnes ayant subi des chocs importants, comme les agressions, notamment sexuelles, les violences, développent plus facilement la fibromyalgie.

Les agents infectieux

On recenserait chez un dixième des malades fibromyalgiques, une maladie infectieuse ayant apparu avant la fibromyalgie. Les maladies infectieuses que l’on suspecte être des facteurs déclenchant la fibromyalgie seraient entre autres, les hépatites B et C, ainsi que la maladie de Lyme ou encore le VIH.

Personnes à risque fibromyalgie

La fibromyalgie n’a pas de causes clairement définies. Cependant certaines personnes seraient plus à même de développer la maladie. Les personnes à risque sont les suivantes:

- les personnes dont un membre de la famille souffre de fibromyalgie

- les personnes dont un membre de la famille souffre de dépression

- les personnes souffrant de troubles du sommeil

- les personnes ayant subi un choc physique, comme un accident de voiture, par exemple

- les personnes ayant subi un ou des chocs émotionnels important(s) dans leur vie, comme les agressions, les viols, les violences

- les personnes ayant souffert de maladies infectieuses comme l’hépatite B ou l’hépatite C, la maladie de Lyme (attention aux piqures de tiques), ainsi que les personnes ayant contracté le virus du SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise)

- les femmes (jeunes ou d'âge moyen en particulier)

- les personnes souffrant de maladies rhumatismales comme la polyarthrite ou le lupus

Les femmes

Il semblerait que les personnes fibromyalgiques soient essentiellement des femmes. Autrefois décriée comme maladie de femmes hystériques, une raison plus scientifique semble mieux expliquer la maladie chez ces dernières. Il se pourrait que les hormones sexuelles entrent en jeu dans le déclenchement de la maladie. Ainsi, les hommes, dotés de taux de testostérone plus élevés, seraient mieux protégés de la maladie. La testostérone jouant un rôle protecteur en gardant le seuil de la douleur à un niveau plus élevé que chez les femmes. Ainsi, pour 10 femmes, seul 1 homme était fibromyalgique. Les statistiques ont cependant augmenté, désormais, c’est 1 homme pour 8 femmes.

Les personnes touchées par la maladie ont entre 30 et 60 ans. Cependant, quelques rares cas ont été observés chez des enfants.

Dans les populations occidentales, la prévalence de la maladie est de plus ou moins 4%.

Source :

http://www.creapharma.ch/fibromyalgie-causes.htm