Autant juin 2013 avait été humide et gris, autant juin 2014 est sec et ensoleillé. Un niveau d'ensoleillement pas vu depuis 2010.

 

Comme dit le bon sens populaire ce qui est pris est pris. Comme personne ne sait - même pas les puissants ordinateurs de Météo France - de quoi sera fait l'été qui commence mieux vaut en profiter. Pas mal en tout cas ce mois de juin 2014. Très bien même. « Remarquable », disent les météorologues.

Question ensoleillement, la Bretagne n'avait pas vu ça depuis 2010. Curieux, c'était également pendant une Coupe du monde de foot. Cette année-là, le soleil avait brillé 288 heures à Vannes, 300 heures à Quimper et 288 heures à Dinard, soit 50 % de plus que la moyenne.

Généreux partout

Juin 2014 n'atteindra peut-être pas ces valeurs mais il ne devrait pas en être très éloigné. « On est sur une bonne trajectoire », observe Franck Baraer, climatologue à la station Météo France de Rennes. À la date du 23, quasiment toutes les stations affichaient des durées d'ensoleillement supérieures à 200 heures : 238 heures à Trégunc, près de Concarneau, 226 heures à Vannes, 223 heures à Quimper, 212 heures à Bréhat, 199 à Brest... À titre de comparaison, en juin 2007 - été il est vrai pourri - le soleil ne s'était montré qu'une centaine d'heures à Brest et pas plus de 123 à Quimper et 154 heures à Lorient.

Pas de jaloux, le soleil n'a pas, en ce mois de juin 2014, privilégié le sud plutôt que nord ou l'est plutôt que l'ouest. Il s'est montré généreux partout. Les écarts d'ensoleillement restent pour l'instant minimes.

Températures sans excès

Quant aux températures on peut les qualifier d'agréables, sans excès, avec des nuits quasiment dans la normale et des journées légèrement au-dessus. Pour l'instant les 30 degrés n'ont été atteints nulle part. À Lorient on a quand même enregistré sept journées à plus de 25º avec un pic le 23 (27,5º) soit autant que pendant tout l'été 2007.

Il n'y a pas que les températures de l'air qui sont agréables, celles de l'eau de mer incitent incontestablement au bain. Elles atteignaient ces derniers jours autour de 18 degrés au large de la côte sud et de 16 degrés au large de la côte nord. Des températures plutôt élevées à cette période de l'année que l'on doit, outre à ces 15 derniers estivaux, à un hiver et à un printemps doux.

Seulement 20 mm de pluie à Brest et Saint-Brieuc

Le soleil très présent, la pluie s'est forcément faite discrète. Depuis le 10 juin il n'est quasiment pas tombé une goutte sur la terre d'Armorique. À Brest et Saint-Brieuc seulement 20 mm ont été relevés. C'est un déficit de l'ordre de 50 % par rapport à la moyenne mensuelle. « Malgré toute l'eau tombée l'hiver dernier les sols se sont asséchés rapidement », souligne Franck Baraer. Mais il y a de la réserve et il est encore bien trop tôt pour parler de sécheresse. D'autant que demain quelques averses sont prévues sur la pointe bretonne. Un temps plus variable avec une baisse des températures devrait s'installer dans la foulée.

Source :

http://www.letelegramme.fr/bretagne/ensoleillement-remarquable-mois-de-juin